Équipe régionale de campagne d’Île-de-France : bilan d’étape

L’équipe régionale de campagne d’Île-de-France, mise en place en septembre 2020 comme décidé par l’assemblée représentative de juin 2020, a depuis septembre avancé sur plusieurs des missions qui lui étaient confiées. 

Elle souhaite aujourd’hui rendre compte aux insoumises et aux insoumis de la façon dont elle a fonctionné jusqu’ici.

Composition de l’équipe régionale 

L’équipe régionale de campagne d’Île-de-France est paritaire. Elle est constituée :

  • Du référent du comité électoral pour la région Île-de-France, Manuel Sempé 
  • D’un·e correspondant·e du comité de pilotage pour chaque département, nommé par le comité, soit 8 personnes (4 femmes et 4 hommes)
  • D’un insoumis et d’une insoumise, membres d’un groupe d’action certifié, volontaire pour être tiré·e au sort dans chaque département de la région, soit 16 personnes
Département Correspondant·e du comité de pilotagInsoumis·es tiré·es au sort
75Victoire DiethelmAlice Berger / Simon Thoral
77Gilles SaveretÉmilie Besson / Pascal Novais
78Audrey Hallier Leslie Preynat / Thibaut Langlois
91Sabrina NouriAline Garnier / Nayan Khiang
92Anthony Laffite Dominique Tomasso / Michel Mallet
93Pierre Laporte Nadège Abomangoli / François Brindejonc
94Vianney OrjebinSophie Ruiz / Anthony Pinto
95Pamela HociniSylvie Geoffroy-Martin

L’équipe régionale de campagne a enregistré le 17 octobre la démission de l’équipe régionale de campagne de Jean-François Pin, initialement tiré au sort pour le 95.

Déroulé des travaux

L’équipe régionale de campagne s’est réunie 11 fois entre son installation, le 6 octobre et le 31 janvier. 

Huit de ces réunions ont été consacrées à la définition de la méthode de travail quant aux désignations, à l’élaboration du programme et aux discussions avec les partenaires ; trois autres, se déroulant sur une journée entière, ont été consacrées aux auditions et élaboration des propositions de chef·fes de file pour la région et les sections départementales.

Élaboration des propositions de chef·fes de file de La France insoumise

Propositions des chef.fes de file pour la région

Un appel à candidatures pour la désignation des chef.fes de file de La France insoumise a été envoyé le 22 septembre à tou·tes les insoumis·es inscrit·es sur la plateforme. Des relances ont été effectuées les 3, 12 et 24 octobre. Tou·tes les insoumis·es pouvaient proposer leur candidature via un formulaire en ligne.

D’abord ouvert jusqu’au 18 octobre, il a été par la suite prolongé jusqu’au 11 novembre au vu du report, alors probable et confirmé depuis, des élections régionales.

Concernant la fonction de chef·fe de file de La France insoumise pour l’Île-de-France, l’ensemble des personnes ayant soumis leur candidature ont été contacté·es afin de confirmer leur candidature et de les informer du processus et du calendrier de désignation.

Lors de sa réunion du 22 novembre 2020, qui se déroulait sur une journée entière, l’équipe régionale de campagne a procédé à l’audition de 4 femmes et 2 hommes, ayant confirmé leur candidature pour cette fonction.

Les 6 candidat·es ont été prévenu·es en amont du format de cette audition, qui avait été élaboré par l’équipe régionale de campagne lors de sa réunion du 18 octobre, à savoir :

  • Audition en visio, au vu des conditions sanitaires.
  • Durée de 20 minutes, sans dépassement.
  • Trois questions indiquées en début de l’audition : parcours et motivation - vision stratégique de la campagne (axes prioritaires, partenaires, stratégie de communication) - atouts que le/la candidat·e pense apporter à la campagne.
  • Possibilité de questions complémentaires posées par l’équipe en fonction de l’exposé.
  • S’abstenir de commenter la candidature d’une autre personne à cette fonction.

