Directive tabac : il faut défendre les Européens face à l’influence des lobbys !

cigarettes

Communiqué de Manuel Bompard, eurodéputé La France insoumise. Membre de la Commission ENVI en charge de la révision de la Directive Tabac prévue pour 2021/2022, j’ai souhaité faire partie du Groupe de travail parlementaire sur la révision de la Directive 2014/UE/40 dite Directive Tabac prévue pour 2021/2022. Je sais que l’élaboration de la Directive Tabac … Lire plus

Voeux 2020 - Adrien Quatennens, votre député

Madame, Monsieur Je forme pour vous le vœu d’heureuses fêtes, entourés de ceux qui vous sont chers, et vous souhaite une très belle année 2020. Notre pays et son peuple débordent d’énergie. Ensemble, nous pouvons relever tous les défis. En 2020, comme depuis le premier jour où vous m’avez confié cette grande responsabilité, vous pourrez … Lire plus

Une avancée majeure pour la Langue des Signes Française !

Depuis l’hiver dernier je suis aux côtés des Sourds et de leur fédération , la FNSF, pour que la langue des signes française (LSF) soit enfin considérée et reconnue dans notre pays. Parmi les revendications des Sourds, l’inscription de la LSF dans la constitution est sans doute l’objectif le plus ambitieux. En attendant que nous … Lire plus

Budget 2020 : La France insoumise dépose un recours devant le Conseil constitutionnel

Conseil Constitutionnel

Communiqué des groupes Gauche démocrate et républicaine, La France insoumise et Socialistes et apparentés. Les groupes Gauche Démocrate et Républicaine, La France insoumise, et Socialistes et apparentés ont déposé un recours pour contester devant le Conseil constitutionnel le projet de loi de finances pour 2020. Nous estimons que ce projet de loi de finances contrevient à plusieurs principes … Lire plus

Engagement et proximité : une loi contre les collectivités territoriales

Intervention de Michel Larive dans le cadre du projet de loi relatif à l’engagement dans la vie locale et à la proximité de l’action publique.

« Faisant écho à la défiance durable qui s’est installée entre le peuple français et son gouvernement, les relations entre l’Etat et les collectivités se sont elles aussi nettement détériorées au cours de cette législature. L’Association des maires, des départements et des Régions de France sont même allés jusqu’à boycotter la Conférence Nationale des Territoire en juillet 2018. Ils ont marqué ainsi leur désaccord avec les politiques menées par votre gouvernement contre les collectivités territoriales. 

Plusieurs éléments expliquent le courroux des élus locaux, comme la mise en place des contrats de maîtrise de la dépense des collectivités. Il s’agit d’une mesure injuste qui impose de nouvelles règles d’austérité budgétaires. Ainsi, de très nombreuses collectivités ont refusé de signer ces contrats, à l’instar du Conseil Départemental de l’Ariège qui estime avoir déjà pris une série de mesures permettant de ramener à l’équilibre son budget de fonctionnement. Faire des efforts supplémentaires serait intenable.

De plus, le concours de l’Etat dans le financement des Allocation Individuelles de Solidarité (AIS) est toujours jugé très nettement insuffisant par les élus départementaux, malgré la création du fonds de soutien interdépartemental de péréquation horizontale et du fonds de stabilisation. L’augmentation constante de la charge que représentent les AIS pour les départements, sans solution de financement pérenne, n’est pas tenable dans la durée. En Ariège par exemple, pour le seul Revenu de Solidarité Active (RSA), le coût annuel a doublé depuis 2004, tandis que la compensation de l’Etat est demeurée à la hauteur de ce que le RSA coûtait au moment du transfert de charges.

Enfin, pour de nombreux élus, dans les territoires ruraux en particuliers, force est de constater, que ce gouvernement mène une politique de destruction des services publics. Ils déplorent notamment une accélération de la dégradation des services de transport ferroviaire, des fermetures de lits ou de services entiers dans les hôpitaux, ou encore la restructuration du réseau de la Direction Générale des Finances Publiques qui conduit à la disparition des trésoreries, remplacées par d’obscurs « accueils de proximité ».

La logique de métropolisation menace aussi l’organisation démocratique locale, précieux héritage de la Révolution Française. Les lieux de débats et les centres de décision s’éloignent toujours plus des citoyennes et des citoyens. La place de la commune est remise en cause au profit des Etablissements publics de coopération intercommunaux (EPCI) au sein desquels elle doit s’intégrer, contrainte et forcée. Le rôle des maires est de moins en moins valorisant. Nous avons là très probablement l’une des causes principales de la crise des vocations de ces élus. La moitié d’entre eux ne souhaiteraient pas briguer un nouveau mandat. 

