PJL Immigration : À quel chapitre de l’Histoire voulez-vous appartenir ?

« Mesdames et messieurs les député∙e∙s : à quel chapitre de l’Histoire vous-vous appartenir ? Souhaitez-vous avec ce projet de Loi Asile Immigration continuer à creuser un sillon macabre ou souhaitez-vous faire honneur à notre histoire et à notre peuple ? »

Intervention de Discussion Générale de Danièle Obono à l’Assemblée nationale le 17 avril 2018 sur le projet de loi Immigration.

Bifurcation écologique et solidaire : que viennent les jours heureux !

Intervention de Danièle Obono, jeudi 4 juin, lors de la discussion générale à l’Assemblée nationale de la proposition de résolution LFI déclarant la nécessité d’une bifurcation écologique et solidaire

Le gouvernement dit « relance », nous disons « bifurcation écologique et solidaire ». Il veut sauver le monde d’avant, nous voulons bâtir un autre monde en commun. Changer de cap, en finir avec la recherche du profit maximum pour privilégier la préservation de l’écosystème qui rend la vie humaine possible, et la construction d’un monde qui la rende belle et digne d’être vécue. Pour retrouver le goût du bonheur et que viennent les jours heureux.

Loi cyber-haine : la censure politique algorithmique en marche

Interventions de Danièle Obono en 1ère et dernière lecture de la proposition de loi sur la cyber-haine sur les risques de censure algorithmique d’expressions et de mouvements politiques progressistes

Des comptes de militant∙es antiracistes ou LGBTQIA+ bloqués à cause de la censure algorithmique des plateformes qui mélange insultes/discrimination/auto-identification/réappropriation subversive d’un terme : voilà exactement ce que nous redoutions avec la loi de L. Avia sur la Haine sur internet.

Covid-19 : face aux risques de pénuries, il faut un pôle public du médicament

Intervention de Danièle Obono, mercredi 20 mai 2020 à l’Assemblée nationale, sur la pénurie de médicaments et les propositions de La France insoumise en faveur d’un pôle public pour assurer notre souveraineté thérapeutique et la solidarité internationale

L’exécutif et la majorité parlementaire macronistes ont toujours rejeté nos propositions pour lutter contre les monopoles des grands laboratoires pharmaceutiques privés qui produisent les pénuries et assurer notre souveraineté thérapeutique. Cela changera-t-il aujourd’hui ? Nos vies valent plus que leurs profits !

Covid-19 : incurie de la Macronie face à la crise sanitaire et écologique

Intervention de Danièle Obono, mardi 12 mai 2020 lors des questions au gouvernement, sur l’urgence écologique et solidaire.

La crise sanitaire a ravivé la prise de conscience des désordres écologiques provoqués par la globalisation néolibérale et de ce que devraient être nos priorités en tant que société. La population a compris l’urgence d’une bifurcation écologique et solidaire. De toute évidence, pas ce gouvernement d’incompétent·es. NB : la mesure que la sinistre Borne évoque concernant l’alternative à l’avion, qui reste un voeux pieux de Le Maire, renvoie à une proposition de loi à l’initiative de François Ruffin et co-signée par Danièle Obono, que la majorité LReM a refusé de mettre à l’ordre du jour.

Ces gens n’ont honte de rien…

COVID-19 : UN DÉCONFINEMENT HASARDEUX

Intervention de Danièle Obono lors des questions au gouvernement de mardi 21 avril 2020

- La France insoumise : comment avez-vous déterminé la date du 11 mai pour commencer le déconfinement ? A quels niveaux s’élèvent les besoins en tests, masques, gel ? Comment décupler la production (réquisitions, nationalisations…) ? #planification

- Le ministre Véran : on a tout bien anticipé depuis le début, vive nous ! #buzyngate

Consternant.

Covid-19 : il faut une planification sanitaire pour un dépistage massif et un confinement plus ciblé

Interpellation du gouvernement par Danièle Obono, mardi 24 mars 2020, lors des questions d’actualité consacrées à la crise du Covid-19, sur sa stratégie de dépistage restreint et confinement généralisé.

Pour réussir la mobilisation générale qui permettra d’endiguer le plus rapidement possible la propagation du virus avant de pouvoir l’éradiquer, nous avons besoin d’une stratégie claire et cohérente qui gagne la confiance et le consentement de toute la population. Ce n’est pas le cas de la doctrine gouvernementale de dépistage restreint et confinement généralisé. Cette stratégie s’est adaptée aux maigres moyens qui subsistent après la casse organisée par les politiques austéritaires, au lieu de se donner les moyens d’une stratégie éprouvée de dépistage massif pour pouvoir mieux cibler le confinement.
Nous proposons de mettre en place la planification sanitaire et sociale nécessaire pour réaliser ce dépistage, avec notamment : réquisition des unités de production, recrutement de personnel, développement de plateformes ouvertes et de tests alternatifs, relance d’une production locale publique de réactifs et de matière première de réactifs…
La non réponse caricaturale d’Olivier Véran serait risible si la situation n’était si grave. C’est un aveu de la volonté de ce gouvernement de continuer à ménager les laboratoires privés en situation de quasi monopole dans le secteur, et sa croyance obtuse dans la “main invisible du marché” !

