Solidarité des insoumis·es avec les sinistré·e·s de l’Aude

dans À la une, Actualités du mouvement, Manon Le Bretton

Lundi 15 octobre, la France découvrait au réveil les images stupéfiantes de l’Aude dévastée par des inondations d’une ampleur sans précédent. Aussitôt s’est manifesté de toutes parts un élan de solidarité pour venir en aide aux sinistré·e·s. Les insoumis·es de l’Aude et des départements voisins y ont pris leur part.

Très vite la page Solidarité des insoumis·es avec les sinistré·e·s de l’Aude a été créée ; les Groupes d’action locaux ont pris contact avec le Secours Populaire de l’Aude pour connaître les besoins prioritaires, ainsi que les communes susceptibles d’avoir besoin de renfort sur le terrain.

C’est ainsi que plusieurs actions de solidarité ont pu s’organiser : d’abord des points de collecte de dons matériels à Castelnaudary (dans un secteur non touché par les inondations) dont le succès immédiat a montré combien les riverains étaient disposés à se mobiliser. 

Les dons récoltés ont ensuite été livrés au Secours Populaire de l’Aude pour être redistribués aux sinistré·e·s.

Les groupes d’action se sont ensuite mobilisés pour intervenir sur le terrain. A Trèbes d’abord, où plusieurs insoumis de Revel et Castelnaudary ont participé au chantier de remise à sec de logements inondés.

Samedi, des insoumis·es du Lot et de Corrèze ont fait le déplacement jusqu’à Trèbes avec un énorme pot-au-feu, qui a été servi aux bénévoles sur l’un des chantiers de la ville. Ils/elles ont été rejoint·e·s par des insoumis·es du Tarn, des Pyrénées Orientales et de l’Aude pour assurer l’intendance et le service ; ce qui restait de pot-au-feu a été confié au relais citoyen de la ville pour une distribution aux foyers sinistrés. Une initiative originale très appréciée par la municipalité et les bénévoles.

Dimanche et lundi, c’est au centre de tri des vêtements, à Trèbes toujours, que se sont rendu·e·s les insoumis·es mobilisé·e·s. Les dons de vêtements affluent en effet de toute l’Europe et mobilisent un nombre important de bénévoles. C’est ainsi qu’ils/elles ont été témoins de la visite en fanfare du Président Macron dans cette petite ville audoise, qui a passablement désorganisé le travail des bénévoles sur place. C’est ce que relate Manon Le Bretton, candidate aux élections européennes, dans une petite vidéo où elle interpelle le Président.

Enfin, les groupes d’action audois et toulousains ont choisi de répondre à l’appel à solidarité de la Confédération paysanne pour aider à remettre en état une exploitation maraîchère bio à Montolieu, dévastée en quelques heures par la crue soudaine du cours d’eau attenant. Là encore, Walter Mancebon et Anthony Hadjaj ont filmé une courte séquence (voir plus bas) pour donner une idée de l’ampleur du travail à accomplir : récolter en urgence, réparer, déblayer, replanter… 

Force est de constater que la mobilisation paye, et que l’avancée des travaux est presque aussi spectaculaire que les dégâts, de l’aveu même des maraîcher·e·s. Mais il faudra du temps avant que l’Aude puisse tourner cette page douloureuse, et les chantiers ne manquent pas.

Demain, c’est auprès d’une habitante sinistrée de Cuxac que des insoumis·es se rendront, rejoints par des groupes d’action des Comminges. 

C’est bien une forme d’auto-organisation qui répond ainsi à l’urgence. Tous les renforts sont bienvenus : n’hésitez pas à proposer votre aide à castelnaudaryinsoumise@gmail.com ou via la page facebook.