Répression, violence, chaos : voilà la réponse du gouvernement aux lycéens et enseignants qui défendent un bac national !

dans À la une, Communiqués de presse, Le groupe parlementaire à l'Assemblée nationale

Communiqué du groupe parlementaire de La France insoumise.

Élèves, parents et enseignants se sont massivement mobilisés pour défendre un bac national depuis le début du passage des épreuves communes de contrôle continu du baccalauréat (E3C).

La réponse du gouvernement et du Ministre Blanquer, par l’intermédiaire des rectorats, est complètement insensée et plonge l’Éducation nationale dans le chaos : intervention des forces de l’ordre au sein des établissements, menace d’utilisation des LBD sur les élèves, maintien des épreuves avec moins de 10% des élèves, enfermement des lycéens, sorties de secours cadenassées, alertes incendies non respectées, convocation d’élèves par les personnels de direction pour leur extorquer le nom des élèves mobilisés, dépôt de plainte contre les enseignants…

Les gardes à vue de lycéens, souvent mineurs, se multiplient ainsi que les violences policières.

Le groupe parlementaire de la France insoumise condamne fermement l’intolérable répression dont font l’objet les lycéens, les parents et les enseignants. Le groupe demande l’arrêt immédiat de ces violences, l’annulation immédiate des épreuves de contrôle continu et le retour à un bac national. Ce gouvernement est irresponsable ! Il n’a rien d’autre à offrir à sa jeunesse que violence et mépris !