Pour approfondir le sujet
Allocution liminaire du Directeur général de l’OMS lors du point presse sur la COVID-19 - 16 mars 2020.
“Derrière l’absence de dépistage massif du Covid-19, la réalité d’une pénurie”, Mediapart, 21/03/20.
Les appels de l’Observatoire de la transparence dans les politiques du médicament.
“Coronavirus : la France pratique-t-elle assez de tests ?”, Le Monde, 20/03/20.
“Coronavirus : en Europe, la pratique de dépistage du Covid-19 diffère d’un pays à l’autre”, Le Monde, 21/03/20.

Loi d’urgence Covid-19 : pourquoi nous ne voterons pas ce texte - Interventions de D. Obono

Interventions de Danièle Obono, samedi 21 mars 2020, lors de l’examen en séance du projet de loi d’urgence COVID-19

Ce projet de loi ne répond pas suffisamment aux exigences sanitaires, sociales et démocratiques que nous estimons nécessaires pour assurer la protection de tous et toutes, et préparer, sur de nouvelles bases, le monde d’après. Nous voterons donc contre ce texte.

Suppression des frais bancaires
La crise économique va entraîner des difficultés financières et des frais d’incidents bancaires accrus pour un grand nombre de nos concitoyen·nes. Nous proposons l’annulation de ces prélèvements et le rééchelonnement des prêts et des loyers des particuliers.

Réduction du nombre de détenu·es
Il est urgent de baisser drastiquement le nombre de détenu·es (limiter les entrées, faciliter les sorties…) pour réduire les risques de propagation épidémique qui met aujourd’hui en danger la vie des personnes en détention et des personnels pénitentiaires.

Avis préalable du conseil scientifique
Le refus du gouvernement d’accepter cet amendement de la députée Delphine Batho est incompréhensible. Il y a nécessairement un avis scientifique fourni à l’exécutif pour décider de déclarer l’état d’urgence sanitaire. Les parlementaires doivent en avoir connaissance.

Pour éclairer la déclaration de l’état d’urgence sanitaire
Tous les groupes font la même demande au gouvernement : le Parlement doit avoir connaissance des informations scientifiques dont dispose l’exécutif pour déclencher l’état d’urgence sanitaire. Le ministre finit par entendre raison et un amendement est voté !

Pouvoir de contrôle parlementaire
Dans un moment de crise, il ne faut pas moins mais plus de démocratie : c’est par l’adhésion & le consentement du plus grand nombre, y compris du Parlement, qu’on est plus fort·es. Le gouvernement ne doit pas chercher à restreindre le contrôle parlementaire.

Elargir et diversifier le conseil scientifique
L’élargissement du conseil scientifique à des membres de différentes institutions (Conseil de la santé publique, CNRS, Défenseur des droits, Comité national d’éthique) et d’associations d’usager·es du système de santé ne peut qu’être bénéfique à son travail.

Sanction pour non-respect du confinement
Nos critiques rejoignent celle des autres député·es (y compris de droite !) : le gouvernement cède à la facilité d’un coup de com’ en durcissant, de manière disproportionnée et potentiellement discriminatoire, les sanctions pour non-respect du confinement.

Pas de régression des droits sociaux
Nous défendons toutes les mesures qui vont dans le sens de l’intérêt général et de l’efficacité de la mobilisation pour faire face à l’épidémie. La priorité est à la protection sanitaire, sociale et démocratique de la population. Cet article n’y réponde pas.

Organisation des livraisons alimentaires
Nous proposons que les enseignes de la grande distribution organisent des livraisons prioritaires aux populations les plus vulnérables (malades, personnes âgées, en situation de handicap…) qui ne peuvent se déplacer sans risques pour faire leurs courses.

Report de la réforme sur la justice des mineur·es
Il faut reporter la très contestée réforme de la protection judiciaire de la jeunesse et concentrer tous nos efforts pour renforcer la protection et l’accompagnement des enfants placé·es, mineur·es isolé·es, etc. qui vont être particulièrement éprouvé·es.

Libération des personnes enfermées en CRA
Si ce n’est par humanité ou par bon sens, au moins par sens d’auto-préservation, il faut libérer les personnes enfermées en CRA, comme le demande la Contrôleure générale des lieux de privation de liberté, et les héberger en sécurité. En rétention, elles risquent d’être contaminées et de propager le virus.

