#RDLS122 - Covid-19 : Macron dépassé / cadeaux fiscaux / créolisation

Pour vous abonner à la chaîne de Jean-Luc Mélenchon, cliquez ici :

Ce 122e numéro de la Revue de la semaine se fait sous un nouveau format de moins de 20 minutes. N’hésitez pas à nous dire ce que vous en pensez dans les commentaires de la vidéo.

Dans cette 122e Revue de la semaine, Jean-Luc Mélenchon revient sur les nouvelles mesures restrictives prises par le gouvernement contre le Covid-19, notamment à Marseille. Il dénonce des mesures imposées sans prévenir les gens et qui ne laissent pas aux commerçants le temps de faire face à cette nouvelle situation. Il explique aussi que le manque de planification du gouvernement a conduit à cette situation désastreuse et combien les politiques de cadeaux fiscaux aux entreprises ont affaibli l’État alors que la situation actuelle montre combien il faudrait des services publics puissants pour lutter contre l’épidémie.

Jean-Luc Mélenchon revient également sur le concept de créolisation qu’il a développé dans son discours sur la République le 21 septembre 2020 à l’invitation de l’institut La Boétie.

LES LIENS

S’ABONNER AUX PODCASTS

VIDÉO – « La République n’est pas un régime neutre » – Lancement de l’institut La Boétie

Le 21 septembre 2020, pour la date anniversaire de la naissance de la Première République, Jean-Luc Mélenchon prononçait à la maison de la Mutualité un discours sur la République à l’occasion du lancement de l’Institut La Boétie.

Le président du groupe « La France insoumise » à l’Assemblée nationale a retracé l’histoire de la pensée humaniste née avec des auteurs comme Étienne de La Boétie ou Christine de Pisan. Il a montré comment la naissance de la République en France était le débouché politique de cette pensée humaniste qui proclame l’égalité entre les êtres humains. Il a expliqué, aussi, comment la naissance des Républiques dans notre pays avait toujours résulté d’une conjugaison de crises sociales, écologiques et d’une crise des frontières.

Jean-Luc Mélenchon a aussi défendu l’idée que la République n’est pas un régime neutre et qu’elle est plus qu’une simple organisation des institutions. Il a expliqué qu’elle était une organisation de la société visant à atteindre l’intérêt général, c’est à dire à faire non ce qui est bon pour soi mais ce qui est bon pour tous. Il a montré pourquoi il ne pouvait y avoir de droits de l’Homme sans droits du Citoyen et pourquoi l’indépendance de notre pays, notamment vis-à-vis des institutions européennes, était la condition de la souveraineté du peuple.

Alors que certains tentent de diviser notre peuple sur des bases religieuses ou ethniques, le député insoumis a développé le concept de « créolisation » forgé par Édouard Glissant et a rappelé le sens de la laïcité : l’indifférence de l’État vis-à-vis des religions. Il a expliqué pourquoi l’enjeu de notre temps était l’unité du peuple pour faire face aux défis du changement climatique. Il a dénoncé la volonté de Macron de mettre en place une loi de différenciation qui serait une brèche dans l’unité et l’indivisibilité de la République et de sa loi.

Enfin, Jean-Luc Mélenchon a expliqué que l’abstention massive du peuple était un signal de la fin du régime de la monarchie présidentiel et qu’arrivait le temps où la Constituante deviendrait nécessaire pour que le peuple redéfinisse lui-même la règle du jeu politique.

#RDLS121 - Sécurité, Covid19, écoles fermées, eau en Guadeloupe, incendies, tensions en Méditerranée

Le président du groupe « La France insoumise » à l’Assemblée nationale parle ensuite de l’évolution préoccupante de l’épidémie de coronavirus et des fermetures de classes et d’écoles qui se multiplient au fur et à mesure que des cas de contamination sont constatés.

Jean-Luc Mélenchon parle ensuite de la question de l’eau en Guadeloupe, et des coupures insupportables pour la population. Il lit les témoignages de plusieurs personnes qui parlent de ce que représente cette situation au quotidien et explique qu’on la retrouve dans d’autres départements d’Outre-Mer. Il parle également du changement climatique qui se constate dans différentes actualités, à commencer par les nombreux incendies dans le monde, notamment en Californie et en Argentine.

