Crédit photo : Mélina

Action de désobéissance civile pour dénoncer l’inaction du gouvernement face à l’urgence climatique et sociale dans les Pyrénées-Orientales

dans A la Une - Européennes 2019, Inès Muriot

En soutien à « L’affaire du siècle », l’initiative lancée par 4 associations pour attaquer l’Etat français en justice afin qu’il respecte ses engagements climatiques, Inès Muriot, candidate insoumise aux élections européennes et les militants du mouvement ANV COP21 ont réalisé une action coup de poing à Cabestany dans les Pyrénées-Orientales. Le but ? Pointer l’inaction d’Emmanuel Macron et du gouvernement face à l’urgence climatique et sociale. Ces actions non violentes partagées sur les réseaux sociaux sous le hashtag #SortonsMacron se multiplient ces derniers jours dans plusieurs mairies de France.

Climat, justice sociale : où est Macron ?

Ce mercredi matin, des militant·e·s du mouvement climat Action Non Violente-COP 21 se sont emparé·e·s d’un portrait officiel du président Macron, dans la mairie de Cabestany (à côté de Perpignan).

Ils·Elles dénoncent la réponse du 15 février à « L’affaire du siècle » et la politique de l’inaction du président Macron face à l’urgence climatique et sociale du pays. Sur la banderole on pouvait lire « Climat, justice sociale : où est Macron ? ». Cette sortie symbolique du portrait du Président, a pour but de montrer à Macron la réalité de l’urgence climatique.

Le vide laissé sur le mur après le retrait du portrait officiel du Président, illustre sa politique actuelle face à l’urgence climatique et sociale. Les Français·es sont épuisé·e·s des beaux slogans et des grands débats qui ne mèneront nulle part pour le climat.

Tant que le président Macron ne prendra pas des vraies mesures à la hauteur de l’enjeu climatique et social, respectant l’accord de Paris de la COP 21, afin de limiter le réchauffement climatique en dessous de +2 °C voire +1,5 °C, les actions de ce type s’amplifieront.

ANV COP 21 et ses militant·e·s ont lancé un appel à la généralisation de telles actions de réquisition sur la France entière. Ces actions de désobéissance civile vont se multiplier et s’inscrivent dans une nouvelle dynamique citoyenne de mobilisations pour le climat, « L’affaire du siècle » a déjà recueilli 2 146 142 soutiens sur son site et le prochain rendez-vous massif aura lieu partout dans le monde les 15 et 16 mars prochain !

A Cabestany, Inès Muriot, candidate insoumise aux élections européennes a participé le 27 février à l’action en soutien aux revendications et aux militant·e·s interpellé·e·s.

La France insoumise dénonce la répression menée contre ces actions non-violentes visant à exiger des actes à la hauteur de l’urgence climatique, et appelle à l’absence de poursuites à l’encontre des militant·e·s écologistes.

Nous appelons à l’amplification des actions et des rassemblements pour dénoncer l’inaction du Président Macron contre l’urgence climatique et l’effondrement de la biodiversité.

Crédit photo : Mélina