Durant l’étude de cette proposition de loi, nous nous sommes efforcés d’apporter des améliorations suivant deux axes : d’une part l’élargissement des pouvoirs de police du maire au service de la transition écologique et d’autre part, la commune comme pivot de la démocratie à l’échelle locale.

Nous considérons que les conseils municipaux doivent pouvoir s’opposer à la construction ou l’extension de surfaces commerciales périphériques, qui sont les premières responsables de l’agonie des centres villes. Je sais de quoi je parle : dans ma circonscription, la plus grosse ville est Pamiers, un peu moins de 16.000 habitants. Elle compte parmi les 29 villes de France où le taux de vacance commerciale est supérieur à 15%. Mais vous avez jugé notre proposition irrecevable.

Nous voulons que les expulsions locatives soient subordonnées à la justification d’une solution de relogement à laquelle puisse prendre part le maire et le conseil municipal. Vous avez jugé cette proposition irrecevable.

Nous suggérons un dispositif de consultation des habitant.e.s par l’organisation de votations citoyennes dont le conseil municipal s’engagerait à respecter le résultat sur tous les grands sujets communaux. Vous avez jugé cette proposition irrecevable.

Nous souhaitons consacrer un droit de révocation des élus municipaux et communautaires, sur la base d’une pétition de 5% d’habitants de la commune. Vous avez jugé cette proposition irrecevable.

Nous désirons instaurer un débat citoyen d’orientation écologique à l’échelle communale, empêcher le transfert obligatoire des compétences eau/assainissement aux EPCI, garantir la transparence des indemnités des élus, etc. Vous avez rejeté nos propositions.

La France Insoumise défend une vision républicaine de notre organisation territoriale. Nous soutenons la nécessité de fonder cette organisation sur les principes de l’égalité territoriale et de l’intervention populaire. Car la juste reconnaissance de l’importance des communes garantit la proximité des citoyens avec leur République.

Notre conception est à l’opposé de la « différenciation territoriale » prônée par ce gouvernement, qui voudrait mettre en concurrence les collectivités entre elles. »

Vœu pour des moyens financiers pour répondre aux besoins des populations et aux enjeux écologiques

Vœu déposé par Myriam Martin, Jean-Christophe Sellin et Guilhem Serieys, élu-e-s de la France insoumise et présenté par Jean-Christophe Sellin lors du Conseil régional Occitanie du 19 décembre 2019. L’Assemblée plénière du conseil régional Occitanie exprime sa vive inquiétude concernant la situation préoccupante des ressources pour l’ensemble des collectivités territoriales. Cette politique d’austérité budgétaire s’applique … Lire plus

Vœu : Le gouvernement doit renoncer au projet de « Système universel de retraites par points »

Vœu déposé par Myriam Martin, Jean Christophe Sellin et Guilhem Serieys, élu·es de la France insoumise et présenté par Guilhem Serieys lors du Conseil régional Occitanie du 19 décembre 2019. La Région Occitanie est directement concernée par le projet de réforme gouvernemental qui entend mettre en place un « système universel de retraites par points » avec … Lire plus

Delevoye au placard, sa réforme aussi !

« Vous n’êtes finalement pas un gouvernement mais une association de malfaiteurs organisée pour voler les Français. »

Nous ne voulons pas de leur réforme à points. Retrouvez ma question au gouvernement adressée au Premier Ministre.

Pour participer aux caisses de grève, mode d’emploi ici : https://​lafranceinsoumise​.fr/​2​0​1​9​/​1​2​/​1​6​/​c​a​i​s​s​e​s​-​d​e​-​g​r​e​v​e​-​c​o​m​m​e​n​t​-​p​a​r​t​i​c​i​p​e​r​-​s​o​u​t​e​n​i​r​-​g​r​e​v​i​s​tes

#RDLS102 : Cellule Demeter, souffrance animale, COP 25, pesticides dans l’air, retraites

visuel RDLS 102

Pour vous abonner à la chaîne de Jean-Luc Mélenchon, cliquez ici :

Dans ce 102e numéro de la Revue de la semaine, Jean-Luc Mélenchon laisse de côté le sujet des retraites, qu’il a traité en détail la veille dans un meeting, pour se concentrer sur quelques sujets qui ne sont pas parvenus à capter l’attention médiatique. Il parle d’abord de la « Cellule Demeter », créée par Castaner, pour lutter contre les défenseur des animaux, antispécistes et lanceurs d’alerte concernant la souffrance animale dans les élevages. Il parle ensuite des pesticides qui se retrouvent désormais dans l’air que nous respirons. Enfin, il évoque la COP 25 qui n’a abouti à rien alors que nous devons faire face à l’urgence climatique. 

