Quelles campagnes nationales pour le mouvement en 2019 ?

dans Convention 2018
Ceci est une page de contribution pour la Convention nationale, sur le thème :Quelles campagnes nationales pour le mouvement en 2019 ?

La France insoumise est un mouvement politique tourné vers l’action et la transformation de la société. Ses membres projettent leurs énergies dans la lutte pour la révolution citoyenne. A Clermont-Ferrand, nous avions pour la première fois choisie des campagnes nationales pour le mouvement. Celles-ci ont été menées au cours de l’année. Bien que l’année prochaine soit fortement rythmé par les échéances électorales, nous proposons à nouveau aux insoumis de choisir à l’occasion de la convention des campagnes nationales pour le mouvement.

Il s’agit donc ici de suggérer des thèmes de campagnes sur lesquels les insoumis.e.s seront amenés à voter dans un deuxième temps.

La boîte à idée est ouverte jusqu’au 24 octobre. Vous pouvez laisser votre contribution sous forme de commentaire en bas de cette page. Si vous voulez poster une contribution sur un autre thème, rendez-vous sur la page de présentation de la boîte à idées.

  • Pour chaque thème, il est possible de s’inscrire au tirage au sort pour rejoindre l’équipe qui aura en charge la rédaction de la synthèse sur ce thème.
  • Pour faciliter ce travail, les contributions sont limitées à 1000 signes et à une contribution par personne par boîte à idée.

134 réponses à “Quelles campagnes nationales pour le mouvement en 2019 ?

  1. Bonjour,

    Les campagnes nationales 2019 devront fédérer un maximum de nos concitoyens.
    Au sein du Réseau Éducation de la France Insoumise, une thématique a fait consensus, celle de la gratuité de l’école ( fournitures, transports, cantine, sorties, manuels …).
    Je proposerai ensuite deux thématiques qui devraient faire consensus dans le pays : la lutte contre les pesticides (manger bio réduit de 25% le risque de cancer et protège la biodiversité) et la protection de nos hôpitaux qui subissent depuis des années les attaques ultra-libérales de la commission européenne et des différents lobbys.

    Gratuité à l’école, lutte contre les pesticides et protection des hôpitaux me semblent être des thèmes de campagnes fédérateurs.

    Amitiés insoumises.

    Julien.

  2. Une campagne orientée sur la condition animale, par exemple :
    – fin de l’élevage intensif et de la pêche intensive au profit d’une redirection des aides (massives) vers les protéines végétales, seul avenir agricole écologiquement responsable pour nourrir l’humanité et prendre en compte l’ensemble du vivant sensible.
    – en finir avec la corrida, pratique d’un autre âge qui érige la souffrance en spectacle. La tauromachie est très largement déficitaire et ne survit que grâce à des subventions publiques (locales, régionales, nationales et européennes)… Nous pourrions avantageusement rediriger ces subventions vers nos services publics qui en ont tant besoin.
    – réforme (ô combien nécessaire!!) de la chasse : abolition des pratiques les plus cruelles, interdiction de la chasse aux oiseaux migrateurs (en voie d’extinction, protégés dans les autres pays de l’UE… mais chassés en France !) et interdiction de la chasse le dimanche.
    – développement des alternatives à l’expérimentation sur les animaux.

  3. Une campagne sur la CONDITION ANIMALE, question désormais INCONTOURNABLE mais surtout et hélas INDISSOCIABLE DU DÉSASTRE ÉCOLOGIQUE dont nous commençons déjà toutes et tous à faire les frais !

    -Nous arrivons à un tournant HISTORIQUE où notre SURVIE comme celle des autres espèce est grandement MENACÉE par les activités humaines, l’exploitation des animaux autres qu’humain étant l’une des principales actrices de la CATASTROPHE ECOCIDAIRE qui se joue sous nos yeux ! Nous devons y mettre un terme !

    Comme le rappelle très justement la philosophe Corine Pelluchon,  » il s’agit de penser les règles de la COEXISTENCE et de la COHABITATION avec les animaux, de telle sorte qu’elles ne soient pas déterminées seulement au bénéfice des humains comme si les animaux n’avaient pas droit de cité, mais en prenant en compte aussi dans nos POLITIQUES PUBLIQUES, dans l’AMENAGEMENT DU TERRITOIRE, comme dans nos MODES DE CONSOMMATION les DROITS DES ANIMAUX A EXISTER, CAR LEUR EXISTENCE NOUS OBLIGE auprès d’eux, nous devons INTÉGRER LEURS INTÉRÊTS A VIVRE AUX NÔTRES.  »

    OUI à la création de DROITS des ANIMAUX, ANTHROPOGENIQUES et non ANTHROPOCENTRIQUES !

    Nous avons des obligations à l’égard du monde vivant à qui nous devons tout, il est grand temps de passer à l’âge adulte et d’assurer pleinement notre RESPONSABILITÉ et d’agir en CONSÉQUENCE, PLUS D’EXCUSE POSSIBLE, L’HEURE EST GRAVE, ÉVOLUONS, AGISSONS !

    OUI à UN MONDE EN COMMUN AVEC LE VIVANT PLUTÔT QUE CONTRE LUI !

  4. nous devons remettre en débat le travail car la façon dont nous envisageons le tavail est politique ; nous produisons la richesse nous devons avoir l’audace de nous positionner comme producteurs et non comme consommateurs qui court après son pouvoir d’achat au travers de la quête d’un emploi ! déconstruire l’emploi et reconstruire le travail nous permet de nous envisager comme majeurs économiques et donc détenteur du pouvoir politique ; Anicet le Pors n’a pas dit autre chose lors de son intervention récente à l’université populaire de l’Aube ; cette vision est cohérente avec notre projet éco socialiste en permettant d’envisager qui produit quoi, comment et pourquoi, robots pas robots? j’apprécierai aussi que notre rethorique abandonne les vocables « précaires », « pauvres » car qui se rêve dans la perspective de la précarité… ? Nous sommes des vainqueurs nous exigeons la justice sociale pour tout être humain! si nous voulons percer le plafond de verre, nous devons soigner notre image en respectant bien sûr le fond.

  5. Trois thèmes devraient être prioritaires l’an prochain:
    – Une vraie égalité entre les femmes et les hommes, c’est même pour la moi la mère de tous les combats à mener. Si nous ne sommes pas capables de respecter la moitié de l’Humanité, je ne vois pas comment l’on pourrait parvenir à respecter réellement Autrui.
    – L’urgence écologique: le mois d’octobre que nous venons de vivre est suffisamment éloquent pour que l’on arrête de se poser des questions mais pour agir vraiment.
    – La défense de tous les services publics, que ce soient ceux de santé, d’éducation, des transports en commun, et les défendre à tout prix pour ne pas qu’ils deviennent des lambeaux délaissés au néo-libéralisme.

  6. Je souhaite une campagne nationale orientée vers la lutte contre le libéralisme qui est un fascisme économique et financier
    -expliquer le rôle des institutions européennes notamment le rôle central de la BCE,
    -dénoncer l’exploitation intensive dans tous les domaines agricole,miniers, et leur conséquences sur les populations des pays pauvres ainsi que sur le climat et la santé en général.
    -Promouvoir une fiscalité plus juste et la défense de la sécurité sociale

  7. Il semble que deux campagnes, vu ce que rajoute l’actualité, soit suffisant.
    L’urgence est une campagne sur le pouvoir d’achat, car c’est la préoccupation première des gens, et ce souci entrave leur sensibilisation aux autres questions.
    Vu l’actualité des élections européennes, il faudrait envisager une campagne sur l’attaque contre les services publics : la politique de Bruxelles, c’est toujours moins d’Etat et plus de privatisations, ce qui entraîne l’affaiblissement de l’Etat et de sa capacité à garantir le bien-bien-être et l’égalité de traitement entre e tous les citoyens
    Toutes les revendications autour des pesticides, de la santé alimentaire, du bien-être sont pertinentes , et elles devraient procéder d’une grande campagne sur le retour d’une sécurité sociale à 100%, contre la fiscalisation et la privatisation du droit à la santé et au bien-vivre (retraite, etc)

  8. Deux thèmes porteurs, je crois:
    La transition démocratique vers une 6ème République – Garantie des biens communs .
    La transition écologique – La règle verte.

  9. Une campagne pour tordre le cou aux traditions barbares et modifier nos habitudes alimentaires :
    – stop à l’élevage et la pêche industriels,
    – stop aux pratiques cruelles à la chasse (chasse à courre, glue, déterrage…) et interdiction mercredi, dimanche et jours fériés,
    – abolition de la corrida,
    – stop à l’exploitation des animaux dans les cirques,
    – développement des alternatives à l’expérimentation animale,
    – introduction des protéines végétales en restauration collective,
    Certaines de ces propositions, sont aussi de puissants leviers de luttes contre le réchauffement et certaines pollutions, voire des facteurs d’amélioration de la santé.

  10. CAMPAGNE POUR LA SANTE
    Dénoncer le comportement criminel des lobbies industriels et agro-alimentaires et de leurs complices – l’Europe et nos gouvernements (lien avec les élections européennes) : pollution automobile, glyphosates, nitrites, sucres, plastiques etc.
    Dénoncer la logique mortifère du libéralisme cupide dans l’offre et la qualité des soins : privatisation, rentabilisation, dégradation des conditions de travail, traitements inhumains etc.
    Mettre en avant les mesures de l’AEC pour améliorer la santé : cantines bio, développement des activités sportives etc.