Dans un premier temps de la réunion, l’équipe régionale de campagne a pu prendre connaissance des candidatures déposées, des motivations de chaque candidat·e. 
Dans un second temps, elle a procédé aux auditions en équipe plénière (aucun membre de l’équipe régionale de campagne n’étant candidat·e à cette fonction).
Dans un troisième temps, elle a débattu du choix de binôme de chef·fe de file qu’elle souhaitait proposer, le processus national prévoyant la possibilité pour l’équipe régionale de campagne de remonter un ou plusieurs binômes, en cas d’absence de consensus.

Chaque membre de l’équipe régionale de campagne a exprimé son avis, à tour de rôle. Elle a proposé à un très large consensus le binôme paritaire suivant au comité électoral national : Clémentine Autain et Paul Vannier. Elle a également précisé au Comité électoral sa préférence à ce que la tête de liste en Île-de-France soit une femme issue de La France insoumise.

Les personnes auditionnées ont été appelées à la suite de cette réunion pour les informer de la proposition de l’équipe régionale de campagne, leur fournir un retour de l’équipe sur leur audition et les informer de la suite du processus, en les invitant à y participer.

Le comité électoral national de La France insoumise a validé cette proposition de chef·fes de file le 29 novembre et annoncé sa décision le 30 novembre.

Proposition des chef·fes de file des sections départementales de l’élection régionale 

À la suite de la désignation des chef·fes de file pour la région, l’équipe régionale de campagne a entamé l’étape de désignation de ses binômes paritaires de chef·fes de file pour les 8 sections départementales de l’élection régionale.

Au vu du nombre de candidatures reçues, ces désignations se déroulent en plusieurs réunions :

  • Une première réunion, tenue sur une journée entière le 13 décembre, a été consacrée aux désignations pour les départements de Seine-et-Marne (77), de l’Essonne (91), de la Seine-Saint-Denis (93) et du Val-d’Oise (95).
  • Une deuxième réunion, tenue sur une journée entière le 10 janvier, a été consacrée aux désignations pour les départements de Paris (75), des Hauts-de-Seine (92) et du Val-de-Marne (94).
  • Une troisième réunion, prévue au mois de février, sera consacrée au département des Yvelines (78).

Chaque insoumis·e ayant déposé sa candidature sur la plateforme pour la fonction de chef·fe de file de section départementale a été appelé·e en amont de la réunion pour les informer du processus, du déroulé de l’audition.

Lors de la réunion du 13 décembre, 21 insoumis·es ont été auditionné·es pour quatre départements (15 hommes et 6 femmes).
Lors de la réunion du 10 janvier, 16 insoumis·es ont été auditionné·es pour trois départements (11 hommes et 5 femmes).

Dans un premier temps de réunion, les membres de l’équipe ont pu étudier l’ensemble des candidatures reçues ainsi que leurs motivations.
Dans un second temps de réunion, et au vu du nombre d’auditions à réaliser pour chaque journée, l’équipe a été divisée en sous-groupes, chaque sous-groupe ayant la tâche de réaliser les auditions pour un département.

Chaque sous-groupe a été composé :

  • Des membres issu·es du département concerné, sauf lorsqu’ils/elles étaient candidat·es à la  de chef·fe de file de la section départementale 
  • De membres issu·es des autres départements non auditionnés ce jour-là (ou étant candidat·es dans leur département) 
  • À parité de genre et avec une majorité de tiré·es au sort

Le déroulement des auditions a été le même que pour les chef·fes de file pour la région, avec une durée fixée à 15 minutes au vu du nombre de candidat·es.

Suite aux auditions, chaque sous-groupe a procédé à un échange pour préparer leur retour à l’équipe régionale de campagne.
Chaque sous-groupe a rendu compte des auditions à l’équipe régionale de campagne réunie en plénière, en l’absence des membres de l’équipe candidat·es pour être chef·fes de file de la section départementale concernée.
L’ensemble des membres de l’équipe ont pu demander des précisions, poser des questions et émettre sur cette base un avis. À la suite de ces discussions, l’équipe régionale de campagne a décidé à l’unanimité, pour chaque section départementale concernée, d’une proposition de  binôme paritaire de chef·fes de file.
Les personnes auditionnées ont été appelées à la suite de cette réunion pour les informer de la proposition de l’équipe régionale de campagne, leur fournir un retour de l’équipe sur leur audition et les informer de la suite du processus, en les invitant à y participer.

