Plus de 200 insoumis·es de Provence-Alpes-Côte-d’Azur en réunion régionale (en visio !)

Samedi 3 octobre, se tenait la première rencontre régionale des insoumis·es de Provence-Alpes-Côte d’Azur organisée dans un format numérique inédit d’écoutes collectives !

Plus de 200 insoumis·es, 30 écoutes collectives dans toute la région

Rassemblée au sein d’une trentaine de lieux d’écoutes sur toute la région Provence-Alpes-Côte-d’Azur, plus de 200 insoumis·es ont participé à cette rencontre, lançant ainsi les bases préparatoires des prochaines campagnes électorales de mars 2021.

Après une séquence d’ouverture par l’intervention de Manon Aubry, notre co-présidente du groupe GUE au Parlement Européen, et la présentation de l’équipe régionale de campagne, les insoumis·es ont pu travailler sur l’écriture d’un Appel à une Fédération Populaire. Les travaux en petits groupes ont également amené les insoumis·es à défricher et engager une discussion autour des enjeux et projets à porter dans les six départements de la région.

Une rédaction collaborative d’un Appel régional

Pendant plus d’une heure trente, les insoumis·es ont pu rendre compte (par voie numérique) à l’ensemble des insoumis·es de Provence-Alpes-Côte-d’Azur, de leurs réflexions et contributions donnant lieu à un enrichissement du projet de texte d’Appel, mais aussi un apport indispensable aux programmes régional et départementaux.

Au total, plus d’une trentaine de contributions et près de 100 amendements ont émergé au sein des écoutes collectives ; générant rapprochements entre luttes menées aux quatre coins du territoire régional de la montagne de Lure (04) et contre son déboisement pour des champs de panneaux photovoltaïques, à la bataille contre l’OIN dans la plaine du Var (06) et le refus de l’artificialisation des sols…

Forcément aussi un moment d’émotion et de soutien aux ami·es et habitant·es de la vallée de la Vésubie, de la Roya et du Tinet, victimes des terribles pluies torrentielles… rappelant plus que jamais la force des propositions de La France insoumise en matière de gestion de l’eau !

Enfin, Jean-Luc Mélenchon, président du groupe à l’Assemblée nationale et député de Marseille, est venu conclure les travaux de fort belle manière, en développant nos axes programmatiques, nos objectifs et enjeux politiques dans la période.

Une journée enthousiasmante, qui a fait la démonstration de la capacité de La France insoumise à se mobiliser dans la période, et malgré les contraintes sanitaires. Les insoumis·es de Provence-Alpes-Côte-d’Azur ont montré leurs déterminations à se fédérer autour de causes communes, à s’opposer frontalement à la droite et l’extrême droite, seules à siéger dans l’hémicycle régional et ne pas laisser se jouer les élections sans le peuple !