Le budget des anciens combattants est encore en baisse !

Le 25 octobre 2017, Bastien Lachaud a pris la parole au nom du groupe de la France Insoumise au sujet du budget des anciens combattants lors de la commission élargie (Commission de la Défense et commission des Finances). Il a dénoncé les manquements du budget par rapport aux besoins réels, et la politique d’austérité appliquée aux anciens combattants : sur la situation des veuves de militaires, sur les pupilles de la nation de 1945, sur les combattants entre 1962 et 1964, sur la campagne double, etc.

Tribune sur la revue stratégique

Publiée le 13 octobre, la Revue stratégique de défense et de sécurité nationale devait fournir la vision globale dont la France a besoin. Malheureusement, elle ne répond pas aux défis posés par les transformations du monde. Ce document censé offrir un soubassement stratégique à la prochaine Loi de Programmation Militaire ne tire aucun bilan des choix hérités … Lire plus

Visite de la maison d’arrêt de Villepinte avec Clémentine Autain

Le 6 octobre 2017, Bastien Lachaud a usé de son droit de visite parlementaire des lieux d’enfermement pour visiter la maison d’arrêt de Villepinte, en compagnie de Clémentine Autain, députée de la circonscription. Ils ont été reçus par la directrice, ses trois adjointes, et une représentante du Service de Probation et Insertion Pénitentiaire (SPIP) du 93 Les établissements … Lire plus

Bastien Lachaud en meeting au Mans

  Le 30 septembre 2017, Bastien Lachaud était en meeting au Mans pour expliquer aux insoumis·es sarthois·es le travail du groupe parlementaire et faire un état des lieux des premiers mois de mandat de Emmanuel Macron. Constat sans appel, Macron prépare un coup d’état social multifacette en employant une stratégie du choc afin de sidérer … Lire plus

Question écrite sur le paiement des soldes des militaires

Alerté par les articles de presse relatant des manifestations de femmes de militaires en colère, Bastien Lachaud a pris contact avec le collectif « Femmes de militaires en colère » et a reçu deux de ses représentantes, afin de s’enquérir plus précisément auprès d’elles des problèmes rencontrés. Outre les problèmes récurrents du versement de la solde du fait des … Lire plus

Lutte contre le financement du terrorisme par les paradis fiscaux

Danièle Obono a présenté un amendement visant à renforcer la lutte contre le terrorisme par le biais de son financement et notamment trouvé au sein des paradis fiscaux où par définition, les mouvements d’argent sont opaques.

Bastien Lachaud a repris la parole pour dénoncer la naïveté qui consiste à croire qu’il n’y a pas de rapport entre la finance occulte et le financement du terrorisme.

Voir l’amendement.

Voir le scrutin.

Explication de vote : non au contrôle au faciès !

Le 28 septembre 2017, Bastien Lachaud a présenté l’explication de vote du groupe de la France Insoumise contre l’article 10 entérinant un contrôle au faciès, avec notamment :  » Pour la recherche et la prévention des infractions liées à la criminalité transfrontalière, les agents des douanes (…) peuvent, dans un rayon maximal de vingt kilomètres autour des ports et aéroports constituant des points de passage frontaliers (…) vérifier le respect, par les personnes dont la nationalité étrangère peut être déduite d’éléments objectifs extérieurs à la personne même de l’intéressé, des obligations de détention, de port et de présentation des pièces ou documents prévue à l’article L. 611-1 du code de l’entrée et du séjour des étrangers et du droit d’asile des pièces ou documents prévue à l’article L. 611-1 du code de l’entrée et du séjour des étrangers et du droit d’asile »

Voir le détail du scrutin.

 

Renforcer les droits des réservistes

Le 28 septembre 2017, Bastien Lachaud a défendu un amendement visant à renforcer les droits des réservistes en faisant passer l’obligation faite à l’employeur de leur accorder une autorisation d’absence de 5 à 20 jours. Gêné, le rapporteur balbutie un argument économique, alors que le reste du temps ils disent que tout le monde doit faire des efforts pour lutter contre le terrorisme.

Voir l’amendement.

Voir le scrutin public.

 

Question écrite sur une alternative végétarienne dans les cantines scolaires

alternative végétarienne

Les menus dans cantines scolaires font souvent l’objet d’un traitement démagogique et inutilement polémique : on se souvient de la fumeuse polémique « hallal » lancée par Mme Le Pen en 2012, ou l’argument dit de la double ration de frite de M. Sarkozy lors du débat sur la primaire du parti LR en novembre 2016. Le débat … Lire plus

Il faut sanctionner les entreprises qui financent le terrorisme !

