Élections départementales et régionales : évolutions du mouvement et création d’un espace élections

dans Actualités, Actualités du mouvement, Assemblée représentative 2020

Mouvement évolutif, La France insoumise transforme à chaque étape ses formes d’organisations aux objectifs politiques qu’elle poursuit. A l’issue de la séquence municipale, la Coordination des espaces propose ainsi aux insoumis·es de nouvelles adaptations pour consolider nos capacités d’action dans les mois à venir.

La préparation des élections départementales et régionales constitue un défi. Lors des élections municipales, le mouvement a désigné environ 1 000 chef·fes de file insoumis·es à travers le pays. Dans quelques mois, c’est potentiellement plus de 10 000 candidat·es qu’il nous faudra identifier. 8 000 si nous voulions, aux élections départementales, nous présenter dans l’ensemble des cantons du pays. Plus de 2 000 pour concourir dans l’ensemble des régions de France.

Après plusieurs échanges avec le Comité électoral et une série d’entretiens réalisés par le Comité d’amélioration du mouvement, apparaît par ailleurs qu’environ un tiers des membres actuels du Comité électoral a manifesté le souhait de poursuivre son implication en son sein. Plusieurs d’entre eux ont exprimé vouloir y mettre un terme en raison le plus souvent d’une forme d’épuisement, ressentie après près de trois ans d’implication et eu égard à l’écrasante charge de travail que représente le suivi des élections. Plusieurs membres du Comité électoral soulignent par ailleurs les difficultés à en faire partie en étant candidat·e en raison notamment du manque de disponibilité provoqué par la participation à une campagne.

Enfin, dans les bilans adressés par les chef·fes de file des élections municipales au comité de pilotage, l’apport du Comité de pilotage, notamment pour les formations en ligne, la transmission régulière de notes et de documents par les canaux Telegram, est souligné. De nombreux·ses insoumis·es indiquent par ailleurs souhaiter disposer de davantage d’occasions de rencontre et d’échange au niveau local.

A partir de l’ensemble de ces éléments et dans la perspective des prochaines élections départementales et régionales, la Coordination des espaces propose aux insoumis·es les évolutions suivantes.

1 - Installer des équipes régionales de campagne

Paritaire, elles seront composées : 

  • d’un insoumis et d’une insoumise, membre d’un groupe d’action certifié, volontaire pour être tiré·e au sort dans chaque département de la région
  • d’un·e correspondant·e du comité de pilotage par département de la région
  • d’un·e correspondant·e du comité électoral par région

Elles auront la charge :

  • Avant le début de la campagne : de transmettre au comité électoral des propositions de candidatures aux élections régionales
  • Pendant la campagne : d’apporter un appui opérationnel aux candidat·es

2 - Accompagner les équipes régionales en prolongeant l’activité du comité de pilotage

Paritaire, il sera composé de 15 insoumis·es désigné·es parmi les volontaires.

En lien avec ses correspondant·es dans chaque équipe de campagne régionale, le comité de pilotage aura la charge d’apporter aux campagnes un appui opérationnel sur les questions programmatiques, financières, matérielles, numériques, de communication, de mobilisation militante, d’événements, juridiques, de formation etc.

3 - Organiser le comité électoral autour de ses correspondant·es régionaux·les

Paritaire, il sera composé de 15 insoumis·es (correspondant·es au 13 régions de l’hexagone et au suivi de l’outre mer) nommé·es par la coordination des espaces parmi les volontaires.

Il aura la charge :

  • de garantir la parité des chef·fes de file
  • de présenter aux insoumis·es, à partir des propositions transmises par les équipes régionales, des listes de candidat·es aux élections régionales dont l’investiture interviendra après un vote en ligne des insoumis·es
  • de constituer une instance de recours en cas de réclamation concernant une investiture
  • de décider, le cas échéant, de l’attribution du soutien de La France insoumise

Nous proposons que le comité de pilotage des élections départementales et régionales, que le comité électoral et qu’un pôle études et analyses électorales soient intégrées dans un nouvel espace au sein de la coordination des espaces. Nous proposons de nommer ce nouvel espace « l’espace élection » et qu’il soit animé par Martine Billard et Paul Vannier.