Les propositions de binômes paritaires ont été remontées au Comité électoral, qui les publie au fur et à mesure de ses décisions sur la page dédiée sur le site de la France insoumise.

Bilan du processus d’élaboration par l’équipe

L’équipe régionale de campagne considère que le format des auditions a donné satisfaction car il a permis d’identifier rapidement les candidat·es les plus à même de remplir la fonction de chef·fe de file : profil, partage des orientations stratégiques, maîtrise des enjeux régionaux, implantation militante, qualités oratoires.
L’appel de chaque candidat·e avant et après les auditions a permis une bonne communication avec ces dernier·es et leur a permis de se situer dans un processus de désignation qui apparaît parfois comme complexe.
L’établissement de sous-groupes mixés entre départements, tiré·es au sort et nommé·es, pour les auditions des chef·fes de file des section départementale, et la non présence des candidat·es membre de l’équipe lors des auditions et discussions sur le département visé, a permis d’éviter tout conflit d’intérêt.
Les décisions ont été prises systématiquement en équipe plénière, à un large consensus, et le plus souvent à l’unanimité.
L’équipe régionale de campagne a été particulièrement attentive dans ses travaux à la place des femmes et au respect absolu de la parité à toutes les étapes (désignations des chef·fes de file, de la tête de liste régionale, des têtes de liste départementales).
L’équipe régionale de campagne a apprécié travailler dans une ambiance conviviale et bienveillante. 

L’équipe a noté des points à améliorer ou des difficultés :

  • Le processus de désignation (auditions…) aurait mérité d’être explicité et écrit en amont.
  • Les missions de l’équipe régionale de campagne, mises en place uniquement depuis septembre 2020, mériteraient d’être également explicitées auprès de l’ensemble des militant·es.
  • Le report de la date des élections en cours de processus a créé un long délai entre les premières assemblées cantonales et les désignations, ce qui a pu conduire à une perte d’information pour certain·es.
  • Un écart important entre le nombre de candidatures de femmes et d’hommes reçues, notamment pour les chef·fes de file des sections départementales : cette situation nécessite sans nul doute de multiplier les démarches pour susciter et accompagner les candidatures féminines. 

Autres missions de l’équipe régionale de campagne

Parallèlement à sa mission d’élaboration des propositions de chef·fes de file, l’équipe régionale de campagne a réalisé plusieurs autres missions.

Lien avec les groupes d’action

Dans chaque département, les membres de l’équipe régionale de campagne ont pris contact avec les animateur·rices des groupes d’action afin :

  • D’inciter à l’organisation d’assemblées cantonales et d’assurer la bonne remontée des informations, 
  • De rappeler l’appel à candidatures ouvert sur la plateforme,
  • De coordonner les discussions avec les partenaires,
  • D’identifier les éventuelles difficultés locales pour contribuer à les résoudre.

Discussions avec les partenaires

Conformément au texte d’orientation stratégique national adopté par les insoumis·es et à l’appel lancé par l’assemblée régionale des insoumis·es d’Île-de-France le 11 octobre, les membres de l’équipe régionale de campagne se sont adressé·es aux différents partenaires politiques pour leur proposer des rencontres.

Ainsi, au niveau régional et dans chaque département d’Île-de-France, de nombreuses rencontres ont eu lieu avec le Parti communiste français, Europe Écologie-Les Verts, Génération·s, la Gauche républicaine et socialiste, le Parti animaliste, la Gauche démocratique et sociale.

Au niveau régional, ces rencontres ont d’abord associé les membres de l’équipe régionale de campagne puis les chef·fes de file pour la région une fois désigné·es par le comité électoral. 
Ces échanges ont déjà permis d’aboutir à la décision du Parti communiste français de participer à construire une liste de rassemblement avec la France insoumise, conduite par Clémentine Autain.
Europe Ecologie-Les Verts a en revanche indiqué son souhait de constituer une liste autonome avec le “pôle écologiste”, conduite par Julien Bayou. Génération·s a décidé de participer à cette liste. 
Les échanges se poursuivent au niveau régional avec les autres formations politiques qui souhaiteraient s’inscrire dans cette dynamique commune.

