Caravane populaire contre l’inflation

Retrouvez sur cette page, toutes les informations concernant les Caravanes populaires du 28 octobre au 2 novembre !

À PROPOS

Du samedi 28 octobre au jeudi 2 novembre, la Caravane populaire part en campagne contre l’inflation.

L’inflation atteint des niveaux jamais vus depuis des décennies. Des milliers de personnes se privent chaque mois, doivent choisir entre se chauffer, se déplacer ou se nourrir. Le nombre des bénéficiaires des associations d’aide alimentaire et les files d’attente aux banques alimentaires ne cessent d’augmenter. Les associations tirent la sonnette d’alarme ! De son côté, chaque mois, le gouvernement Macron annonce la fin de l’inflation. Cependant, il ne fait rien. Il refuse de faire payer ceux qui en profitent et s’enrichissent sur le dos de nos concitoyen·nes en augmentant leurs marges. Pourtant, des solutions existent pour répondre à l’urgence de la situation. La France insoumise propose notamment le blocage des prix et l’augmentation des salaires !

Lors de six étapes, la Caravane se rendra dans les quartiers populaires de villes franciliennes les plus pauvres. Les caravanier·es et militant·es de la France insoumise iront à la rencontre des habitant·es, pour échanger, être à leur écoute et présenter nos solutions pour lutter contre l’inflation. Chaque étape se terminera par un moment convivial autour d’un apéritif citoyen.

NOS PROPOSITIONS

50% de la hausse des prix est due à l’augmentation des profits. Le peuple ne doit pas payer pour les multinationales et les industriels qui se gavent.

Nos solutions :

  • Augmenter le SMIC et les minimas sociaux
  • Bloquer les prix à la baisse sur les produits alimentaires, l’énergie et le carburant 
  • Indexer les salaires sur la hausse des prix 
  • Geler les loyers

les étapes

Samedi 28 octobre 

L’Haÿ-les-Roses (94) en présence de Rachel Keke, députée LFI-NUPES du Val-de-Marne 

Dimanche 29 octobre 

Évry-Courcouronnes (91) en présence de Farida Amrani, députée LFI-NUPES de l’Essonne

Mardi 31 octobre 

Malakoff (92) en présence d’Aurélien Saintoul, député LFI-NUPES des Hauts-de-Seine