Il faut déclarer l’état d’urgence climatique et écologique !

dans À la une, Actualités

Ce jeudi 23 mai avait lieu le premier Conseil de défense écologique, nouvel appareil inventé par Emmanuel Macron pour masquer son inaction face à la catastrophe climatique. Le président de la République, le Premier ministre, et treize ministres liés aux questions climatiques et de biodiversité devaient y débattre du bilan des mesures engagées et des prochains dossiers à mettre en oeuvre. Les conclusions de cette première réunion restent fidèles à la ligne du président
Macron : beaucoup de belles paroles, mais aucune décision à la hauteur des enjeux de notre époque. Seule la pression populaire aura réussi à provoquer l’abandon du grand projet inutile de la « Montagne d’or » en Guyane. 

Plus inquiétant encore, le Premier ministre a tenu à souligner le bon travail de la France dans la protection de l’environnement depuis le début du quinquennat, déclarant ne pas avoir « à rougir » du bilan du gouvernement. Le « champion de la Terre » continue pourtant sa politique climaticide avec un budget d’à peine un dixième des 10 milliards minimum nécessaires pour ne pas finir à + 3°C. Auquel il faut rajouter les traités de libre-échange, la non-interdiction du glyphosate ou l’abandon de la baisse du nucléaire, par exemple.

Le changement climatique est déjà là. La sixième extinction des espèces a commencé. Atteindre l’objectif de ne pas dépasser 1,5°C de réchauffement nécessite un changement complet de mode de production et de consommation.

Nous pensons que multiplier les effets d’annonces et les organes de réflexions n’est pas une réponse acceptable face à la crise climatique. C’est pourquoi nous appelons depuis plusieurs semaines à déclarer l’état d’urgence climatique et écologique, comme l’ont déjà fait les Parlements irlandais et britannique. Mathilde Panot, députée LFI, interpellait encore le gouvernement ‚à ce sujet, le 14 mai dernier dans l’hémicycle (voir ci-contre).

Pour que le Parlement et le gouvernement soient à la hauteur de l’urgence et déclarent l’état d’urgence climatique, signez la pétition !