10 avril 2019. Audition de la Commission d'enquête citoyenne.

À Marseille, McDonald’s passe sur le gril !

dans A la Une - Européennes 2019, Leïla Chaibi, Prune Helfter-Noah

La première audition de la commission d’enquête citoyenne sur McDo, initiée par Leïla Chaibi, candidate pour les élections européennes, se tenait ce mercredi 10 avril à Marseille. Au menu : salaires, conditions de travail et évasion fiscale pour une opération résumée en un slogan : « McDo passe sur le gril ».

Aux côtés de Kamel Guemari (syndicaliste), Mohamed BenSaada (SQPM) et Prune Helfter-Noah (candidate LFI aux européennes), Leïla Chaibi introduit l’audition. Celle-ci se tient finalement dans un bar proche du magasin puisque le patron de la franchise a déclaré illicite la rencontre et affirme qu’elle représente un danger pour les salarié·e·s, un risque… qu’ils et elles soient sanctionné·e·s.

L’objectif est d’aboutir à un projet de directive européenne sur McDo pour apporter des solutions aux défis fiscaux, de condition de travail et environnementaux posés par l’enseigne. Cette première audition sera suivie d’autres événements à Paris, à Rouen et dans d’autres villes. Cette campagne permet à la fois de mettre en lumière la réalité du système McDo, des luttes syndicales qui s’y mènent et à la fois de donner à voir le rôle des élu·e·s de la France insoumise dans les institutions. 

Mohamed BenSaada débute l’analyse, « la recherche continue d’alliances et de soutiens est la grande force de la lutte du McDo de St Barthélemy. C’est chercher à être aidé et à aider les autres. Ce McDo devait fermer le 7 août dernier et il est encore ouvert aujourd’hui. La direction voulait faire un exemple mais la lutte continue ! ». Suit alors l’explication de Kamel Guemari, figure emblématique de la lutte de ce McDo. « On a mené la lutte dans plusieurs McDo. On a réussi à contractualiser le 13e mois, la participation, la mutuelle… Les Big Mac ont le même goût partout, on voulait étendre nos accords partout ! » explique le syndicaliste, « à St Barthélémy on essaye d’accompagner les habitants du quartier, trouver un emploi, retrouver goût à la vie. C’est pour ça qu’on est soutenu de partout. » 

Candidate aux européennes pour la France insoumise, Prune Helfter-Noah tranche « McDo c’est l’exemple type du capitalisme voyou. On avait une campagne, il y a peu, sur l’humain d’abord. Là c’est tout l’inverse ». La candidate explique ensuite le système McDo pour payer le moins d’impôts et le moins ses salarié·e·s : « les franchises permettent d’éviter de compter comme une grande entreprise et de donner plus de droits aux salarié·e·s comme la participation aux bénéfices ou les droits syndicaux. En 2018, la Commission européenne a enquêté et conclu que McDo ne paie pas tous ses impôts, mais qu’il n’y a pas de fraude. Voilà l’Europe d’aujourd’hui ». Finalement, conclut Leïla Chaibi « McDo se définit par un système fait pour imposer les droits les plus bas aux salariés. Et dedans, les salariés luttent en proposant l’inverse de McDo : construire de la solidarité et des droits ! ».

La première audition McDo se termine par des discussions autour de pizzas et de quelques jus. Malgré le blocage fait par le patron du McDo de St Barthélémy, la première audition s’est bel et bien tenue, les salarié·e·s ont pu témoigner de leur réalité et de leurs luttes.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site mcdorendslargent​.fr.

De gauche à droite : Kamel Guemari, Prune Helfter-Noah, Leïla Chaibi et Mohamed BenSaada