  11. Si vous voulez lancez des campagnes, affrontez les tabous et le plus important : la régulation de la population mondiale mais aussi française ; pensez vous qu’il soit raisonnable d’être plus de 7 milliards sur terre et plus de 67 millions en France ( alors que nous étions moins de 2 milliards au début du 20éme siècle et seulement 40 millions en France dans les années trente) : il est là le problème écologique !

  12. Une campagne pour mettre en évidence la souffrance animale et les moyens pour la combattre:
    – en mettant fin aux fermes-usines, à l’élevage intensif et la pêche intensive
    – en réformant la chasse (interdiction des pratiques cruelles, fin de la chasse le dimanche)
    – en abolissant la corrida (la majorité des Français est contre)
    – en mettant en avant les alternatives végétales aux protéines carnées (moins chères, meilleures pour l’environnement et notre santé)
    – en interdisant la présence d’animaux dans les cirques
    – en développant des alternatives à l’expérimentation animale
    Combattons toutes les oppressions!

  13. Je verrais plusieurs thèmes:1)Une campagne sur les services publics:hopitaux , écoles, Ehpads…,informer , mais aussi amener des employés de ces secteurs à témoigner de leur vécu .A partir de là , dénoncer les méthodes managériales dans ces services à partir de témoignages
    2)Evasion fiscale :comment elle affecte notre économie et les désastres qu’elle produit.
    3) écologie:depuis la démission de Hulot , une conscience écologique se développe . On pourrait surfer sur cette vague et ainsi lutter contre les lobbys.On pourrait aussi montrer comment en développant l’écologie , on pourrait aussi repeupler les campagnes par la création d’emplois:agriculture , , mais aussi petites industries ,PME,en fonction des potentialités de chaque territoire ,chaque groupe d’action pourrait produire un projet en fonction de sa région.

  14. Jean
    Action sur les retraites un double aspect.
    Lutter contre la réforme des retraites.
    D’autre part, un sondage indique que les 40-45 ans pensent avoir une petite retraite mais plus grave, en interrogeant les jeunes (ce que j’ai fais de nombreuses fois) beaucoup disent qu’ils n’en n’auront pas. Se désintéressent du problèmes en disant « On verra ça plus tard ».
    Premièrement, lutter contre les réformes du gouvernement.
    Deuxièmement, amener les jeunes à lutter. Même si ce problème leurs semblent lointain.

  15. Une campagne sur la condition animale et sur le droit animal en général avec par exemple:
    – vegetalisation de l’alimentation avec une politique de conversion pour les agriculteurs et fin de l’élevage intensif et de la pêche intensive au profit d’une redirection des subventions vers les protéines végétales
    – abolition de la corrida (demandée par la majorité des français)
    – encadrement de la chasse avec notamment la fin des pratiques cruelles et l’interdiction de la chasse le dimanche
    – interdiction des fermes à fourrure et réglementation des produits d’imports
    – favoriser les méthodes alternatives à l’experimentation animale
    – fin des cirques avec animaux au profit d’un écocirque
    – création d’un espace qui porterait la voix des animaux, selon une proposition de notre député Bastien Lachaud
    etc..
    80% des Français jugent la cause animale importante, selon un sondage IFOP de 2017
    67% considèrent que les animaux sont mal défendus par les politiques, selon un sondage IFOP de 2018
    La déclaration universelle des droits des animaux (1978) proclame: »Les droits de l’animal doivent être défendus par la loi comme les droits de l’homme ».
    La récente loi-cadre du 10 juillet 1976 affirme que : « Tout animal, étant un être sensible, doit être placé par son propriétaire dans des conditions compatibles avec les impératifs biologiques de son espèce ».
    L’AEC propose d' »éradiquer la maltraitance envers les animaux »
    La France Insoumise a su montrer son avance majeur sur le sujet lors des débats sur le loi agriculture et alimentation. Nous devons continuer à progresser sur cet axe éminemment politique et d’actualité.
    Soyons cohérents et agissons!

  16. Je crois qu’il ne faut pas multiplier les campagnes et donc définir des thèmes prioritaires en lien avec le scrutin européen, notamment pour le 1er trimestre. Il me semble que la question des services publics s’impose : quels apports pour la société française (voir l’impact de la crise de 2008 atténué grâce à eux) ? Quelles dégradations depuis la politique austéritaire de Bruxelles ? quelles alternatives pour adapter les services publics aux problématiques contemporaine ?
    Pour la seconde partie de l’année, une fois les élections passées, nous pouvons peut-être amorcer un travail davantage tourné vers les questions locales (municipales en perspective…), en conviant nos concitoyen.nes à rêver leur ville idéale, et projeter avec elles et eux des pistes d’engagement… Imaginer là des installations de rue participatives par exemple.

  17. Nous allons dans le mur, tous autant que nous sommes.
    Et la FI avec, tant qu’elle ne propose pas une certaine utopie.
    Pour cela, il faut savoir proposer une autre vision de la société.
    Passage à la VIeme République.
    En finir avec les fastes de la République : le prochain président doit se conduire comme un citoyen « normal ». Les symboles : transformation de l’Elysée en musée de la république poussiéreuse. Les palais et hôtels particuliers des ministères sont délaissés pour des bureaux fonctionnels. Cela n’évitera pas le pétage de plomb de certains dirigeants se pensant « arrivés » au pouvoir, mais peut contribuer à inscrire dans la tête des citoyens que la monarchie est finie. Ce n’est pas le cas, on le sait. Bon, c’est hors sujet, mais pas que.
    Le ministère de l’écologie n’a plus lieu d’être, puisque le gouvernement (est-ce qu’il y a encore une/un président(e) ?) est écologiste avant tout. Sinon, le ministre de l’écologie n’est qu’un pantin (on le constate depuis l’existence de ce ministère).
    – Interdiction de tous les plastiques d’emballage (avez-vous noté que, désormais, dans les campagnes, les ballots de foin sont emballés dans du plastique ? belle avancée pour nos paysans. Il y a un enfoiré,sale con « d’entrepreneur d’avenir », qui a réussi à faire passer l’idée que le foin n’aurait ainsi plus à être stocké dans une grange. Et on nous culpabilise tous les jours parce qu’on achète des bouteilles d’eau et qu’il faut les recycler… Retour à la consigne du verre.
    – Développement du réseau ferré , notamment autour des métropoles. M. Mélenchon,c’est un scandale en région marseillaise. L’A51 qui relie Marseille à Gap n’est qu’un énorme bouchon. Tous les politiques, de tout bord, depuis 50 ans n’ont pas fait leur travail. Il est temps de lancer un vaste chantier pour une création de lignes type RER en PACA. C’est un chantier vital, pour un horizon à 30 ans.

  18. Avec nos alliés insoumis européens de montrer que nous sommes l alternative progresistes écologique face aux fascistes et libéraux qui n ont pas de programme politique européens

  19. Faire une campagne sur les définitions : LIBERTE-EGALITE-FRATERNITE. Qu’est ce que ces mots représentent pour les Gens?
    Stopper la vente des armes, le colonialisme : faire la Paix. Trouver des idées pour que les Gens communiquent fraternellement. Accueillir les migrants.Remettre à l’honneur le mot : FRATERNITÉ.
    Répartir intelligemment les richesses sur le territoire. Faire entendre aux 500 nuisibles qui détiennent le pouvoir monétaire que nous sommes 70 millions sur le territoire. Mettre en place une éducation égalitaire. Remettre à l’honneur le mot : ÉGALITÉ.
    Accepter, écouter et communiquer avec les Gens dont le désir est de vivre autrement sur le territoire dans le respect de la Nature et des autres. Alternatives aux nucléaires, à l’extractivisme,… Remettre à l’honneur le mot : LIBERTÉ.
    Dans cette 5ème corrompue, gangrénée jusqu’à l’os, il est grand temps d’amputer et de passer à une 6ème République!

  20. 2 campagnes /an me semblent suffisantes. Car s’y rajoutent les caravanes et autres mobilisation de la FI + toutes les luttes syndicales et autres. Une vie n’y suffit pas !!!
    Il me semble primordial de se battre pour la défense des services publics, qui touche plusieurs secteurs importants : santé, éducation, transport…
    On assiste à une privatisation galopante des services publics qui entraine obligatoirement un affaiblissement de l’Etat. C’est l’objectif : affaiblir l’Etat pour laisser la place aux lobbies, à la finance. Nous devons faire comprendre aux gens qu’attaquer les services publics, ce n’est pas simplement permettre à des entreprises de se faire de l’argent sur notre dos mais bien de démolir l’Etat, qui protège, redistribue, planifie, régule, (dans le cas d’un Etat véritablement « socialiste ») tout ce que hait la finance qui n’espère qu’une chose : prospérer dans un Etat dirigé par des marionnettes ! Et là, la macronie sait bien s’y conformer !

  21. 1- Approfondir la campagne sur l’évasion fiscale : ce sujet est ignoré par la majorité de nos concitoyens. Mais lorsqu’ils réalisent ce scandale, ils nous remercie de les informer. Ce sujet peut faire « peuple », continuons !

    2- Une campagne contre le gaspillage, contre la société de consommation en général…, une campagne pour responsabiliser les citoyens dans leurs achats (ex que je connais ; les salariés de carrefour qui commandent sur Amazone…)

    3- Une campagne qui promeuve le débat entre citoyens, qui leur dirait que tous sont dignes d’exprimer une opinion et que cette opinion à de la valeur. Une campagne qui inciterait les citoyens à se faire confiance et à être plus critiques vis à vis des grands média, bref une campagne qui in fine incite tous les citoyens à débattre ensemble sur tous les sujets (réflexe qu’il faudra avoir acquis pour la constituante, je rêve un peu…)

  22. Dénoncer encore plus loin l’évasion fiscale (regarder ce qu’ils s’achètent avec votre argent …) regarder ce que l’on ne peut pas avoir ou rebatir …

    Campagne sur la mort des hôpitaux – nombreux témoignages des médecins.