Au niveau départemental, ces rencontres sont conduites par les membres de l’équipe régionale du département, ainsi que le cas échéant par le référent du comité électoral pour la région. 
Elles se poursuivent actuellement en vue de prolonger le rassemblement déjà entamé aux régionales et construire des candidatures communes aux élections départementales.

Conformément au texte d’orientation stratégique national, l’équipe a par ailleurs rappelé lors de ces rencontres régionales et départementales que le Parti socialiste n’entrait pas dans le périmètre des coalitions que la France insoumise cherche à construire, eu égard notamment aux politiques passées soutenues par le PS et à ses ambiguïtés quant à la politique gouvernementale. Sans exclure la prise en compte de situations locales (accords de non présentation face à un risque de victoire de l’extrême droite, par exemple), cela conduit donc à exclure la participation à une liste conduite par le PS, ou à un binôme incluant celui-ci.

L’équipe régionale de campagne a rendu compte de ces rencontres au comité électoral et à l’espace élections afin d’assurer la bonne coordination nationale des échanges.

Élaboration de propositions pour la méthode d’élaboration du programme

L’équipe régionale de campagne a également élaboré des propositions quant à la façon d’élaborer le programme, afin de permettre la participation des insoumis·es et, au-delà, de tou·tes celles et ceux qui le veulent.
Ces propositions ont déjà conduit à lancer un appel à volontaires pour participer au programme sur le site idfpopulaire​.fr. Elles nourriront la suite du processus (appel à contributions ouvert).

Prochaines missions de l’équipe régionale de campagne

L’équipe régionale de campagne poursuit son travail sur ses différentes missions.

Concernant les élections régionales :

  • L’entrée en campagne des insoumis·es pour les régionales, aux côtés des chef·fes de file désigné·es : organisation de visio avec les insoumis·es, mise en place d’équipes de campagne…
  • Les auditions et propositions de chef·fes de file pour la section départementale des Yvelines 
  • La participation au travail programmatique : participation aux groupes thématiques (inscription possible via idfpopulaire​.fr), participation à la synthèse des contributions qui seront remontées… 
  • La participation aux discussions avec les partenaires 
  • L’élaboration de la proposition de liste

Concernant les élections départementales :

  • La poursuite des discussions avec les partenaires dans chaque département 
  • La validation des chef·fes de file proposé·es par les assemblées cantonales

Dates des réunions de l’équipe régionale de campagne 

  • 6 octobre (installation)
  • 18 octobre (organisation des assemblées cantonales, méthodes de désignation, état des rencontres avec les partenaires)
  • 14 novembre (élaboration de propositions de méthode sur le programme, état des rencontres avec les partenaires)
  • 22 novembre (audition des candidat·es à la fonction de chef·fe de file régional·e)
  • 1er décembre (élaboration de propositions de méthode sur le programme, état des rencontres avec les partenaires, préparation des auditions)
  • 13 décembre (audition des candidat·es à la fonction de chef·fe de file des sections départementales : 77, 91, 93, 95)
  • 15 décembre (élaboration de propositions de méthode sur le programme, état des rencontre avec les partenaires)
  • 10 janvier (audition des candidat·es à la fonction de chef·fe de file des sections départementales : 75, 92, 94)
  • 26 janvier (état des rencontre avec les partenaires, organisation de l’équipe de campagne)
  • 31 janvier (état des rencontres avec les partenaires, préparation des désignations pour les élections départementales, organisation du travail programmatique)
  • 3 février (état des rencontres avec les partenaires)

Action Populaire

Le réseau social d'action de la France insoumise

Impliquez-vous dans les actions près de chez vous et faites gagner Jean-Luc Mélenchon en 2022 !

En savoir plus sur Action Populaire