Position du Comité de respect des principes sur les municipales

dans Comité de respect des principes, Élections municipales 2020

Samedi 11 janvier 2020, le Comité de respect des principes s’est réuni pour discuter des signalements qui lui ont été faits depuis sa dernière réunion du samedi 7 décembre. Les membres du Comité de respect des principes ont ainsi pu avancer et prendre des décisions parfois difficiles, mais qui privilégiaient toujours la recherche du consensus.

Conformément à son texte de fonctionnement, les décisions du Comité de respect des principes sont toujours collectives et s’appuient sur les textes, les valeurs, les principes et les orientations, notamment électorales, de La France insoumise. Toutes ces décisions sont motivées par les informations transmises par les plaignant·es et par celles récoltées lors des enquêtes menées par les membres du Comité.

Tout comme pour les autres Comités, le travail long et parfois difficile du Comité de respect des principes ne pourrait être accompli sans l’implication bénévole de ses membres. Nous les en remercions tou·tes.

Décisions quant aux listes et/ou candidat·es qui usurperaient le soutien de La France insoumise

Depuis quelques semaines, le Comité de respect des principes fait face à un nouveau type de signalement : celui d’insoumis·es ou de groupes d’action qui soutiennent une autre liste que celles ayant obtenu le soutien officiel du Comité électoral de La France insoumise. Bien qu’ultra-minoritaires, ces cas méritent d’être traités.

Face à cette situation, le Comité de respect des principes a décidé d’adopter une position commune. Après vérification auprès du Comité électoral, le Comité de respect des principes demandera :

  • la suspension de la plateforme des insoumis·es, notamment animatrices et animateurs de groupes d’action, qui soutiendraient publiquement ou seraient candidat·es d’une d’autre liste que celle soutenue par La France insoumise. Cette suspension durerait au moins jusqu’à la fin des municipales ;
  • la dépublication de la plateforme des groupes d’action. Cette suspension durerait au moins jusqu’à la fin des municipales.
  • la suppression de la plateforme des événements allant contre la liste officiellement soutenue par La France insoumise.

Dans le courriel qui leur sera adressé, le Comité de respect des principes rappellera qu’une utilisation abusive de la plateforme contrevient aux décisions collectives du Comité électoral.

Aucune autre liste que celles soutenues par La France insoumise, ni aucun·e autre candidat·e que celles et ceux soutenu·es par le mouvement, ne peut se prévaloir du soutien de La France insoumise et utiliser son logo. Toute usurpation pourra donner lieu à l’utilisation des voies judiciaires à notre disposition.

Pour rappel,  le Comité électoral est le seul espace reconnu pour désigner ou valider des candidat·e·s aux élections nationales et locales soutenu·es par La France insoumise. Le Comité de respect des principes ne juge donc pas des choix du Comité électoral, mais veille et fait respecter, au sein du mouvement, ses décisions. Tout recours sur le soutien à une liste plutôt qu’à une autre ne devra donc pas lui être adressé : cette tâche incombant au Comité électoral.

Vous pouvez contacter le Comité de respect des principes à l’adresse : [email protected]