    Campagne de soutien aux petits producteurs et agriculteurs et des filières courtes

    Campagne sur pourquoi passer à une 6ème république

  23. AU SECOURS, LES HLM EN VENTE A LA DECOUPE

    Le logement social connaît une attaque sans précédent. La question de l’APL a fait un peu de bruit mais pas assez, les associations de locataires sont dans les choux ( sauf quelques initiatives locales) et le projet du gouvernement est clairement de diminuer le nombre de logements sociaux, en particulier locatifs mais pas que.

    La Caisse des Dépôts anticipe dans un document de perspectives la baisse drastique des HLM. Le budget 2019 du logement est désastreux.

    Dans ce contexte le gouvernement propose de vendre à la découpe 40 000 logements HLM par an. Sous prétexte d’accession à la propriété c’est la disparition d’un patrimoine social qui est programmé. A terme le logement social serait réduit à ne loger que les plus pauvres.

    Pire, cette augmentation des ventes de HLM se fait sans demander leur avis aux locataires. Car contrairement à ce que les technocrates macronistes pensent les ventes ne concernent pas que des murs mais aussi celles et ceux qui les habitent. Or ils n’ont pas les moyens d’acheter et ils subissent maintes pressions pour acheter ou partir, en particulier de la part de certains Offices publics.

    Peu de choses ont été dites et faites à ce jour sur le désarroi des locataires dont le logement est mis en vente et l’immeuble transformée en copropriété en syndic privé. Celles et ceux qui ne veulent pas acheter perdent de fait leurs droits de locataires du logement social. C’est une tragédie silencieuse qui se joue d’autant que la loi Elan va renforcer les outils de vente dont disposent les bailleurs pour vendre avec ou sans l’avis des locataires.

    C’est un aspect essentiel du texte et de l’esprit de la loi Elan, jusqu’ici passé sous silence mais que notamment certaines luttes de locataires contre la loi à la découpe et le récent Congrès de l’Union Sociale pour l’Habitat (USH, les bailleurs) a mis en lumière.
    Il serait bien que la France insoumise prenne en charge la résistance et le soutien à la résistance des locataires car il en va de l’avenir du logement social.

    Les HLM sont le lieu où s’entrecroisent toutes les dimensions de la chasse aux pauvres de Macron : pauvreté (la majorité touche l’APL), chômage, expulsions, quartiers populaires, refus de la mise en pratique des droits conquis par les locataires des HLM (ex. réduction drastique du nombre d’élus des locataires aux CA des organismes), travaux d’entretien et de rénovation réduits, ghettoïsation, charges toujours plus élevées en particulier le chauffage, etc.

    J’ai en main, locataire moi-même en HLM, les éléments de ce dossier et je contribuerai volontiers à ce qu’un mouvement politique prenne enfin la mesure de ce que l’on fait subir aux locataires du logement social.

  24. Il est urgent de faire comprendre aux citoyens que tous les abus du président, de ses protégés et de son gouvernement, sont permis par la structure-même de la 5ème république.
    Au lieu de s’époumoner contre des personnes, aussi antipathiques soient-elles, il faut s’en prendre aux fondements de cette république, et rappeler qu’elle est née de la guerre d’Algérie !
    Il va falloir lancer une grande campagne de dénonciation des vices de la 5ème république, pour amener tout naturellement le plus grand nombre de citoyens à souhaiter la fondation d’une 6ème république dont nous présenterons les contours à partir de L’Avenir En Commun.
    Cette campagne ma semble encore plus urgente que l’urgence écologique, parce que nous ne pourrons pas changer nos liens avec la nature tant que le pouvoir sera de type monarchique – et même despotique !

  25. Faire campagne:
    pour une agriculture non industrielle, respectueuse de l’environnement.
    Pour la condition animale, stopper l’exploitation industrielle des animaux, « humaniser » leur conditions de vie et leur fin de vie. Réglementer et surveiller les conditions de travail dans les abattoirs. Proposer des abattoirs mobiles pour éviter le transport des animaux avec un accompagnement de leur mort avec l’éleveur.
    Pour l’arrêt des corridas, de toutes les « traditions » ou l’animal est torturé et/ou tué par plaisir.

  26. -indépendance économique et diffusion d’une monnaie structurée au service des humains, la June, présentée par le média

    -urgence climatique : végétalisation de l’alimentation, que ce lien soit enfin reconnu par tous! (il est encore trop masqué par les lobbies et nos habitudes)
    lien entre notre consommation de viande et l’injustice sur notre planète( entre les obèses mal nourris et ceux qui meurent de faim),
    lien avec la pollution de l’air par le méthane, celle due aux longs transports, celle de l’eau par les déjections
    lien avec la déforestation,
    lien avec la malbouffe et la mauvaise santé; les protéines végétales plus économiques et plus saines ! informons!
    lien entre cette cadence de production imposée pour le profit et la mise en danger de la biodiversité, des espaces de vie sauvage…

    – les jours heureux: -accueil des minorités dans le respect, droit des plus démunis, jusqu’à la prise en compte de la population la plus sans défense : celle des animaux ( ensuite droit du vivant! )
    – positionnement pour la paix, initiation à la résistance non violente, préparation à la transition de l’après pétrole

  27. 1. Campagne sur LE PROTECTIONISME SOLIDAIRE (définition, enjeux, partenaires,…)
    2. Campagne sur un le projet d’un SERVICE PUBLIC tout au long de la vie (naissance, crèche, écoles, chômage, santé et même funéraire)
    3. Campagne sur le PLAN DE RELANCE ÉCOLOGIQUE de grande ampleur (formations, recherches, emploi, production,…)

  28. Campagne sur l’urgence d’ action contre le réchauffement climatique avec des mesures concrètes que la FI prendrait.: agriculture, construction et transport,…

  29. @ Danielle T 22h01
    C’est trés beau d’avoir des idées pareilles concernant les migrants…Mais concrètement, qui va les hébergés quand il faut parfois attendre 5 ans pour un résident en France pour trouver un appt ? Quel travail quant on sait que de nombreux salariés n’arrivent plus à joindre les deux bouts ou sont obligés de retourner vivre chez les parents ?
    Et les quartiers populaires? Pensez vous aux citoyens qui veulent fuir l’enfer des dealers,des bandes, des incivilités en tout genre, des dégradations de halls ou de voitures ? Ceci n’est pas une fiction et il est temps de regarder la réalité en face. Souhaitez vous ajouter de la misère à la misère ou souhaitez vous voir monter l’extrême droite plus rapidemment?
    Cordialement

  30. En vue d’apporter une visibilité au projet de VIe République et d’occuper le terrain médiatique, je propose à ce qu’une première Constituante soit organisée de manière informelle avant l’échéance de 2022, entre 2019 et 2022.

    OBJECTIFS
    L’objectif est avant tout d’occuper le terrain médiatique pour les prochaines années à venir, avec un projet d’envergure et fédérateur. Nombre de Français peuvent être rassurés que le candidat de LFI porte d’ores et déjà un projet de Constitution pour une VIe République, au lieu que celle-ci ne soit discutée les premières années du mandat 2022-2027, avec le risque important d’enlisement de la Constituante. Le projet se veut fédérateur, au-delà de la seule enceinte de LFI, pour tendre la main aux Français qui ne seraient pas venus vers nous a priori. La Constitution débattue, construite et votée en amont par les Français volontaires, serait porté à référendum les premiers mois du mandat 2022-2027.

    EXEMPLE DE MISE EN ŒUVRE
    2019 : Campagne de promotion « Participez à la rédaction de la future VIe République ! » pour présenter l’intérêt de changer de Constitution et les modalités de la plate-forme participative. Ouverture des inscriptions vers la fin de l’année.
    2020-2021 : Débats thématiques sur la construction de la Constitution. Les propositions qui reçoivent le plus de soutiens intègrent le projet de Constitution. Pour ne pas exclure ceux qui sont éloignés de l’outil numérique, des propositions pourront être remontées de réunions publiques.
    Fin 2021 : Le projet de nouvelle constitution est entièrement rédigé, et le candidat LFI le portera pour 2022.
    2022 : Si victoire à la présidentielle, le projet est soumis à référendum dans les mois suivants l’élection. Si le projet de Constitution est rejeté, alors une nouvelle Constituante se met en place, cette fois-ci officielle.

    RETOURS ESPÉRÉS
    Il s’agit d’atteindre des Français qui sont a priori assez éloignés des idées de LFI. En participant à ce projet, ils se sentiront plus impliqués et seront plus à même d’apporter leur soutien au programme de LFI pour 2022.
    L’ampleur de ce projet permet d’occuper le terrain médiatique, indispensable pour porter les idées de LFI.
    Trop de zones d’ombre lors de la campagne de 2017, notamment sur les modalités de l’élection des Constituants. Il s’agit donc d’apaiser les craintes de tous.

