Retraites : Macron doit céder

dans Actu JLM, Jean-Luc Mélenchon, Vidéos

Pour vous abonner à la chaîne de Jean-Luc Mélenchon, cliquez ici :

Le dimanche 16 février 2020, Jean-Luc Mélenchon était l’invité d’Apolline de Malherbe pour une émission spéciale de deux heures. Il a condamné le procédé utilisé contre Benjamin Griveaux et a défendu le droit à la vie privée. Il a expliqué que son remplacement par Agnès Buzyn terminait la campagne de LREM à Paris compte tenu de son bilan désastreux dans la gestion de l’hôpital public. Interrogé sur la violence en politique, Jean-Luc Mélenchon a dénoncé le recours à ce procédé et a rappelé que les violences dans les manifestations venaient actuellement des forces de police placées sous la responsabilité de monsieur Castaner. 
 
Le président du groupe « La France insoumise » à l’Assemblée nationale a ensuite détaillé la stratégie de lutte contre la réforme des retraites qui serait menée par les insoumis alors que le projet de loi arrive ce lundi en hémicycle : plus de 22 000 amendements déposés pour continuer à dénoncer cette destruction du régime de retraites par répartition. Il a appelé Emmanuel Macron à retirer son projet de loi ou à le soumettre à un référendum et a expliqué qu’un autre système était possible avec la retraite à 60 ans à taux plein avec 40 annuités. 
 
Face à Alain Duhamel, Jean-Luc Mélenchon a défendu l’indépendance de la France sur les questions de défense et a expliqué les raisons de son opposition au projet de Macron d’étendre la dissuasion nucléaire française à l’Union européenne. Il a également dit de nouveau sa volonté de changer les institutions du pays pour les rendre plus démocratiques par une assemblée constituante pour une 6e République. 
 
Enfin, face à Eugénie Bastié, le député insoumis a défendu la laïcité et expliqué que ce mot était désormais utilisé par des hypocrites pour stigmatiser une unique religion et ceux qui la pratiquent : l’islam et les musulmans. Il a insisté sur l’importance qu’il y avait à respecter la laïcité pour permettre au peuple français de vivre en paix et a rappelé qu’une majorité de Français n’avaient aucune religion et ne supportaient plus les débats incessants sur ces questions.