Sous couvert de simplification, le gouvernement veut imposer une réforme des retraites régressive. Les annonces du Premier ministre sont claires : cette réforme aura pour conséquence une baisse des pensions et un recul toujours plus important de l’âge de départ à la retraite.

Le contre-projet de réforme des retraites de La France insoumise inclut le départ dès 60 ans, aucune retraite inférieure au seuil de pauvreté, et pour une carrière complète, aucune retraite inférieure au SMIC, une extension de la reconnaissance de la pénibilité, l’intégration des trimestres au RSA dans le calcul de la retraite, ou encore la suppression de la double peine de la décote. Ce projet est défendu avec des solutions de financement.

Le gouvernement doit retirer son projet ! Il ne correspond en rien au modèle social français. Dans les pays où il a été appliqué, c’est un fiasco. Un autre chemin est possible.

Ce que le gouvernement souhaite imposer

Ce que nous proposons

Âge légal de 62 ans inopérant car décote jusqu’à un âge dit « d’équilibre »

Âge légal à 60 ans à taux plein
pour une carrière complète

Mise en place d’un âge pivot - modifiable - par l’instauration d’une décote si l’on part plus tôt (64 ans pour toute personne qui prend sa retraite dès 2027, puis toujours plus tard par la suite)

Annuités ramenées à 40 ans

Reconnaissance de la pénibilité permettant de partir éventuellement à taux plein à 62 ans

Reconnaissance de la pénibilité étendue, selon des critères établis par les partenaires sociaux. Chaque trimestre dans un métier pénible donnera des droits à partir plus tôt, sans limitation

Rupture historique :
Plafonnement de la part des retraites limitées à 14% du PIB

Part des richesses consacrée aux retraites permettant de partir dès 60 ans avec un niveau de vie assuré et prévisible

Incitation à la capitalisation
des hauts revenus

Consolidation du système
par répartition basé sur la solidarité
entre générations

Consulter le contre-projet de réforme des retraites de La France insoumise

Retrouvez toutes nos propositions et le chiffrage du contre-projet dans le document complet disponible en téléchargement ci-dessous.

5 principes dans notre réforme des retraites

Liberté de partir à la retraite à 60 ans

Calcul sur les 10 meilleures années

40 annuités de cotisation

Minimum vieillesse porté au seuil de pauvreté

Retraite au moins au niveau du SMIC pour une carrière complète

Comment on finance ?

Par l’égalité de salaires entre les femmes et les hommes

En augmentant les salaires et donc les cotisations

En créant de l’emploi et de l’activité

En mobilisant les réserves immédiates

Les député·es présentent le contre-projet

Pour aller plus loin