  31. Deux autres CAMPAGNES me semblent primordiales et constituent le prolongement de la CAMPAGNE DE PAUVRETÉ qui n’est d’ailleurs pas terminée, bien évidemment ! :
    1/- SOLIDARITÉ AVEC LES MIGRANTS dans le cadre de la politique migratoire : 2 GA déjà existants à MARSEILLE viennent de se créer à la FI et nécessitent qu’on les renforce, leur donne plus de moyens et les multiplie dans d’autres régions :
    . GA ECRIVAINS PUBLICS INSOUMIS (aide à l’accès aux Droits)
    . GA SOLIDARITÉ MIGRANTS/EXILÉS
    2/ SOLIDARITÉ avec les QUARTIERS POPULAIRES (1 GA déjà existant du même nom à Marseille)

  32. Attention aux campagnes nationales… elles sont un moyens de soutenir nos actions politiques locales.
    Pour cela, il faut qu’elles se montent avec les groupes d’actions :
    – des alertes,
    des échanges en amont sur leur déclinaison locale pour une cohérence inter GA,
    – des moyens partages comme des tracts en noir et blanc modifiables.

  33. Beaucoup de campagnes nationales possibles…
    les élections municipales en 2020, les élections européennes en 2019 nous auront permis d’aborder certains projets complexes… Allons sur des sujets qui concernent tout le monde :
    – le logement
    – la protection sociale aujourd’hui : l’intergenérationnel/ La solidarité (retraite, assurance chomage)
    – consommer, produire autrement : de nouveaux modèles économiques

  34. le budget de la sécurité sociale est équivalent en importance au budget de l’Etat
    il ne s’agit donc pas d’un détail ou d’une question comme une autre

    aucune grande force politique ne fait de cette question une priorité

    eu égard à ce qu’elle représente , non seulement en terme financier mais surtout social, humain, historique ( programme du CNR , Ambroise Croizat et…) ne serait-il pas opportun d’envisager en 2019 une initiative forte , type Etats généraux de la sécurité sociale , pour mettre en débat nos propositions , les enrichir , et en faire une base d’actions diversifiées ( hôpital, organisation sanitaire, couverture sociale, prévention, place de la Mutualité , en se souvenant que le code de la mutualité a été mis en place par des ordonnances en 1945 , juste après celles sur la sécu)
    bref, une protection sociale du 21 ième siècle

  35. Bonjour les insoumises et les insoumis.

    Je propose ces idées de campagne:
    1- la démocratie locale qui permettra de se raccrocher à la campagne municipale de 2020
    2 -Montrer concrètement les impacts locaux des politiques menés ces dernières années et notamment:
    * les associations touchées par la fin des contrats aidés
    * les fermetures de classe, d’école, de poste, de gare sur 10, 20 ans ou plus encore….
    * les emprunts toxiques contractés par les collectivités
    * les difficultés de gestion des hopitaux, écoles, creches, collèges, lycées…
    3- Montrer concrètement les dérives du libéralisme
    * les déchets industriels et notamment les déchets ultimes (STOCAMINE, les boues rouges, les déchets nucléaires, les rejets d’acide par Arcelor-MITAL…)
    * la marchandisation à outrance dans de nombreux domaines
    4- Montrer concrètement les dérives démocratiques dans la 5ème République:
    * élections des sénateurs
    * Séparation des pouvoirs
    * …

    Amitiés insoumises

    Bertrand

  36. Bonjour les insoumises et les insoumis.

    Je propose deux idées de campagne:
    1- la démocratie locale qui permettra de se raccrocher à la campagne municipale de 2020
    2 -Montrer concrètement les impacts locaux des politiques menés ces dernières années et notamment:
    * les associations touchées par la fin des contrats aidés
    * les fermetures de classe, d’école, de poste, de gare sur 10, 20 ans ou plus encore….
    * les emprunts toxiques contractés par les collectivités
    * les difficultés de gestion des hopitaux, écoles, creches, collèges, lycées…
    3- Montrer concrètement les dérives du libéralisme
    * les déchets industriels et notamment les déchets ultimes (STOCAMINE, les boues rouges, les déchets nucléaires, les rejets d’acide par Arcelor-MITAL…)
    * la marchandisation à outrance dans de nombreux domaines
    4- Montrer concrètement les dérives démocratiques dans la 5ème République:
    * élections des sénateurs
    * Séparation des pouvoirs
    * …

    Amitiés insoumises

    Bertrand

  37. La France Insoumise est un Mouvement qui veut prendre le pouvoir. Dans la Vème république le pouvoir n’est accessible que par l’élection présidentielle à la majorité de plus de 50% des citoyens.
    Peut-on envisager de prendre le pouvoir par un vote de rejet de l’autre candidat ? Ou par l’adhésion à notre programme ?
    Mais qui connaît l’Avenir en commun ? Est-ce le programme que l’on adopte ou la philosophie de ce programme ? Un peu des deux non ?

    Comme pour les partis politiques, la stratégie de la France Insoumise est soumise aux aléas de l’actualité et à la place grandissante des médias qui se jettent sur l’immédiateté et sommes les politiques de s’inscrire dans le « courtermisme ».

    Or notre réussite doit être la victoire du temps long. Pour cela nous devons afficher nos objectifs par une campagne d’affichage permanente de ces objectifs dont les explications médiatiques devront être reprises en permanence : voici ma proposition, un autocollant avec un grand PHI type graffiti à gauche, et à droite les inscriptions suivantes :

    φ L’Harmonie avec la nature
    et la sortie planifiée du nucléaire
    φ Le partage des richesses
    et la liberté d’entreprendre
    φ La non violence
    et l’ONU pour la Paix dans le monde

    Pour une République sociale et solidaire
    dans une Europe sociale et solidaire

    Et les explications médiatiques suivantes :
    L’Harmonie avec la nature
    Arrêt du glyphosate dans les champs et des pesticides qui détruisent les insectes (ou sont les sauterelles d’antan qui bondissaient quand enfant je traversais les champs ?) et ainsi disparaissent les oiseaux par millions mort de faim peut-être et des pesticides sûrement. La disparition des poissons et la pollution des océans par les plastiques etc…Le réchauffement climatique et la mise en danger de millions de gens notamment près des bords de mer qui préfigurent les migrations climatiques s’ajoutant aux migrations des guerres que de tels évènement pourraient déclencher.

    et la sortie planifiée du nucléaire
    Les déchets du nucléaire on une durée de vie très dangereuse de 100 000 ans comment peut on polluer la planète pour l’humanité à venir ? Comment en est-on arrivée là regarder l’excellent documentaire de la chaine du service public LCP sur le nucléaire…. édifiant.

    Le partage des richesses
    1% de la population détient 99% des richesses le gouffre des inégalités sociales ne cessent de s’élargir entre les pays et dans chaque pays entre les possédant et les autres cela n’est plus tolérable le bien être de chacun n’est pas de gagner 1 milliard.

    et la liberté d’entreprendre
    Il n’y a pas de liberté pour entreprendre sans instruction publique de la maternelle dès deux ans jusqu’à 18 ans et au-delà par des études supérieurs ouvertes à tous et par la formation continue tout au long de sa vie pour améliorer ses revenus. Nul ne doit être contraint d’emprunter pour payer ses études.
    Mais si par notre formation nos revenus s’améliorent, il n’est que justice que notre participation à l’impôt augmente pour permettre aux plus jeunes de suivre le cercle vertueux de la connaissance et du savoir faire.

    La non violence
    La société d’aujourd’hui devient de plus en plus violente le poids du chômage exerce une pression grandissante sur les conditions de travail. Les guettos de pauvres se formes dans des banlieues le désespoir pointe le bout de son nez et la violence frappe les plus démunis et la révolte gronde.
    La conscience politique du grand nombre doit être canalisée vers l’espoir d’une vie tournée vers l’humanisme et la fraternité ou il ferait bon vivre ensemble le rejet de la violence est la base de notre combat politique.

    et l’ONU pour Paix dans le monde
    Les bouleversements à venir tant dans l’émergence des nouvelles puissances comme la Chine l’Inde le Brésil la Russie, que des conséquences du réchauffement climatique ne peut que conduire à des risques de guerre qui ne peuvent être évités que par la discussion internationale aux niveaux des nations (l’ONU)

    Pour une République sociale et solidaire

    La république est une organisation de la société pour le peuple en son entier en cela il est social et préserve les intérêts de chacun dans l’égalité (Article 1er des droits de l’homme et du citoyen : Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits. Les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l’utilité commune).
    Mais si la propriété est un droit sacré (Article 17 des droits de l’homme et du citoyen : La propriété étant un droit inviolable et sacré, nul ne peut en être privé, si ce n’est lorsque la nécessité publique, légalement constatée, l’exige évidemment, et sous la condition d’une juste et préalable indemnité).

    De ces deux articles il est contradictoire aujourd’hui que puisse se créer des dynasties qui accumulent du capital sur plusieurs générations aux travers des capitaux et des biens immobiliers qui fait qu’aujourd’hui nous sommes dans l’ancien régime ou nous ne naissons pas égaux en droits certains possédant par la naissance ce que les autres n’auront jamais durant toute leur vie entière.
    Si les compteurs peuvent ne pas être remis à 0 entre génération par soucis de préserver l’héritage familiale, il ne saurait dépasser un seuil remettant en cause l’égalité à la naissance.

    La république est solidaire avec les peuples du monde par des échanges de connaissances et de biens facilitant leur développement sur les bases des valeurs universelles de la république.

    dans une Europe sociale et solidaire

    Les nations qui constituent l’Europe par les liens géographiques qui les unissent devraient partager les valeurs universelles de la République, ce pourquoi nous militons. L’organisation européenne doit être une œuvre commune pour l’émancipation des peuples de la planète par une coopération solidaire et non hégémonique et dominatrice préservant les agricultures vivrières de tous les continents.

