Compte-rendu de la première réunion du comité d’amélioration

La première réunion du comité d’amélioration du fonctionnement du mouvement a eu lieu ce samedi 30 novembre, de 11h à 15h au siège de la France insoumise. Étaient présent⋅es (l’intégralité des absents s’étant excusés) :

  • Nanie Bellan
  • Armand Gobat
  • Laure Lebaron
  • Alex Monniot
  • Hélène Magdo
  • Hélène Le Cacheux 
  • Fabrice Torro
  • Raphaëlle Boudard-Lyvantu
  • Julian Augé
  • Jill Royer, qui a animé cette première réunion 

Après un tour de présentation, nous avons discuté quelques temps du mode de fonctionnement du comité. Celui-ci ayant pour rôle de faire des propositions aux insoumis⋅es et à la coordination du mouvement, nous avons parlé du fait que nous aurions dans nos discussions l’objectif d’atteindre le consensus, et qu’en cas de points de vues multiples, nous ferions tout simplement état de ceux-ci dans nos comptes-rendus.

Nous nous sommes fixés comme plan de travail pour cette première réunion la re-lecture collective du texte « La France insoumise, un mouvement évolutif » issu de l’Assemblée représentative de juin 2019. Nous avons commencé par lire spécifiquement les paragraphes concernant le comité, puis l’avons lu le texte en entier depuis le début, en faisant tourner la prise de notes.

La discussion sur les paragraphes concernant le comité a permis de préciser pour chacun les missions du comité, et de définir collectivement le sens que nous mettions derrière chacun des mots du texte. Ainsi le comité a pour principale mission d’évaluer la « réussite et l’opportunité de pérenniser et développer » les « structures et outils » mis en place par l’Assemblée représentative de juin, afin de « synthétiser de nouvelles propositions » et « les soumettre à la discussion du mouvement ». Plusieurs personnes ont souligné que « évaluer » consiste à la fois à s’assurer que les structures et les outils ont été mis en place, mais aussi à interroger leurs modes de fonctionnement.

La discussion sur les deux premiers paragraphes du texte « À l’heure de la révolution citoyenne […] » jusqu’à « […] en rupture avec les logiques des partis politiques traditionnels. » a donné lieu a une longue et riche discussion politique, qui nous a menés jusqu’à la pause repas. Durant toute cette discussion, des personnes prenaient des notes sur une affiche, et de nombreuses propositions ont été émises.

Après le repas, nous avons décidé de conserver ces notes, et d’y revenir lors d’une prochaine réunion, pour passer à la suite du texte.

De plus courtes discussions se sont enchaînées sur les différents outils dont parle la suite du texte. Sur chaque outil, nous avons identifié des questions et des personnes à rencontrer. En fin de réunion, nous avons décidé de nous répartir par binômes cette prise de contact, en constituant chaque fois les binômes d’une personne tirée au sort et d’une personne issue d’un espace.

Pour l’assemblée des groupes d’action, Alexis Monniot et Julian Augé sont chargés de contacter le pôle des groupes d’action, les 4 personnes tirées au sort pour être présentes à la coordination après la dernière Assemblée des GA, et le comité de pilotage des élections municipales.

Pour le budget national participatif, Armand Gobat et Jill Royer doivent prendre part à une prochaine réunion entre le pôle en charge des questions financières et l’espace auto-organisation.

Pour les votes réguliers et l’agora de la France insoumise, Nanie Bellan et Hélène Magdo prendront contact avec la coordination des espaces.

Pour le comité de respect des principes et de la charte des groupes d’action, Laure Lebaron et Hélène Le Cacheux contacteront directement le comité.

Pour les améliorations mises en place par l’espace opérationnel, Fabrice Torro doit avec un⋅e membre du comité tiré⋅e au sort prendre directement contact avec l’espace opérationnel.

La prochaine réunion se tiendra une fois ces prises de contact effectuées.