Covid-19 : la protection sanitaire, sociale et démocratique avant tout

Intervention de Danièle Obono lors de la discussion générale en commission des Lois sur le projet de sur la loi d’urgence Covid-19

Dans ce moment de crise, les député·es de La France insoumise à l’Assemblée nationale sont déterminé·es à servir l’intérêt général, par une vigilance constante et des propositions de protections sanitaires, sociales et démocratiques.

Lutte pour l’égalité et contre les violences : le courage des femmes, la honte du gouvernement - Question de Danièle Obono

Il y a le courage : d’Adèle Haenel, d’Aissa Maiga, des grévistes d’Ibis Batignolles, les #JeSuisVictime. Et il y a les réactions des dominant·es, de Pleyel à Matignon. Honteuses. Carrément en dessous de tout. Nous n’obtiendrons rien que nous n’ayons arraché. RDV dans la lutte ✊🏾 #8mars Intervention de Danièle Obono, mardi 3 mars, l’Assemblée nationale, lors des questions au gouvernement.

🌍ACCORD UE-VIETNAM : LE LEURRE DU “PACTE VERT” EUROPÉEN DÉMASQUÉ

Le vote, aujourd’hui, par une majorité du Parlement européen (dont les écologistes de marché de la Macronie), en faveur de l’accord de libre échange UE-Vietnam et des projets d’énergies fossiles démontre le leurre du capitalisme vert promu par le “Green Deal” de la nouvelle Commission européenne et par la Macronie. La réponse du commissaire européen à l’environnement à l’interpellation de Danièle Obono sur le sujet, lors de son audition devant la commission des Affaires européennes de l’Assemblée nationale, est particulièrement édifiante !

Nous, LFI, défendons, a contrario, l’urgence et la nécessité de conclure, au niveau national, européen et international, un nouveau “Pacte des jours heureux”, un véritable Green New Deal, en faveur d’une bifurcation écologique radicale, sociale et démocratique, qui transforme en profondeur le système économique et ses modes de production, d’échange et de consommation.

Retraites : honneur aux grévistes, honte au gouvernement - Question de Danièle Obono

40 jours de grève, le plus long mouvement social des 40 dernières années. Honneur aux grévistes qui défendent l’intérêt général. Honte au gouvernement qui, pour servir la finance et imposer une réforme rejetée par la majorité de la population, enfume et matraque le peuple. Intervention de Danièle Obono, lors des questions au gouvernement mardi 14 janvier 2020 à l’Assemblée.

La gauche et les politiques de l’immigration

« La gauche et l’immigration : une histoire et des politiques en débat » : organisation de tables-rondes et débat citoyen Une initiative du Groupe d’Histoire Sociale et de Sabine Rubin, députée de la Seine-Saint-Denis En présence de : Gérard Noiriel, Sophie Wahnich, Danièle Lochak, Thomas Branthôme, Virginie Guiraudon, Bastien Cabot, Karen Akoka, Danièle Obono et Sabine Rubin.

Retrouvez la première table ronde : Les Français, l’étranger : quel humanisme ?

Les Français, l’étranger : quel humanisme ?

« La gauche et l’immigration : une histoire et des politiques en débat » : organisation de tables-rondes et débat citoyen.

Une initiative du Groupe d’Histoire Sociale et de Sabine Rubin, députée de la Seine-Saint-Denis

En présence de : Gérard Noiriel, Sophie Wahnich, Danièle Lochak, Thomas Branthôme, Virginie Guiraudon, Bastien Cabot, Karen Akoka, Danièle Obono et Sabine Rubin.

Retrouvez l’intervention de Benjamin Stora

Vidéo - Déclaration sur les projets de lois concernant le statut de la Polynésie française.

« La vérité est l’institutrice de la responsabilité. Cette dette de vérité est ineffaçable. » Au regard du passé, du présent et du futur, nous devons reconnaissance et réparation. Sur le sujet des essais nucléaires notamment, la vérité appelle reconnaissance et réparation.
Intervention de Danièle Obono sur les projets de lois sur le statut de la Polynésie française à l’Assemblée nationale le 11 avril 2019.

Vidéo - L’écologie en marche, c’est l’écologie de marché ! Vite, la règle verte !

« L’écologie en marche, c’est l’écologie de marché ! Votre projeeet en matière écologique s’avère aussi creux que vos coups de com permanents. À l’écologie de l’argent, nous opposons l’écologie des gens. Non à la règle d’or budgétaire, oui à la règle verte ! »

Intervention de Danièle Obono suite à la déclaration du gouvernement relative au grand débat national à l’Assemblée nationale.

Communiqué – Réfugié·es à la rue : un plan d’urgence est nécessaire !

Communiqué de Danièle Obono et Eric Coquerel le 03 avril 2019 Plus d’un millier de réfugié∙es à la rue. Plus d’un millier de femmes et d’hommes dorment dans des campements de rue à la porte de La Chapelle et porte d’Aubervilliers. Ces personnes espéraient simplement un accueil digne au « pays des droits de l’Homme », après des exils souvent … Lire plus