Autant inscrire dans la Constitution qu’on veut brûler l’Amazonie…

S’il s’agit de de foncer dans le mur écologique comme depuis trente ans : au moins, qu’on le dise, et qu’on l’écrive.