    JACKY un insoumis volontaire
    qui milite pour construire l’Avenir en Commun

  38. 1/Non seulement défense intransigeante des services publics,mais reconquête du rôle et des moyens de l’Etat,face à la casse des libéraux.
    -Education:1900 suppressions d’emplois en préparation
    -Santé Publique,EHPAD publics: encore 500 millions d’euros volés,avec le plan Santé
    MAIS AUSSI:
    -secteur Police/Justice:Mal-être et suicides des personnels:policiers et gendarmes,surveillants pénitentiaires.Il me parait vital d’être en soutien de ces personnels.L’affaire Ben Alla a mis en lumière les projets de privatisation de ce secteur,au profit d’une Police et d’une Justice privées.

    Autres services publics à défendre ou créer: Sécu/CAF, Transports, Pole Emploi,aide à la personne….

    2/retraites:défendre l’esprit du CNR,être en pointe dans la défense de la retraite par répartition,seule mode de financement juste.

    Chiffrage et sources où puiser l’argent nécessaire aux points 1 et 2:fraude et optimisation fiscales,taxe sur les transactions financières(TTF),fraudes du MEDEF au financement de la Sécu,rétablissement et renforcement du montant de l’ISF, taxation de toutes les sources de revenus financiers(dividendes,stock options,retraites-chapeau…).Embauches massives dans le secteur des Finances,pour recouvrer les sommes volées.
    3/Environnement:non seulement participer aux diverses actions,mais mettre en lumière,sans relâche, la responsabilité écrasante du système capitaliste libéral et du gâchis qui l’accompagne.Ce que ne font pas les autres,les « apolitiques »,qui se contentent de constater les dégâts….

  39. -Les conséquences des privatisations de Macron
    -Transition écologique
    -Evasion fiscale
    -L’hopital ? (baisse de moyens, désert médicaux…)
    -La sécurité ? (pour attirer de nouveaux électeurs)

  40. Le monde entier se dit soit chrétien, soit musulman, soit juif, musulman bouddhiste ou autre mais personne n’applique les règles dites religieuses à leurs vies de tous les jours. Alors soit les gens sont faux soit hypocrite soit stupide… Mais le monde irait bien mieux si tous nous acceptions nos contradictions

  41. Bonsoir

    Je pense que les campagnes doivent relayer les sujets qui interpellent ou interrogent une majorité de citoyens

    LA transition écologique , qui est aujourd’hui un sujet brulant, et nous savons que nos adversaires libéraux ne savent pas et ne peuvent pas répondre à la problématique de la diminution des ressources naturelles . Ce sujet est en plus un pivot pour discuter des problématiques sociales, économiques , santé, éducation, services publics, etc.….. et in fine concerne l’avenir des futures générations

    De plus à partir d’exemples locaux on peut facilement faire le lien avec les décisions, pratiques ou projet de niveau mondial, européens ou national.

    le sujet migration ne peut être occulté, et nous devons faire le contrepoids aux idées reçues et aussi celles propagées par les médias .

    L’idée juste qui indique que toute migration est la conséquence de conditions de vie inacceptable n’est malheureusement pas audible actuellement par la majorité de nos compatriotes.
    Par contre l’accueil des personne sen difficultés font bien partie de nos ADN , il suffit de le rappeler. Le terrorisme n’est pas lié à l’immigration actuelle …..
    Par ailleurs dans les secteurs, régions ou quartiers en tension il nous faut expliquer que toute forme de ghettos sont à bannir. Les difficultés sont dues à des manques de moyens , les pouvoirs publics doivent faire l’effort pour une meilleure éducation , une meilleure sécurité, logement pour tous etc.…….. L’animation et l’accueil citoyen dans ces conditions se dérouleront sans conflits ..
    Le dernier point est la réforme des institutions, on a pour exemple le quinquennat actuel qui n’a pas de contre pouvoir , donc forcément dans ce cas tous les excès sont permis et sont source de récession et non de progrès .on peut facilement développer : loi travail, destruction des protections sociales, service public, non respevt du citoyen et de son environnement .

  42. bonjour,
    une proposition de campagne :
    l’agriculture avec l’instauration de prix planchers et des quotas, de manière à défendre une agriculture « paysanne », bio mais pas seulement, et de permettre aux petits paysans d’avoir un revenu décent. Cela implique aussi des régulations des importations pour protéger ce système (protectionnisme en quelque sorte). Demander des conseils là-dessus à F Ruffin , il est au point sur le sujet.

    un deuxième sujet important : la santé ( défense de la sécu, déserts médicaux, situation dans les hopitaux, Ephads, etc) .

    Salut

  43. Ces derniers mois, les Macronites rasaient les murs. Depuis la rentrée, ils se requinquent, se redéfinissent, ont même le culot d’utiliser NOS arguments, NOTRE fonctionnement.
    Je pense que 2 campagnes doivent être développées :
    – Nouvelle campagne : l’Avenir en Commun/6° République,
    – L’eau au sein d’un pôle public :
    L’eau est la matière indispenble au vivant : MAIS aussi à TOUTE TECHNIQUE humaine au long de toute production, application, utilisation. Ce dernier point n’est pas très bien développé dans nos programmes : l’eau dite « usée » n’a pas à être réutilisée à tord et à travers ce que les lobbies masquent grâce à leurs publicités, leurs pratiques.
    L’eau transporte autant la santé que la maladie. Sans elle, aucune hygiène ne peut se développer. Sans elle, aucun système curatif n’étant possible, le préventif doit être imposé.

  44. Quelle Europe veut-on ?
    – L’UE est-elle aujourd’hui le synonyme de l’OTAN ?
    – Bien (re)expliquer les modalités et les conséquences du plan A et du plan B (modalités techniques, juridiques, politiques…).
    – Les traités de libre-échange (TAFTA, CETA, etc.).

  45. – Quelle Europe veut-on ?
    – L’UE est-elle aujourd’hui le synonyme de l’OTAN ?
    – Bien (re)expliquer les modalités et les conséquences du plan A et du plan B (modalités techniques, juridiques, politiques…).
    – Les traités de libre-échange (TAFTA, CETA, etc.).

  46. Il me semble que la FI aurait intérêt à réinvestir le thème de la sécurité en l’élargissant à toutes ses déclinaisons : sécurité alimentaire, sécurité du nucléaire, etc. S’agissant de la sécurité au sens commun (lutte contre la délinquance), nous pourrions insister d’une part, comme nous l’avons déjà fait, sur l’impact de la délinquance financière et, d’autre part, sur l’importance de la prévention via le financement des associations dans les quartiers populaires.

  47. À l’heure où j’écris il y a 76 contributions sur « Quelles campagnes nationales pour le mouvement en 2019 ? » Quelle richesse ! Il va nous falloir beaucoup de réflexion et de connaissance du terrain pour décider des campagnes nécessaires en 2019. Pour cela, il faut des critères de sélection :
    2 parties : celle de la campagne pour l’élection Européenne jusqu’en mai 2019 et celle qui suivra et annoncera les élections municipales
    Nous ne pourrons pas tout traiter et nous devons donc mettre en place des thèmes transversaux pour les 2 moitiés d’année : d’abord, et ça semble acquit pour tout le monde, « L’urgence sociale, l’urgence écologique et la transition énergétique pour le monde de nos enfants » et « La sixième République comme réponse démocratique à la gouvernace de la France »

    De Janvier à Mai inclus : « L’urgence sociale, l’urgence écologique et la transition énergétique pour le monde de nos enfants »
    1. L’Europe des Peuples que nous voulons avec nos alliés européens (« L’Europe #MaintenantLePeuple » ) et l’écosocialisme
    2. Le capitalisme est incompatible avec l’écologie
    3. L’écosocialisme comme réponse aux nécessités immédiates

    De Juin à Décembre inclus : « La sixième République comme réponse démocratique à la gouvernace de la France »
    1. Redonner le pouvoir au Peuple
    2. La démocratie commence dans les territoires
    3. L’École de l’émancipation

    En reprenant le détail des contributions de cette belle boîte à idées, nous devrions remplir les 3 chapitres des 2 périodes.

  48. La 6ᵉ république au centre, au carrefour du diagramme du programme. Je propose de discuter de la place des citoyens dans cette 6ᵉ république : les citoyens en autogestion (conseils citoyens…), les citoyens forces de proposition par le referendum mais aussi par la proposition de lois. Valoriser la méthode participative dans le mouvement pour écrire le programme. Les citoyens tirés au sort dans les assemblées décisionnelles (municipales, agglo, conseil départemental régional, assemblée nationale). mon voisin m’a même proposé que les citoyens proposent des candidats, ceux qui leur semblent à même d’assumer la fondation avant même qu’ils soient candidats… *

  49. la 6 eme république au centre, au carrefour du diagramme du programme. je propose de discuter de la place des citoyens dans cette 6 eme république : les citoyens en autogestion (conseils citoyens ..), les citoyens forces de proposition par le referendum mais aussi par la proposition de lois . valoriser la méthode participative dans le mouvement pour écrire le programme. les citoyens tirés au sort dans les assemblées décisionnelles (municipales, agglo, conseil départemental régional, assemblée nationale ). mon voisin m’a même proposé que les citoyens proposent des candidats , ceux qui leur semblent à même d’assumer la fondation avant même qu’ils soient candidat…

  50. une campagne sur le thème du pouvoir d’achat; augmentation du SMIC, minimas sociaux et retraites.
    Je propose que la FI lance une pétition nationale sur la baisse du prix de l’essence ( lié au pouvoir d’achat) en faisant baisser les taxes (70% du prix d’un litre d’essence ) et en taxant les profits des sociétés pétrolières.
    on peut faire baisser le prix de l’essence de moitié
    ce serait populaire, car tout le monde est impacté par le prix des carburants
    autre campagne: sur la réforme des retraites en étant offensif sur les propositions comme dans l’AEC

  51. Bonjour à tous,
    le rythme de 3 campagnes semblent convenir, il me semble voir 3 thèmes qui collent avec l’actualité:
    1- l’écologie c’est lutter contre les lobbys, il y a un net élan écologiste dans la population depuis cet été, il s’agit maintenant de le politiser pour l’action collective et la transformation de notre modèle de production
    2- les retraites, avec ce qu’ont pris les retraités jusqu’ici et la réforme qui arrive une campagne pour un vrai régime de retraite juste et solidaire semblent pertinente
    3- la situation de l’hôpital, des Ehpad et de la psychiatrie, c’est un secteur très mobilisé et en difficulté en ce moment, il faut qu’on soit là pour les soutenir
    4- la lutte contre les suppressions d’emplois dans le public et le privé, avec des exemples de luttes gagnées récemment et des propositions passant par l’augmentation des budgets et l’application des lois (ou de nouvelles lois)

  52. Il serait intéressant de reprendre le principe des campagnes thématiques 2018, y compris en parallèle de la campagne des européennes.