Enfin, le député insoumis revient sur les tensions en Méditerranée autour de Chypre entre la Grèce et la Turquie pour la question de l’exploitation des hydrocarbures et des pipelines. Il appelle, comme il l’a déjà fait dans le passé, à un moratoire sur les forages en Méditerranée.

SOMMAIRE
00:19 : Sécurité : retour à la raison
02:30 : Covid-19 : écoles et classes fermées, décrochage scolaire
09:07 : Problèmes d’eau en Guadeloupe et dans les Outre-Mer
15:26 : La sécheresse en hexagone, les incendies dans le monde
16:25 : La planification écologique
23:49 : Éloge de la grève
24:26 : Tensions en Méditerranée

LES LIENS
- Colloque de LFI sur la sécurité
- Conclusion de Jean-Luc Mélenchon au colloque sur la sécurité
- En Guadeloupe, de nombreuses écoles contraintes de fermer à cause de coupures d’eau et du Covid-19
- La déforestation de l’Amazonie s’accélère et pourrait la conduire à « un point de non-retour »
- Pourquoi la Grèce et la Turquie s’affrontent en Méditerranée orientale

S’ABONNER AUX PODCASTS
- Spotify
- iTunes
- Deezer

Indépendance de la Justice : présentation du rapport de la Commission d’enquête par Ugo Bernalicis

À l’issu de l’adoption du rapport de la Commission d’enquête sur les obstacles à l’indépendance du pouvoir judiciaire, le président Ugo Bernalicis présente les principales recommandations visant à garantir à chaque justiciable une justice indépendante de tout pouvoir et toute influence.

Pendant 6 mois, la Commission d’enquête a procédé à une cinquantaine d’auditions, lui permettant de recueillir l’avis de tous – magistrat·es, greffier·es, justiciables, auxiliaires de justice, policier·es et gendarmes, ministres.

Didier Paris, député en marche a rendu un rapport formulant 41 propositions.

Le groupe parlementaire de la France insoumise partage une partie des constats et propositions proposée par ce rapport, mais a tenu à apporter une contribution d’une soixantaine de pages et de 63 propositions.

Conférence de presse de rentrée de La France insoumise #ConfPresseFi

Ce lundi 7 septembre à 14h30, suivez en direct la conférence de presse de rentrée de La France insoumise avec au programme :

  • Plan de relance et calendrier des prochains événements du mouvement
  • Présentation de l’agora
  • Les campagnes de rentrée du mouvement
  • Élections départementales et régionales

Participez sur les réseaux sociaux avec #ConfPresseFi

L’art doit-il être gratuit et à quel prix ? - #AMFiS2020

Retrouvez la conférence des AMFiS 2020 « L’art doit-il être gratuit et à quel prix ? » avec :

  • Aurélien Catin (auteur, collectif La Buse),
  • Victoria Klotz (artiste plasticienne, militante LFI, gilet jaune),
  • Danièle Atala (artiste plasticienne, groupe culture LFI),
  • Martin Mendiharat (étudiant en spectacle vivant, groupe culture LFI)

Toutes les vidéos de l’événement sont à retrouver sur la page dédiée.

Comment changer les modes de production de logement et modifier le secteur du bâtiment ? - #AMFiS2020

Retrouvez la conférence des AMFiS 2020 « Comment changer les modes de production de logement et modifier le secteur du bâtiment ? » avec :

  • Michel Philippo (groupe planification écologique LFI),
  • Anne Gourmellet (groupe logement LFI),
  • Marina Mesure (syndicaliste du secteur construction)

Toutes les vidéos de l’événement sont à retrouver sur la page dédiée.

S’organiser dans un monde atomisé - #AMFiS2020

Retrouvez la conférence des AMFiS 2020 « S’organiser dans un monde atomisé » avec :

  • Jean-François Bérot (SUD Amazon),
  • Rachel Keke et Sylvie Kimissa (femmes de chambre hôtel IBIS),
  • Jérôme Pimot (Collectif des livreurs autonomes de Paris),
  • Tito Álvarez (chauffeur d’Elite Taxi),
  • Nuria Soto (Riders x Derechos),
  • Leïla Chaibi (eurodéputée LFI)

Toutes les vidéos de l’événement sur la page dédiée.

