CARAVANES DE L’UNION POPULAIRE - Jour 10 - Étapes de Nancy, d’Angers et de Pamiers

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur email

Mercredi 11 août, les caravanier·es de l’#UnionPopulaire se sont rendu·es dans les quartiers populaires du Laxou à Nancy, de la Roseraie à Angers et du Pont-Rouge à Pamiers.

À Nancy, on nous parle du manque de confiance envers les politiques, beaucoup ont été déçu·es par les gouvernements qui se sont succédé ces dernières années, ils n’ont pas vu leur quotidien s’améliorer malgré les promesses électorales. Une nouvelle fois, notre proposition du mandat révocatoire convainc. Nous aidons plusieurs personnes à s’inscrire sur les listes électorales, certaines ne l’avaient pas encore effectuées suite à un déménagement. En porte-à-porte, nous rencontrons Lucas, 22 ans, sans-emploi, il aimerait être autonome pour quitter l’appartement familial et ne plus être « une charge » pour ces parents qui eux aussi ont des petits revenus, on lui parle de notre proposition d’élargir le RSA aux jeunes de moins de 25 ans et d’instaurer une allocation d’autonomie pour les jeunes de 18 à 25 ans, d’une durée de trois ans, sous réserve d’une formation qualifiante. Il y est très favorable, il a arrêté ses études très tôt et aimerait apprendre un métier.

À Angers, l’ambiance est chaleureuse autour du stand, nous avons installé la caravane à côté d’une petite place avec des jets d’eau où de nombreux enfants du quartier s’amusent. Ici aussi, les propositions que nous portons reçoivent un fort assentiment et le rejet de Macron est unanime. Nous discutons longuement avec Jeanne qui s’inquiète pour l’avenir de notre planète. Les derniers événements climatiques l’ont beaucoup marqué : les récentes inondations et pluies diluviennes, les épisodes caniculaires avec des températures qui atteignent le 50°C en Italie, les incendies qui ravagent la Grèce et l’Algérie… partout dans le monde les catastrophes climatiques se multiplient et s’intensifient. Elle est convaincue qu’il est urgent de prendre de réelles mesures pour engager la bifurcation écologique et instaurer la règle verte. « Il faut que les gouvernements réagissent vite, à notre niveau on essaie au mieux de contribuer en triant nos déchets, en faisant attention à ce que l’on consomme, mais ça ne suffit pas, il faut des lois pour empêcher la pollution des grandes entreprises ». Contre le réchauffement climatique, vite la planification écologique !

À Pamiers, nous avons le plaisir d’accueillir sur cette étape de la caravane, nos deux député·es Ariégeois·es, Bénédicte Taurine et Michel Larive, un grand merci à eux pour leur présence. En porte-à-porte, une habitante du quartier est très surprise d’ouvrir sa porte à Michel Larive… qu’elle venait de voir sur LCI ! Une belle discussion s’engage « ça nous fait plaisir de vous voir, quand vous dites être des députés de terrain, aux côtés des citoyens, c’est bien vrai ! ». Sur le stand, Jean est venu à notre rencontre, il a besoin de discuter, il vit seul et a peu d’occasion de passer un moment convivial avec des gens, il est très heureux que la caravane ait fait escale dans son quartier. Maintenant qu’il est à la retraite, il aimerait donner de son temps, s’engager auprès des autres, il salue le travail des nombreuses associations qui son venues en aide aux plus démunis pendant le confinement, « Ça me permettrait de me sentir utile, tout en rencontrant de nouvelles personnes, il faut joindre l’utile à l’agréable ! ». Les militant·es du groupe d’action lui donne les contacts des associations de solidarité de la ville.

On se retrouve demain pour un compte rendu des étapes à Metz, Nantes et Albi.

➡️ Rendez-vous sur la page des caravanes de l’Union populaire pour retrouver les étapes près de chez vous

Action Populaire

Le réseau social d'action de la France insoumise

Impliquez-vous dans les actions près de chez vous et faites gagner Jean-Luc Mélenchon en 2022 !

En savoir plus sur Action Populaire