page amfis été 2020

Spectacles, concerts : découvrez la programmation culturelle des AMFiS

dans Actualités, Actualités du mouvement

Outre les multiples ateliers et conférences dont une liste provisoire et incomplète est disponible à cette adresse, les AMFiS 2020 de La France insoumise accueillent de très nombreuses animations, dont des spectacles et concerts.

Jeudi soir :

19h00-20h00 : Spectacle de l’€glise de la Très $ainte Consommation

L’€glise de la Très $ainte Consommation s’inscrit dans la tradition du Rire de Résistance. Elle a vu le jour au début du 3ème millénaire, sous la bonne étoile de militants antipub, afin de parodier la surconsommation dans nos sociétés occidentales et pour dénoncer les ravages environnementaux, sociaux et sanitaires du capitalisme et du productivisme.

Emmenée par Alessandro Di Giuseppe, le PAP’40, l’€glise de la Très $ainte Consommation et ses fidèles investissent l’espace public pour glorifier le Grand Capital, à l’aide de prières et chants ironiques, devant les temples modernes que sont les galeries commerciales. Les nombreuses vidéos, dont Bienvenue chez les Rich’$ et Game of Fraude, enregistrent au total plus de 300 000 vues sur YouTube.

Tel un fou du roi, l’€glise de la Très $ainte Consommation montre que nous vivons bel et bien en « Absurdistan », que nous marchons sur la tête. Nous rêvons encore et toujours de « croissance », alors que chaque jour les voyants rouges s’allument pour nous montrer que nous allons droit dans le mur. Il n’y a, pour expliquer notre déni de la réalité des catastrophes vers lesquelles nous nous précipitons, que cette foi aveugle dans le développement. Le progrès est devenu une religion, et la croissance, un dogme absolu.

À l’heure actuelle, les 8 personnes les plus riches au monde détiennent autant que les 3,5 milliards les plus pauvres ! Il est donc grand temps de sauver les riches !

20h30 : Concert des Insousols (nom provisoire)

C’est dans un parking souterrain montreuillois que naissent les Insousols (nom provisoire). L’idée de départ est de se retrouver toutes les semaines entre amis pour :

1/ manger des pizzas (beaucoup),
2/ boire du vin (raisonnablement mais quand même !)
3/ reprendre les vieux classiques qu’on aime

Le groupe est rapidement plébiscité par le public (des bistrots) de Montreuil. Il se lance alors à l’assaut du reste du pays avec des concerts à Lille, Marseille, Toulouse, mais aussi en Picardie et bien sûr à Paris. Adrien ( batterie) apporte le rock, Momo (guitare) la touche acoustique, Elisa (chant) la folk, Juliette (chant) l’énergie, Eric (clavier) l’influence 80’s, Milan (guitare) les solos endiablés et Victor (basse) le groove. Chemin faisant, le nom provisoire devient permanent. La vocation de cette joyeuse bande hétéroclite reste quant à elle la même : faire danser et chanter sur des chansons populaires de ces 50 dernières années, et surtout s’amuser !

Clavier : Eric Prados, Basse : Victor Quezada-Perez, Guitare : Milan Prados, Momo, Batterie : Adrien Quatennens, Chant : Elisa Mammar, Juliette Prados

Samedi midi

13h15-14h15 : Concert de Cabaret Chanson

Samedi soir

20h30 : Projection en avant-première de Un pays qui se tient sage, le film-événement de David Dufresne

« Alors que s’accroissent la colère et le mécontentement devant les injustices sociales, de nombreuses manifestations citoyennes font l’objet d’une répression de plus en plus violente. Le documentaire « Un pays qui se tient sage » invite plusieurs citoyens à approfondir, interroger et confronter leurs points de vue sur l’ordre social et la légitimité de l’usage de la violence par l’État. »

David Dufresne, écrivain, journaliste et réalisateur français dévoilera son nouveau long métrage « Un pays qui se tient sage » en avant-première lors des AMFiS d’été de La France insoumise. Après un long travail de recensement des violences policières, notamment lors des manifestations des Gilets jaunes, David Dufresne présentera à Valence son nouveau documentaire, prévu en salle pour le 30 septembre 2020 et soutenu par la Quinzaine des réalisateurs de Cannes 2020. La projection sera suivie d’un débat en présence du réalisateur.

23h00 : DJ Jazzy D

Dimanche

10h00 : Concert de Nita Quartet

Formé en 2014, ce quartet Drômois livre une musique swing à l’énergie communicative ! Des instrumentistes aussi complices que talentueux, des arrangements soignés et une longue expérience de la scène qui font de ce groupe une des formations les plus sémillantes de la région.

La présence de la clarinette, jouée par le génial Antoine Bessy, évoque cette période du jazz français où le violon de Stéphane Grappelli (parti en Angleterre en 1939 au début de la guerre) s’éloigne pour un temps de la guitare de Django Reinhardt, période pendant laquelle il enregistre avec le clarinettiste et saxophoniste Hubert Rostaing (notamment une très célèbre version de son standard Nuages).

Pour lui donner le change, le virtuose guitariste Ivan Gorlier assure à ses côtés le rôle du soliste, avec un enthousiasme aussi contagieux que saisissant. Et pour leur dérouler le tapis rouge, ce sont exceptionnellement la guitare de Thierry Kerchzerian et la Contrebasse de Marc de Sousa qui assureront une rythmique sans faille, qui vous fera swinguer jusque dans vos orteils

13h00 : Concert de Manbouss

Manbouss, voilà un duo de troubadours atypique : guitare, vents, percussions, et deux voix. Une musique sans frontière, emprunte de rêve et de voyage. On y navigue sur les eaux des chants polyphoniques mélanésiens, dans les courants chauds d’un reggae Roots Pacific Style, mais où la réalité quotidienne inspire des chansons drôles, profondes ou irrévérencieuses. On y vient narguer les puissants et s’opposer aux pièges de la consommation facile. Mais c’est dans la chaleur humaine de la rencontre que Manbouss trouve sa vitesse de croisière. Les concerts - finalité perpétuelle - sont ainsi autant de propositions festives où chacun est invité à partager cette musique en souriant, en  chantant, en dansant, en vivant !