Bioéthique : comment le gouvernement a refusé d’interdire les mutilations des enfants intersexes - #AMFiS2020

Retrouvez la conférence des AMFiS 2020 « Bioéthique : comment la gouvernement a refusé d’interdire les mutilations des enfants intersexes » avec :

  • Benjamin Pitcho (avocat en santé et droits humains),
  • Bastien Lachaud (député LFI),
  • Lucie Kirchner (agrégée de philosophie)

Toutes les vidéos de l’événement sont à retrouver sur cette page.

2018-2020 : le cycle des révolutions citoyennes - #AMFiS2020

Retrouvez la conférence des AMFiS 2020 « 2018-2020 : le cycle des révolutions citoyennes » avec :

  • Adel Bakawan (Institut Français des Relations Internationales),
  • Abir Nour (École des Hautes Études en Sciences Sociales),
  • May Maalouf Monneau (Université libanaise de Beyrouth),
  • Christophe Ventura (Institut de Relations Internationales et Stratégiques),
  • Antoine Salles-Papou (auteur de Les communes libres)

Toutes les vidéos de l’événement sont à retrouver sur cette page.

Surveillance numérique de masse : face à la dystopie, d’autres modèles possibles - #AMFiS2020

Retrouvez la conférence des AMFiS 2020 « Surveillance numérique de masse : face à la dystopie, d’autres modèles possibles » avec :

  • Salwa Toko (présidente du Conseil national du numérique),
  • Paula Forteza (députée EDS),
  • Chloé Berthélémy (EDRI),
  • Benoît Piédallu (Quadrature du Net),
  • Ugo Bernalicis (député LFI),
  • Alexandre Schon (groupe numérique LFI)

Toutes les vidéos de l’événement sont à retrouver sur cette page.

Peut-on conjuguer sobriété énergétique et Green New Deal ? - #AMFiS2020

Retrouvez la conférence des AMFiS 2020 « Peut-on conjuguer sobriété énergétique et Green New Deal ? » avec :

  • François Briens (chercheur en prospective et transition énergétique),
  • Zeynep Kahraman-Clause (The Shift Project),
  • Angela Bovo (groupe énergie LFI)

Toutes les vidéos de l’événement sont à retrouver sur la page dédiée.

Rentrée scolaire : je lance l’alerte !

Pour vous abonner à la chaîne de Jean-Luc Mélenchon, cliquez ici :

Ce dimanche 30 août 2020, Jean-Luc Mélenchon était l’invité de « Questions politiques ». Il a salué l’unanimité qui existait pour une fois pour dénoncer l’article de Valeurs Actuelles faisant de Danièle Obono une esclave mais a aussi expliqué que le harcèlement continuel dont elle fait l’objet contribuait à créer un climat permettant ce genre de publication raciste. 
 
Le président du groupe « La France insoumise » à l’Assemblée nationale a aussi détaillé la stratégie des causes communes qu’il propose, expliquant qu’une « unité » d’appareils politique n’était pas un objectif en soi et qu’il fallait au contraire rassembler le peuple autour de grands enjeux pour notre pays. 
 
Concernant l’épidémie de coronavirus, Jean-Luc Mélenchon a dénoncé la confusion créée par le gouvernement qui parlait d’abord des masques comme une chose inutile avant de les rendre obligatoires dans de nombreux endroits. Il a appelé à les rendre gratuits. Il a aussi redit l’importance de porter un masque pour protéger les autres. 
 
À quelques jours de la rentrée scolaire, le député insoumis a alerté sur le risque de décrochage scolaire. Il a appelé à embaucher 100 000 jeunes en emploi jeune rémunérés au SMIC pour venir en aide aux enseignants. Il a également proposé de sécuriser les étudiants dans l’enseignement professionnel en leur garantissant un emploi. 
 
Enfin, Jean-Luc Mélenchon a expliqué en détail l’importance de la planification pour réaliser les tâches utiles pour notre pays comme la réparation des canalisations d’eau ou encore la réparation des ponts. Il a aussi signalé que planifier permettait de donner davantage de visibilité aux entreprises.