À QUI PROFITE LA PRIVATISATION D’AÉROPORTS DE PARIS ?

Le gouvernement, dans une grande entreprise de vente à la découpe des biens publics, lance la privatisation d’Aéroports De Paris. Comme une histoire qui se répète, cette privatisation intervient après l’ouverture du capital en 2005, où il avait été affirmé qu’aucune privatisation ne serait permise par la suite. Les rares garanties proposées seront par la suite rapidement remises en cause par l’appétit du privé, et ses intérêts en contradiction avec ceux des salariés et du bien commun.
Cette entreprise extrêmement rentable en sera déstabilisée, et l’Etat va perdre la maîtrise publique sur des enjeux fondamentaux comme la sécurité et l’environnement. Tout cela pour remplir les caisses de l’Etat après que le gouvernement ait donné des millions aux plus riches.

JEFTA : traité avec le Japon, ratifié sans consultation des peuples

Le refrain est bien connu : après le CETA, appliqué à près de 90% sans consultation préalable de l’Assemblée nationale, le JEFTA a été ratifié hier par le Parlement européen dans l’opacité la plus totale. Sans consultation des peuples et sans vote des Parlements nationaux.

La députée Clémentine Autain a interrogé le ministre des Affaires étrangères en commission le mardi 17 juillet qui confirme. Seul un référendum permettra de redonner le pouvoir au peuple et à ses représentants légitimes.

COMMUNIQUÉ RÉFÉRENDUM CETA : la France Insoumise propose au peuple de trancher

La France Insoumise propose au peuple de trancher par référendum sur le CETA La France Insoumise a défendu, dans la cadre de sa niche parlementaire, une proposition de résolution pour un référendum sur le CETA. Ce traité de libre-échange nouvelle génération entre l’Union européenne et le Canada, contient des mesures majeures pour notre quotidien, touchant notamment … Lire plus

VIDÉO - CETA : UN PROBLÈME POUR LA RÉPUBLIQUE

Pour vous abonner à la chaîne de Jean-Luc Mélenchon, cliquez ici :


Le 1er février 2018, l’Assemblée nationale étudiait la proposition de résolution de la France insoumise pour demander un reférendum sur le CETA, accord de libre-échange entre l’Union européenne et le Canada. Jean-Luc Mélenchon a expliqué pourquoi ce traité posait un problème républicain.

Pour un referendum sur le CETA

« Si le Parlement vote contre, le gouvernement s’engage-t-il à ne pas appliquer le CETA ? Pourquoi ne pas organiser un referendum sur un sujet décisif pour le climat et notre quotidien ? » Aucune réponse…

Mercredi 22 novembre, en Commission des affaires étrangères, la députée Clémentine Autain est intervenue sur le CETA pour interroger les ministres Jean-Baptiste Lemoyne et Brune Poirson.

Tribune : Le CETA, nouveau cheval de Troie d’un néolibéralisme chéri

Tribune publiée par Libération le 1er août 2017 à lire ici    Le 31 juillet, le Conseil constitutionnel a rendu son jugement suite à la saisie de 153 parlementaires : le traité de libre-échange entre l’Union européenne et le Canada est compatible avec notre Constitution. Pour Clémentine Autain, députée de La France insoumise, ce texte aurait des effets désastreux sur … Lire plus

Question au gouvernement sur le CETA

Mercredi 19 juillet, Clémentine Autain a interrogé le Premier ministre sur la menace du CETA, traité ratifié par le Parlement européen en février dernier, entre le Canada et l’Union européenne. 90% des mesures prévues dans ce traité seront applicables dès septembre, en toute opacité, sans débat public ni avis du Parlement français.

Ce traité est un chèque en blanc pour les multinationales et aura pour conséquence une dérèglementation de nos normes sociales, écologiques et alimentaires.