    1) Hôpitaux / EHPAD / Psychiatrie : il faut à la fois dénoncer l’austérité mais aussi réfléchir de manière plus large sur un contre-plan santé, dans la continuité du livret, mais répondant à l’actualité: EHPAD privés, situation catastrophique de la psychiatrie, désertification et soins (fermeture de maternités etc.). Il y a assez de matière pour faire une campagne contre la politique du gouvernement et décliner nos ambitions pour l’ensemble des sujets. Avec des députés relais comme Ruffin et Caroline Fiat qui sont très légitimes sur ce domaine.

    2) Barrages. La privatisation des barrages est un enjeu européen (pressions de Bruxelles depuis de nombreuses années) et un oublié complet du débat politique / médiatique (en dehors de la FI qui en a parlé à plusieurs reprises). Une votation citoyenne du type votation sur le nucléaire sur ce sujet permettrait de faire émerger la question, d’être en lien avec les européennes, et de rappeler nos ambitions sur les biens communs, l’eau, les renouvelables, etc. Cela pourrait être organisé en début d’année avant que la campagne des européennes ne commence réellement.

    3) Pêche électrique. Campagne de sensibilisation sur cette question, portée par l’ONG Bloom / Claire Nouvian et relayée par notre député européen Younous Omarjee qui avait remporté un vote important au parlement européen. Enjeu de campagne pour les européennes puisque les institutions de l’UE tentent de faire marche arrière. Légitimité sur cette question avec Younous. Et quadruple enjeu intéressant politiquement: souffrance animale, protection de la mer, précarité des pêcheurs classiques (à mettre en lien avec celle des agriculteurs), puissance des lobbies industriels.

    4) Partage des richesses au sein de l’entreprise: s’inspirer de la campagne victorieuse de Bernie Sanders aux USA qui a forcé Amazon à augmenter de 20% le salaire minimum dans l’entreprise (ce qui concerne 350.000 personnes aux USA). Cette campagne a utilisé trois éléments: auto-organisation des salariés d’Amazon et mouvement citoyen / syndical, relais numérique par Bernie Sanders en ciblant directement la fortune du patron d’Amazon et en l’interpellant personnellement (campagne sur plusieurs mois), relais parlementaire en introduisant une proposition de loi au Sénat sur une forme de taxation pour les entreprises qui offrent des salaires trop bas et coutent donc à l’Etat car leurs salariés doivent bénéficier d’aides sociales pour vivre alors qu’ils travaillent.

  53. Bonjour,

    Je propose de faire trois campagnes comme l’année dernière car cela me parait être un rythme qui convient au mouvement et au média. Cela laisse du temps entre pour la préparation et mobilisation des GA.
    Au niveau thématique il me semble qu’il faut comme l’année dernière variée les sujets. Un sujet écologie un sujet social/travail, un sujet économique (même si on le sait bien tous est lié).

    Je propose les thèmes suivants :
    1. Pour une agriculture écologique et une alimentation saine
    Certes la campagne des Européennes sera clairement propice pour parler de ce sujet. Ce thème permet de parler du réchauffement climatique, de la biodiversité, de la souffrance animale, de l’impasse des filières agro en France, des agriculteurs, des campagnes, de l’agro-industrie et de la malbouffe etc…
    Autre sujet écologique possible la question des transports, notamment en commun en ville : parler de pollution, l’ignominie de la voiture individuelle, inégalité d’accès au transport (dans les campagnes notamment), inégalité sociale vis à vis des transport (les femmes et salarié prennent les transports, les hommes CSP+ prennent la voiture), gratuité des transports en commun, le fret, l’urbanisme…
    Ces deux sujets ouvrent des potentiels d’emploi et de développements positifs de nos cadres de vie et de la santé.

    2. Précarité et souffrance au travail
    Cela concerne de plus en plus de gens. La stratégie de Macron c’est de transformer tous les chômeurs en travailleurs occasionnels pour les sortir des comptes du chômage. Les salariés de tous secteurs se retrouvent pressuriser à travailler très dur, très peu de temps donc avec faible salaire. Les cadres font souvent des heures pas possibles et souhaiterais faire moins. Ce sujet concerne aussi le service public et les fonctionnaires titulaires ou non. Il faut mettre cela en lien bien sûr avec les accidents du travail, les burnouts, le travail dissimulé et au noir.
    Il y a des points constructifs á défendre, le partage du travail, travailler moins pour vivre mieux. De nouvelle stratégie managériale pour tempérer l’oppression de la hiérarchie, représentation des salariés dans les CA, le bien-être au travail et dans la vie pour une meilleure efficacité économique, libérer les talents et l’esprit d’initiative constructive dans les entreprises. C’est aussi notre objectif á notre manière, celle du développement personnel et interpersonnel. Pas seulement libérer l’énergie du pognon et des chefs qui dans le système Macron devraient pouvoir faire ce qu’ils veulent et les employés faire ce qu’on leur dit.

    3. Pour la paix militaire et économique dans le monde
    Les aller-retours récent entre Trump et la Chine et avec l’Europe l’illustre parfaitement. Les accords de partenariats économiques et l’action dévastatrice du FMI depuis plusieurs décennies montre bien que la guerre dans le monde et ce fait pas qu’avec des armes à feu. Les morts ne sont pas que des blesser par balles.
    Cette campagne serait l’occasion de militer pour mettre l’ONU au centre, exclure le bi ou le multi littéralisme, refusé les G7-8-20 et le pouvoir du conseil de sécurité de l’ONU et expliquer pourquoi, promouvoir la coopération, exiger une conférence internationale sur le moyen orient avec arabie, iran, syrie, russie, promouvoir une relation Europe Russie apaisée etc…

    J’en parles très mal, mais il y a beaucoup de contenu à ce sujet dans le programme, et des livrets qui vont avec.

    Amitié insoumise,
    Rémi

  54. Bonjour,
    Je propose pour la campagne européenne, des travaux de dépollution à effet immédiat : obliger les états à mettre en oeuvre la dépollution immédiatement (des eaux, de la terre, de l’air), par la prise en charge personnelle ou bien la mise en place de contrôle des résultats. Pour cela adapter ses effectifs si besoin.
    Financer (ou bien utiliser l’argent qui dort actuellement : cf taxe sur electroménager?) la construction des usines de recyclage, ou obliger les usines polluantes à assurer immédiatement leur déchets et recyclage. Cela créera de l’emploi immédiatement en collecte, en tri, puis en transformation.
    C’est notre santé, c’est notre droit, notre vie! Oui on ne peut exclure le commerce, mais on peut obliger à prendre ses responsabilités 🙂
    Merci pour attention
    Cordialement

  55. Deux propositions de « campagnes nationales » :
    1 – Une campagne contre la privatisation des barrages (tous les militants F.I. seraient concernés car il y a des barrages quasiment sur tout le territoire) ;
    2 – Et, au regard de notre programme « L’Avenir en commun », ouvrir une campagne pour exiger le développement des transports en communs à énergie propre (ou presque) :
    a) par la création, sur tout le territoire, de lignes reliant les petites villes ou bourgs entre eux (car, hormis la pollution qu’engendre les transports routiers individuels, il faut considérer que le budget « voiture » pèse très lourd sur les dépenses « des ménages » (c’est-à-dire que l’on paye très cher pour polluer l’air qu’on respire, c’est idiot) ;
    b) par la densification des transports en commun dans les agglomérations ;
    c) par la réduction du transport des marchandises par camion ;
    d) par la création d’un réseau national pour les vélos.

  56. Ces travailleurs de l’ombre. Qui travaillent en plus, gratuitement et de façon obligatoire.
    600.000 personnes en Équivalent Temps Plein.

    Les heures supplémentaires non rémunérées portent sur des périodes de travail (journée, 1/2 journée), ou des prolongations de périodes de travail, non prises en compte.
    Le « travail au gris » désigne les dépassements horaires, dépassements de forfait, différence entre travail prescrit et travail réel.
    Laissons les enjeux juridiques et ses conséquences, notamment en matière de travail dissimulé.

    Il y a enjeu de santé publique, car c’est la double peine du point de vue santé au travail.
    L’impact psycho-social (travail gratuit, menaces d’incompétence, violence managériale), se double d’une dégradation générale de la santé au travail, par le volume réellement effectué, par rapport au travail prescrit.