Le 26 septembre 2017, Bastien Lachaud a défendu un amendement visant à punir les entreprises qui, comme le groupe Lafarge, ont financé le terrorisme en versant de l’argent à Daesh. Ugo Bernalicis a répondu au député En Marche estimant qu’il n’est pas utile de lutter contre le financement des mouvements terroristes, notamment quand il est fait par des groupes français.

Voir l’amendement.

Voir le détail du scrutin public.

Explication de vote sur le projet de loi « moralisation »

Le 9 août 2017, dernier jour de la session extraordinaire consacré à l’examen du projet de loi finalement dénommé  » visant à rétablir la confiance dans l’action politique » Bastien Lachaud a présenté l’explication de vote du groupe de la France Insoumise. Il en a dénoncé le périmètre trop restreint et le manque de place accordé au peuple. En jetant le doute sur l’ensemble des parlementaires, ce projet de loi va probablement augmenter la défiance envers la vie politique, et contribuer à en renforcer la présidentialisation et le primat de l’exécutif.

Intervention sur la réserve parlementaire - PL moralisation

Le 3 août 2017, Bastien Lachaud est intervenu dans la discussion générale de l’article 9 du projet de loi visant à rétablir la confiance dans l’action publique. Il a rappelé que la dénonciation que faisaient les députés Les Républicains de la fin de la réserve parlementaire au motif du financement des associations était une pure hypocrisie compte tenu du fait que les régions que leurs amis politiques dirigent baissent drastiquement les subventions aux associations.

Explication de vote : abstention sur le projet de loi « moralisation »

Le 3 août 2017, Bastien Lachaud a expliqué l’abstention du groupe France insoumise sur le projet de loi dit de moralisation. En effet, ce projet de loi entame une refonte globale des institutions, mais sans aucun débat sur le projet global, seulement sur des aspects qu’il est impossible de mettre en cohérence entre eux. Il vaudrait bien mieux que le peuple lui-même refonde les institutions, par une Constituante, en assumant la globalité d’un projet.

Question écrite sur la pénurie de logement et de logement social

logement

M. Bastien Lachaud alerte M. le Premier ministre sur la très grave pénurie du logement en France, et notamment du logement social. Aujourd’hui plus de 2 millions de personnes sont en attente d’un logement social. Environ 150 000 personnes, dont 30 000 enfants, sont sans logement propre, à l’hôtel, dans des centres collectifs ou dans des hébergements … Lire plus

Question écrite sur le chef politique des armées

chef des armées

M. Bastien Lachaud interroge M. le Premier ministre sur l’opportunité de saisir le Conseil constitutionnel de l’interprétation de l’article 35 de la Constitution et sur le calendrier de consultation du Parlement sur les interventions extérieures de l’armée française. En France, depuis la Révolution française de 1789, le Parlement vote la conduite de la guerre, sauf … Lire plus

Discours défendant la motion de rejet préalable du projet de loi moralisation

Le 24 juillet 2017, Bastien Lachaud  a présenté la motion de rejet préalable déposée par le groupe France Insoumise contre le texte dit de moralisation. Il a dénoncé le manque d’ambition du projet de loi dit de moralisation, finalement nommé « rétablissant la confiance dans l’action politique ». Ce discours est le premier prononcé après celui du gouvernement et du·de la·des rapporteur·e·s de la·des commission·s.

La motion de rejet préalable vise à rejeter a priori le texte, avant son examen par l’assemblée, parce que l’assemblée juge que son objet n’est pas légitime.

La motion de rejet préalable a pour « objet de faire reconnaître que le texte proposé est contraire à une ou plusieurs dispositions constitutionnelles ou de faire décider qu’il n’y a pas lieu à délibérer ». Si elle est adoptée, elle entraîne le rejet du texte. C’est pourquoi cette motion de rejet préalable est débattue avant que ne s’engage la discussion générale sur le fond.

En savoir plus sur le fonctionnement des débats parlementaires.

Lire le texte de l’intervention.

Bastien Lachaud, député de Seine-Saint-Denis

Bastien Lachaud a été élu dans la 6e circonscription de Seine-Saint-Denis correspondant aux villes de Aubervilliers et Pantin. Professeur d’Histoire-Géographie, Bastien Lachaud est engagé politiquement et syndicalement depuis ses études. Il était le chef d’orchestre des événement de la France Insoumise pendant la campagne présidentielle de 2017. Il a été directeur de la campagne nationale de la … Lire plus

Action Populaire

Le réseau social d'action de la France insoumise

Impliquez-vous dans les actions près de chez vous et faites gagner Jean-Luc Mélenchon en 2022 !

En savoir plus sur Action Populaire