LES LIENS

S’ABONNER AUX PODCASTS

#RDLS102 : Cellule Demeter, souffrance animale, COP 25, pesticides dans l’air, retraites


Dans ce 102e numéro de la Revue de la semaine, Jean-Luc Mélenchon laisse de côté le sujet des retraites, qu’il a traité en détail la veille dans un meeting, pour se concentrer sur quelques sujets qui ne sont pas parvenus à capter l’attention médiatique. Il parle d’abord de la « Cellule Demeter », créée par Castaner, pour lutter contre les défenseur des animaux, antispécistes et lanceurs d’alerte concernant la souffrance animale dans les élevages. Il parle ensuite des pesticides qui se retrouvent désormais dans l’air que nous respirons. Enfin, il évoque la COP 25 qui n’a abouti à rien alors que nous devons faire face à l’urgence climatique.

VIDÉO - La réforme des retraites par points doit aller à la poubelle | Adrien Quatennens

VIDÉO - Pour de bonnes fêtes, Marcon doit battre en retraite ! | Adrien Quatennens

Le 17 décembre 2019, Adrien Quatennens débattait face à Emmanuel Wargon, secrétaire d’État, lors de l’émission « Retraites : face à la crise » sur #LCI #FaceALaCrise #Retraites

***RETROUVEZ ADRIEN QUATENNENS SUR***

Meeting de Jean-Luc Mélenchon sur les retraites #MeetingRetraites

Ce mercredi 18 décembre à 20 heures, suivez le meeting de Jean-Luc Mélenchon sur la réforme des retraites, en direct depuis le Cabaret Sauvage, à Paris. Participez sur les réseaux sociaux avec #MeetingRetraites.

Si vous voulez assister au meeting, inscrivez-vous sur l’événement Facebook ou la plateforme du mouvement.

Pour aller plus loin, retrouvez également le contre-projet de réforme des retraites de La France insoumise.

Réforme des retraites :
le contre-projet de la France insoumise

visuel réforme des retraites France insoumise

Sous couvert de simplification, le gouvernement veut imposer une réforme des retraites régressive. Les annonces du Premier ministre sont claires : cette réforme aura pour conséquence une baisse des pensions et un recul toujours plus important de l’âge de départ à la retraite. Le contre-projet de réforme des retraites de La France insoumise inclut le départ dès 60 … Lire plus

Caisses de grève : comment y participer et soutenir les grévistes ?

visuel retraites caisses de grève

Alors que le mouvement de grève contre la réforme des retraites se poursuit depuis plus de 6 semaines, la solidarité et le soutien des Français aux grévistes ne faiblit pas. C’est le cas, notamment, à travers les nombreuses caisses de grève qui sont créées pour les aider financièrement. Ces initiatives permettent aux personnes engagées dans la grève de … Lire plus

Compte-rendu de la première réunion du comité d’amélioration

picto comité amélioration

La première réunion du comité d’amélioration du fonctionnement du mouvement a eu lieu ce samedi 30 novembre, de 11h à 15h au siège de la France insoumise. Étaient présent⋅es (l’intégralité des absents s’étant excusés) : Nanie Bellan Armand Gobat Laure Lebaron Alex Monniot Hélène Magdo Hélène Le Cacheux Fabrice Torro Raphaëlle Boudard-Lyvantu Julian Augé Jill Royer, qui a animé … Lire plus

Organiser un atelier sur les migrations pour les municipales

Enfant migrant pour un accueil digne

Nombre de participant·es : 15 à 20 personnes selon la taille de votre logement ou du caféMatériel nécessaire : 1 télévision ou 1 ordinateur avec un système de projection, une feuille d’émargement, les documents pour introduire l’atelier (à retrouver dans cette fiche)Temps nécessaire : 2 à 3 heures Pourquoi c’est important ? Le livret migrations propose un kit de formation pour mettre en parallèle … Lire plus