    La dissimulation porte aussi sur le besoin réel en personnel, et touche tant l’emploi du secteur public (fonction publique hospitalière), que privé.
    Dans le plus grand silence, ces travailleurs de l’ombre (« travail au gris ») travaillent au lieu et place de 600.000 personnes en Équivalent Temps Plein.
    Cette estimation, avancée par Gérard Filoche (ancien inspecteur du travail), porte sur la proportion de plaintes à l’inspection du travail (9 sur 10), 1ère cause de recours au Conseil des Prud’hommes, et la projection, branche par branche, à partir des contrôles de l’inspection du travail.
    C’est ainsi un milliard d’heures supplémentaires non rémunérées chaque année, qui, divisées par 1.607, horaire annuel, donnent 600.000 Équivalents Temps pleins.

    On en parle peu, alors que cette problématique touche énormément de salariés ou fonctionnaires,
    qui privent ainsi d’emploi par leur abnégation, 600.000 personnes.
    Le chômage de masse, et la violence managériale autorisent cette pratique courante dans de nombreuses branches.
    Par ailleurs, plusieurs thèses de doctorat, évoquent au détour de leurs travaux, « l’implication au travail ….. l’exécution d’heures supplémentaires non rémunérées ».

    Merci.

  57. Bonjour,

    Il y a tellement de sujets.

    Je pense que nos campagnes devraient éduquer, donner de l’espoir, montrer ce qu’on ferait.

    Celle du nucléaire était vraiment riche en enseignement et très réussie.

    J’aimerais bien qu’on remette en avant le rôle de la sécu (celle d’origine donc, qui comprenait la retraite, la santé et le chômage)… 2019 signera son arrêt de mort dans l’indifférence générale.
    Entre le film de La Sociale et les conférences de Franck Lepage, il y a tellement de possibilités.

    J’ai envie aussi qu’on parle de la transition écologique au niveau local et de la décroissance, du changement de paradigme que l’humanité doit faire pour sauvegarder son écosystème et donc la vie. L’idée est d’éduquer à consommer autrement, moins. D’apprendre à développer à petite échelle la transition écologique.

    L’école… je trouve ça épouvantable ce qu’elle devient. J’ai lu un message d’une institutrice de CP au sujet du test que le ministère de l’EN leur demande de faire passer aux enfants. Un truc à foutre en l’air l’estime des gamins.
    Tout le système est à revoir, mais avec les enseignants qui sont les mieux placés pour savoir comment et quoi faire avec leurs élèves.
    Évidemment, la gratuité.

    Je lance des idées… D’autres en ont de très bonnes.
    Je désire juste qu’on choisisse des campagnes qui nous élèvent, qui nous montre le chemin tracé par l’AEC. Des campagnes qui servent à changer la vie des gens.

    merci.

  58. Une campagne pour en finir avec l’élevage intensif et la pêche intensive au profit d’une redirection des aides (massives) vers les protéines végétales, seul avenir agricole écologiquement responsable pour nourrir l’humanité et prendre en comte l’ensemble du vivant sensible.
    2 sujets éminemment européens (PAC et subventions UE à la pêche) : gouffres financiers, éthiques, écologiques et de santé publique. Nous avons 95% de l’opinion publique avec nous sur ces sujets.
    Par ailleurs cette campagne rejoindrait l’ICE (Initiative Citoyenne Européenne : pétition à objectif 1 million de signatures en UE pour un débat au parlement) qui vient d’être déposée par plusieurs associations en ce ce sens pour en finir avec les élevages en cages : https://ciwf-int.endthecageage.eu/fr-FR/live
    Un énorme levier pour fédérer une demande pressante, massive et uniforme de l’ensemble des citoyens européens.

  59. Bonjour,
    Je propose les 3 thèmes suivants: Démocratie, Santé, Ecologie & emploi.
    Je pense que la réforme constitutionnelle qui vient sera le moment parfait pour défendre la 6ème République et être force de proposition pendant le débat face à la monarchie macronienne qui s’annonce.
    Ensuite, la Santé (accès aux soins, importance de l’hôpital public, droit à mourir dignement, dépendance, Sécu, etc) doit être un de nos sujets de campagne aux vues des nombreuses luttes en cours et qui vont venir dans ce secteur extrêmement mal mené.
    Enfin, la transition écologique sous le spectre de l’emploi et du chômage, avec l’effet de levier fort que représenterait l’investissement de l’état dans cette voie.
    autre idée en option: une campagne sur les retraites ou plutôt le droit à une retraite digne.

  60. Le RIC (Référendum d’initiative citoyenne) devrait être la toute première proposition de la FI. Pouvoir proposer et /ou annuler des décisions, des lois, au niveau national et local tout comme en Suisse, serait une possibilité de contre pouvoir pour le peuple qui pourrait ainsi se politiser, s’intéresser de plus près aux affaires communes. Il constituerait un moyen de lutter contre l’apathie politique et le sentiment d’impuissance. Pour que ce soit possible, je propose un pourcentage de 1 % du corps électoral (47 millions) signant une pétition, environ 470 000 personnes (chiffre important mais accessible sur de gros dossiers « retraite, évasion fiscale, niches fiscales, lois travail » etc ). C’est un point majeur du programme de l’Avenir en Commun, le point 3, page 25, Une République permettant l’intervention populaire. Le peuple ne peut être systématiquement tenu à l’écart des décisions. Faisons confiance à l’intelligence collective et aux multiples compétences.

  61. Les campagnes doivent être axées sur ce qui touche le citoyen dans son quotidien !!
    Le logement, la santé et l’éducation …dans chaque thème, il y a beaucoup à développer …
    Et aussi l’Europe nous devons expliquer pourquoi il nous faut des députés FI pour servir de lanceurs d’alerte !! Les gens ignorent trop la finalité de l’Europe qui est la destruction de tous nos acquis.
    Et l’ alimentation …lutter contre les pesticides !
    Des thèmes proches des gens permettra une ouverture pour les municipales …
    Bon courage à tous

  62. Bonjour à tous,

    Il me semble que l’idée de faire des campagnes nationales est une bonne idées mais que le cadre de ces campagnes est un peu flou. Il faudrait définir quelles principes simples pour nos campagnes afin qu’elles soient bien celle d’un mouvement politique et non d’une association citoyenne.
    La FI doit être en support de campagnes citoyennes mais ne jamais se substituer ou pouvoir être taxée de récupération.

    Nos campagnes doivent être des moments de sensibilisation, d’éducation à l’importance de la politique et de l’action politique. Tout ce qui peut faire comprendre nos institutions politique, l’impact des décision politiques sur la vie des gens me semble indispensable et doit être la priorité de notre mouvement.
    Autrement dit, il faudrait quelque soit le thème de la campagne, réchauffement climatique, pauvreté, santé que notre action soit centrée sur l’éducation :
    – En quoi ce thème est politique ?
    – Les différentes approches politiques du problème
    – Leur impact prévisible sur notre vie quotidienne

    Par exemple, une campagne qui expliciterai le rôle de l’Union Européenne de façon concrète et pratique dans la vie quotidienne des citoyens pourrai être bienvenue avant la campagne des Européennes.

    De la même façon une campagne sur les changements climatiques pourrait brosser un panorama de ce qui va changer pour chaque citoyen en fonction des décisions politiques prises.

    Nous pourrions faire émerger des idées d’actions lors de ces campagnes.
    Il serait possible d’imaginer des synergies fortes avec l’école de la France Insoumise et les ateliers des lois.

    Je pense vraiment qu’il est important que nous ne soyons pas un mouvement revendicatif de plus mais bien un point d’appui politique pour tout les mouvement populaires qui portent des revendications humanistes et écologiques. Notre travail est de fortifier ces mouvements et non d’entrer en concurrence avec eux.

  63. J’aimerais que LFI soit le premier parti à avoir du COURAGE.

    Le courage de dire que le premier combat, nécessaire à l’aboutissement de chaque autre, est l’écologie et par extension le contrôle de l’explosion démographique, sujet tabou …

    La terre est notre mère. Quand on parle de donner du travail, de la sécurité, du pouvoir d’achat, la santé et le bien-être au foetus, comment est-ce possible en tuant la mère?

    Ayons le courage de dire la souffrance du personnel enseignant. Ayons le courage d’affirmer que la fable racontée aux parents qu’ils sont formés pour accueillir les enfants en grande difficulté psychique ou psychiatrique n’est qu’un gros mensonge, couvrant un refus d’investir dans des centres performants et adaptés. Le terme valorisant d' »intégration » cache celui d' »économie ». Aux dépens de leur santé, celle des autres enfants et celle du personnel.

    Ayons le courage d’une réelle protection de l’animal……

  64. Les sujets de l’incivilité et de l’insécurité sont extrêmement présents dans les esprits de nos concitoyens notamment de ceux vivant dans les quartiers populaires. Il ne s’agit pas d’un fantasme puisque il y a réellement des problèmes de cet ordre plus ou moins grave mais en même temps c’est évident qu’il y a une exagération et un imaginaire (bourgeois) qui arrange pas les choses. De plus ce sujet se mélange à celui de l’immigration dans l’imaginaire collectif.
    Les réponses de droite sont inefficaces et discriminantes mais les réponses de gauche peinent à exister et quand elles existent sont trop naïves ou inadaptées car elles ne partent pas du réel qui peut-être dur à admettre quand on défend des valeurs de solidarité et de fraternité. La police de proximité, perçue par certains comme une solution laxiste, défendue comme la solution miracle n’est pas la seule réponse loin de là.
    La France Insoumise qui sait dépasser les dogmes les pourrait bien aider à calibrer un vrai discours de gauche sur la tranquillité publique et la sécurité. Pas très sexy mais nécessaire pour convaincre un électorat plus large je pense. Je pense que les gens qui sont sur le terrain ont des bouts de solutions intéressants en plus et qu’il suffirait d’aller sonder le terrain pour faire remonter des propositions intéressantes. Ce qui est intéressant c’est qu’il s’agit d’un sujet relevant de l’échelle nationale mais également municipale.

