comptes campagne

Rapport du comité électoral – réunion du 24 et 25 novembre

dans Actualités

À l’issue d’un nouveau week-end d’échanges, le comité électoral de la France insoumise a abouti à la constitution quasi-définitive d’une liste de 79 noms pour l’élection européenne à venir. Associatifs, salarié·e·s, syndicalistes, militant·e·s politiques et écologistes… Cette liste est à l’image de la société française et de l’insoumission générale à l’ordre établi qui la traverse. Entre le 28 novembre et le 8 décembre, pour répondre aux demandes exprimées en juin dernier de mieux connaitre les candidat·e·s avant le vote, elle sera présentée par étape aux insoumis·es puis proposée à leur vote les 8 et 9 décembre.

Pour rappel, le dernier rapport du comité électoral avait été approuvé par un vote des insoumises et insoumis en juillet. Il présentait une liste de 66 candidat·e·s retenu·e·s parmi les 637 candidatures reçues.

Depuis ce vote, quatre candidat·e·s nous ont fait part de leur souhait de se retirer de la liste pour des raisons personnelles ou professionnelles, que nous respectons. Il s’agit de Hélène Franco, Marie-Pierre Ratez, Jérôme Schmitt et Christine Valentin.

Deux candidates ont choisi de se retirer en annonçant publiquement leur décision – et ce sans en avoir informé préalablement le comité électoral – en prétextant des désaccords politiques qui n’avaient jamais été exprimés jusqu’alors. Nous regrettons cette façon de faire.

  • Ninon Gillet, 26ème femme sur la liste, a annoncé son retrait dans la presse le 3 septembre
  • Sarah Soilihi, mécontente de sa 9ème place sur la liste des femmes, a annoncé le 12 novembre qu’elle rejoignait Génération.s

Le comité électoral a décidé de retirer Djordje Kuzmanovic de la liste, après qu’il ait publiquement réitéré des propos considérant comme secondaires les luttes féministes et LGBT, alors qu’elles font parties intégrantes de l’Avenir en Commun. Des propos qui ont comme conséquence d’opposer entre eux les militant·e·s de la France insoumise. Il a par ailleurs proféré des remarques sexistes. Une délégation du comité électoral l’a rencontré pour lui donner, à sa demande, l’occasion de s’exprimer et le tenir informé de notre décision.

Ensuite, le comité électoral a décidé de retirer François Cocq de la liste, suite à des prises de positions publiques sur les réseaux sociaux et dans le Figaro, dimanche 25 novembre. Lors d’une première rencontre, il avait indiqué aux membres du comité qu’il n’avait pas de désaccord avec les orientations stratégiques du mouvement et qu’il se tiendrait à la nécessaire cohérence des expressions publiques des candidat·e·s de la liste. Après un nouvel échange, il nous a indiqué revenir sur cet engagement.

Enfin, à partir de plusieurs témoignages reçus faisant état de comportements inacceptables envers les femmes et contraires aux principes de la France insoumise, le comité électoral a pris la décision de retirer la candidature de Laurent Courtois.

Suite à des remises en cause de notre travail par un candidat déçu, retrouvez ici une déclaration du comité électoral de la France insoumise :