Organiser une campagne d’affichage des immeubles vides

dans Agir près de chez soi, Fiches pratiques

Cette fiche pratique est issue des travaux du groupe thématique « Logement » de la campagne Décidons Paris.

Nombre de participant·es : 2 minimum
Temps nécessaire : De 2 heures à 1 journée
Matériel nécessaire :

  • Du matériel de collage
  • Une carte
  • Un téléphone/caméra pour prendre en photo les immeubles vides
  • Des feuilles A3 imprimées ou peintes pour afficher les slogans

Pourquoi c’est important ?

En France, ce sont près de 3 millions de logements qui sont inoccupés, soit 8% du nombre total de logements existants (Source : Insee (2018)). Si ce nombre prend aussi en compte les logements occasionnels et les résidences secondaires, un nombre conséquent de logements sont tout simplement vacants, c’est-à-dire sans occupant·es.

Le repérage de logements vides dans un immeuble qui est occupé n’étant pas des plus aisés, nous proposons d’afficher les immeubles vides. Il en existe, et sans forcément nous en rendre compte, nous en croisons quotidiennement. En affichant un petit nombre d’immeubles, qui augmentera au fur et à mesure des repérages, et en relayant les actions sur les réseaux sociaux au travers d’un # commun, cela permettra de mettre en dynamique la campagne Logement dans les arrondissements. Cette campagne d’affichage s’inspire d’une action menée par le Droit Au Logement.

L’action a d’abord été portée par des militant·es de « Décidons Paris » dans le XIIème arrondissement, nous vous proposons ici le mode d’action retenu.

Comment faire ?

1 - L’arpentage/repérage des immeubles vides

Le repérage des logements vides est la première étape de la campagne d’affichage : ce n’est pas une étape facile, mais il en existe. Nous sommes habitué·es à ne plus les voir, comme partie intégrante du paysage urbain, alors il faut ouvrir l’œil ! Pour savoir comment les repérer voici quelques indices : tous les volets sont fermés ; les vitres sont poussiéreuses ; aucune lumière le soir ; des portes et fenêtres condamnées ou murées ; des boîtes aux lettres désaffectées ; une entrée jonchée de papiers ; des portes anti-squat. Il peut aussi s’agir de bureaux vides ou de grandes surfaces à louer depuis longtemps !

Matériel/Moyens :

  • Une carte (fonds de carte disponibles sur des sites tels Mappy ou Géoportail) des secteurs de la commune. Il est conseillé de reprendre les secteurs des conseils de quartier. La carte permet ensuite de noter les immeubles repérés ;
  • Un téléphone/caméra pour prendre en photo les immeubles vides ;
  • Le mode d’emploi de repérage des logements vides ;
  • Un binôme de militant·es (ce qui peut être plus agréable que de le faire seul·e !) se donnant rendez-vous de préférence avant la tombée de la nuit

2 - L’affichage des immeubles vides

Une fois que des immeubles vides ont été repérés (il peut s’agir de 3 ou 4 immeubles pour commencer), le deuxième temps est celui de leur affichage.

Nous vous proposons ici quelques slogans, mais libre à vous d’en trouver à votre convenance !

  • « Ici un immeuble vide : réquisition ! »
  • « Prenons les logements vides ! »
  • “Permis de vivre” (avec l’intention de détourner le panneau de chantier déclarant le permis de construire)
  • « Logement vide recherche habitants » (avec l’intention de détourner le logo de l’émission de télé M6)
  • « Faisons des “crève-dehors” des “couche-dedans” »
  • « Le pouvoir aveugle et la misère muette #BALANCETONLOGEMENTVIDE »
  • « Si tu as peur de louer ton bien, vends le #STOPSPECULATION »
  • « La ville de Paris compte des SDF, nous comptons les logements vides »
  • « Besoin de toit, Envie de toit » (remix du premier couplet de la chanson de Peter et Sloane)
  • « Trouves-tu la réquisition absurde ? Et la mise à la rue d’être humains après expulsion ? »
  • “Tant qu’il y aura un seul ménage sans maison, nous n’avons pas le droit de songer au repos et de vivre dans la monstrueuse illusion de notre devoir accompli… Quant aux grincheux, s’il en reste, nous les inviterons pour mémoire à prendre pension au musée de la Préhistoire.”

Matériels & Moyens :

  • Des feuilles A3 imprimées ou peintes pour afficher les slogans
  • Du matériel de collage
  • Une équipe de colleur·ses (il peut être envisagé d’afficher les logements vides à l’occasion d’un collage “classique”)
  • Diffuser son action sur Twitter avec le hashtag #ChasseAuxLogementsVides

Quelques exemples en images

Retrouvez également la fiche pratique pour organiser un Référendum d’Initiative Citoyenne sur le logement dans votre commune.