COMMUNIQUÉ RÉFÉRENDUM CETA : la France Insoumise propose au peuple de trancher

dans CETA, Clémentine Autain, Nos parlementaires

La France Insoumise propose au peuple de trancher par référendum sur le CETA

La France Insoumise a défendu, dans la cadre de sa niche parlementaire, une proposition de résolution pour un référendum sur le CETA. Ce traité de libre-échange nouvelle génération entre l’Union européenne et le Canada, contient des mesures majeures pour notre quotidien, touchant notamment à la santé, l’environnement, l’agriculture ou encore les services publics. Or, il a été négocié dans le plus grand secret. Pire, depuis le 21 septembre dernier, quelques jours après la remise du rapport Schubert mettant en garde contre les dangers du traité, notamment pour le climat, le CETA est tranquillement entré en application dite provisoire. Près de 90% des mesures prévues dans ce traité sont depuis appliquées, sans que les Français n’en aient entendu parler, et sans l’aval des Parlements nationaux ! Où est la souveraineté ? Nous assistons à un véritable coup d’État démocratique.
Demain, avec le CETA, notre capacité même à légiférer serait compromise par la possibilité pour les transnationales d’attaquer les Etats devant des fameux tribunaux d’arbitrage. Le CETA balaie le principe de précaution. Il menace l’agriculture française, notamment par la concurrence acharnée avec des élevages canadiens gigantesques, et plus généralement l’emploi.
Le pouvoir de l’argent ne peut être au-dessus du bien commun, de la démocratie. Comment passer ce cran supplémentaire vers davantage de dérégulation et de productivisme sans que le peuple sache et tranche ?
C’est pourquoi le rejet par LREM de cette résolution est irresponsable, et l’abstention des députés socialistes, consternante. Une telle fuite en avant ne peut qu’aggraver le ressentiment des Français à l’égard de l’Union européenne.
Clémentine Autain & Mathilde Panot