Les Gilets jaunes s’invitent dans le débat des caravanes rurales

dans Actualités du mouvement

Cet été, le mouvement lançait les caravanes rurales, des événements organisés sur tout le territoire pour aborder les problématiques spécifiques à la ruralité. A chaque étape, les insoumis·es partent à la rencontre des habitant·e·s pour recueillir leur témoignage tout en proposant des solutions concrètes notamment sur l’éloignement des services publics, la désertification médicale ou la disparition des commerces de proximité. Les sujets d’inquiétudes ne manquent pas dans ces communes laissées à l’abandon par l’Etat.

Les caravanes ont poursuivi leurs parcours depuis plusieurs mois et c’est à Pleumeur-Gautier dans les Côtes-d’Armor que le groupe d’action « Tréguier l’Insoumise » organisait un événement ce samedi 12 janvier. L’occasion, une nouvelle fois, d’informer sur les effets néfastes de la politique actuelle sur les territoires ruraux et sur les contre-propositions de La France insoumise. Les échanges avec les habitant·e·s permettaient aussi d’aider certaines personnes à connaître leurs droits sociaux et éventuellement de les orienter. Les insoumis·es encourageaient également à l’inscription sur les listes électorales en prévision des élections européennes.

Mais ce samedi 12 janvier était surtout synonyme de forte mobilisation des Gilets jaunes partout en France. De quoi enrichir un peu plus les débats.

Plusieurs habitant·e·s ont exprimé leurs difficultés de « joindre les deux bouts », l’un d’entre eux, agriculteur en retraite, expliquait qu’il vivait avec seulement 500 € par mois. Une autre personne exprimait sa satisfaction de voir le peuple se réapproprier la chose politique. Enfin plusieurs échanges abordaient les principales revendications des Gilets jaunes, notamment le Referendum d’Initiative Citoyenne (RIC) qui permettrait une participation populaire permanente. Une pétition en faveur du RIC était d’ailleurs mise à disposition sur le stand tenu par les insoumis·es. La volonté de mettre en place ce nouveau mécanisme de participation citoyenne était déjà présent dans le programme l’Avenir en commun et le groupe parlementaire LFI vient de déposer une proposition de loi constitutionnelle à ce sujet. Plusieurs personnes, lors de cette caravane rurale, étaient favorables à la mise en place du RIC tout en souhaitant un usage cadré, qui ne permette pas de revenir sur des droits déjà acquis. Des remarques déjà présentes sur l’appel à contribution sur la proposition de loi lancé par les député·e·s insoumis·es.

Le Maire de la commune de Pleumeur-Gautier a accueilli chaleureusement la caravane et a échangé volontiers avec les participant·e·s sur la situation politique du pays, le mouvement des Gilets jaunes, les revendications, l’infiltration de certain·e·s casseur·se·s, les cagnottes. Le Maire a ensuite livré un tableau de la situation sociale de la commune habitée essentiellement d’agriculteur·rice·s de petites propriétés souffrant bien souvent de revenus insuffisants.

Le groupe d’action a tiré un bilan relativement positif de cette caravane et souhaite renouveler l’expérience. La rencontre avec les habitant·e·s a permis de nombreux dialogues, et même si certaines personnes pouvaient afficher une opinion totalement opposée, les échanges ont permis d’aborder plusieurs problématiques majeures du monde rural.
En fin de journée une correspondante de Ouest France a accordé une interview aux organisateur·rice·s de la caravane. Une nouvelle occasion de présenter ces actions au cœur de la ruralité qui vont se poursuivre dans les prochaines mois tout comme les caravanes d’accès aux droits…