  65. 1) Droit d’existence pour chaque être humain:
    Explorer les différentes gratuités et droits à conquérir et élargir

    2) Campagnes de paix et dénonciation claire de l’impérialisme de l’État français

    3) Continuer les campagnes de sensibilisation sur les conditions d’existence très précaires de nos concitoyens d’Outre-Mer et faire entendre leurs luttes

    4) Continuer les campagnes contre L’UE. Montrer qu’elle est un verrou, un mensonge et reste une structure capitaliste totalitaire qui désintègre notre société et la voue à une soumission à toutes les exigences du néolibéralisme parasitaire et au commandement d’un OTAN guerrier

    5) Reprendre les points du programme pour toute conjoncture qui se présente

    6) Expliquer un peu plus clairement le choix de LFI de participer à des élections européennes qui font grincer des dents à beaucoup suite au NON de 2005

    7) Continuer à informer sur les mouvements européens solidaires avec la LFI, de leurs luttes et des projets avec eux

  66. Je me suis lancée dans ce magnifique mouvement car pour moi seule La FI est le mouvement politique le plus humaniste et le plus capable de faire s’effondrer les idées du FN. Aujourd’hui, j’aimerais voir enfin entendre La FI élever la voix dès que l’humain souffre ou meurt. Je veux faire partie d’un mouvement qui combatte ouvertement, quotidiennement et avec fracas toutes les injustices et les attaques envers les minorités et les plus faibles. J’adore les « coups de gueule » et les messages de Jean-Luc face à l’innommable, je veux qu’il en soit partout et à tous moments de même pour tout-e insoumis-e : plus de laisser-pour-compte qui dorment dans nos rues, plus de police raciste et violente, plus de groupes identitaires qui isolent et haïssent, plus de femmes violées, battues, tuées par un conjoint violent, plus d’enfants victimes des adultes, plus d’inégalités face à la loi, plus de réfugiés exploités ou oubliés, plus de souffrance, plus de violence… du respect… pour que La FI soit vraiment le mouvement humaniste auquel j’aspire… pour que viennent les jours heureux…

  67. Bonjour,

    Je propose un thème axé autour de la notion de sécurité. Il s’agirait de redéfinir (pour réorienter) cette notion en l’accolant à celle de liberté. On pourrait d’abord évoquer la sécurité « physique », soit la sécurité alimentaire-permettre à tous de pouvoir se sustenter comme il faut (en quantité et qualité, que ce soit l’eau et la nourriture-ici l’enjeu écologique face au dérèglement climatique doit être mis en avant et doit être prioritaire), l’accès garanti à un logement, la possibilité de respirer un air non pollué, la lutte contre toutes formes de violence et d’abus (de l’agression physique dans la rue à l’agression managériale en passant par le harcèlement sexuel), ensuite la sécurité sociale (afin de se prémunir contre les aléas de l’existence-renforcer et développer notre modèle de protection sociale, que ce soit en matière de santé et de retraite), enfin la sécurité morale et intellectuelle (permettre l’accès à tous à l’instruction la plus large et haute possible, développer une transmission du savoir axée sur la coopération et non sur la concurrence et la sélection, apprentissage et utilisation des réseaux sociaux, œuvrer à mettre à bas la circularité de l’information, développement de l’esprit critique, apprentissage de la réception et du traitement de l’information).
    Garantir « les sécurités » du citoyen doit permettre l’exercice de sa liberté.

  68. très brièvement:sujet primordial et transversal :[ DE DEFI ECOLOGIQUE A RELEVER DE TOUTE URGENCE ]
    1° réchauffement de la planète,donc sortir des énergies carbonées et de l’élevage industriel .
    2° autosuffisance alimentaire (interdiction des pesticides)et lutte contre l’industrie agroalimentaire l’agrochimie et ses lobbies (problèmes de santé publique ,scandales sanitaires )
    3°aide aux petits paysans et refonte de la PAC
    4°préservation des ressources en eau potable et mener la bataille de l’eau bien commun (pollutions , privatisation de sa distribution etc…)
    IL S’AGIT DE LA SURVIE DE L’HUMANITE ET LES JEUNES G2N2RATIONS ONT UNE CONSCIENCE AIGUE DE CETTE URGENCE : beaucoup de jeunes se posent la question si mettre des enfants au monde n’est pas DEVENU IRRESPONSABLE OU CRIMINEL!

  69. Il me semble qu’une des attaques les plus décisive contre la république est cette entreprise de démolition systématique de tout ce que permettent les cotisations sociales.

    Il nous faut expliquer ce qu’il y a de décisif dans cette modalité de financement et comment il faut dans la constitution la garantir.

  70. La FI doit faire un vrai travail sur l’insécurité, les incivilités et autres trafics de drogues qui gangrènent nos quartiers. L’écologie? Super! L’anti libéralisme? Génial! La 6ème République ? J’approuve! Le social? Evidemment ! La fin des lobbystes? Nécessaire! Mais nos concitoyens réclament plus de sécurités, c’est la première des obligations pour rester un peuple libre et serein au risque de voir les populistes d’extrême droite monter en puissance partout.Il faut mettre les parents face à leurs responsabilités, « des graines » de délinquants de 10,11 ou 12 ans…c’est pas normal.! Ce n’est pas à l’éducation nationale et encore moins à la société dans sa globalité de parfaire l’éducation de ces bambins! La FI aura t-elle le courage d’aborder ce thème essentiel pour la préservation notre démocratie et du vivre ensemble? J’attends de voir.

  71. Bonjour,
    Je propose la mise en place d’un compte épargne temps citoyen.
    Diminution du temps légal de travail en entreprise a 32h sur 4 jours.
    3h sont cumulés par semaine sur un compte épargne temps citoyen abondé par l’entreprise et exploitable par les collectivité locales et territoriales pour une main d’oeuvre qualifiée et citoyenne.
    Faire marcher nos hôpitaux, nos écoles, entretenir notre cadre de vie, apporter de la solidarité aux autres, tout cela sera coordonner par un Pôle emploi devenu Pôle citoyen puisque le chômage n’existera plus.
    Contre-partie aux entreprises, autorisation d’utiliser l’outil de production (usine, magasin, atelier) 7 jours sur 7.
    Obligation pour les services de l’état de faire de même.
    En ouvrant grand les portes a la production et en limitant le travail à 4 jours les embauches se feront massivement.
    Le compte-épargne citoyen servira aussi a chaque personne pour se former gratuitement à de nouveaux métiers, de nouvelles pratiques.
    Les entreprises devront se plier a plus de flexibilité vis a vis des salariés en laissant partir une personne pour une opération citoyenne ou de formation.

    Ceci est la description sommaire d’une idée complètement farfelue et que j’aimerai voir passer a la moulinettes des cerveaux bien mieux construit que le mien que sont vos experts économistes, sociologues etc.

    D’avance merci de votre écoute.

    Cordialement.

    Yves

  72. Il faut mettre l’écologie au centre de toutes nos campagnes : lorsqu’on parle d’énergie, d’accueil, de logement, de transports, d’agriculture…
    Les thèmes centraux me paraissent être :
    – l’éducation : l’école, l’enseignement professionnel, l’université pour tous, les écoles polytechniques
    – l’agriculture paysanne pour sortir de la malbouffe, de l’agriculture industrielle et de la destruction de nos forêts : emploi et écologie, biodiversité à reconstruire, sortir d’une agriculture qui consomme et produit trop de gaz à effet de serre.
    – le logement : hébergement des sans abris et des « migrants », logement de tous, logements écologiques (contre le béton qui nous bouffe). Promotion de quel type d’habitat pour mieux vivre ensemble ?
    – l’enfance : Une affirmation forte : on ne fait pas d’économies sur le dos des enfants les plus vulnérables. la prévention contre les risques auxquels sont exposés nos enfants, la protection de l’enfance menacée pour l’absence de politique publique ambitieuse, les modes d’accueil de la petite enfance, quelle politique publique pour lutter contre la pauvreté des enfants (aussi pour montrer à quel point le plan pauvreté de Macron est indigent en la matière).

  73. Alors le programme avant tout , avec force, assurance , sans démagogie, surtout sans populisme et agressivité. Expliquer ce qu’est la capitalisme et ce qu’il nous procure comme maux, donc les solutions qu’apportent Macron. Et tout les réseaux des nationalistes, des religions intégristes, des mafieux dont personne ne parle, qui mettent la démocratie, et nos vies, en danger. Expliquer pourquoi la pauvreté, l’inculture, et apporter des solutions.
    SURTOUT ETRE CONCRETS .
    — parler finance: qu’est-ce que la crise ? pourquoi ? et surtout donc : où vont nos impôts ??? car nous payons des impôts qui vont entretenir des fonds douteux, des causes douteuses, des entreprises florissantes sous couverte de chantage au chômage, etc..
    — qui ne paient pas d’impôts , les paradis fiscaux, les passe-droits.
    — le rôle des lobbies et des mafias.
    — les gens veulent que l’on parle d’eux, de leurs problèmes, et donc que l’on apporte des solutions concrètes : pauvreté, santé, logement, éducation, vieillesse…
    — écologie de près, proches des problèmes concrets : cancer, enfants sans bras, asthme, maladies etc.. vers les problèmes futurs, eau, air, terre, animaux, et .. humains.
    — finances publiques et renationalisation de l’eau, des transports, des aéroports, de la santé, de l’école, etc.. Macron veut tout privatiser à nos dépend alors qu’il faut aller chercher l’argent où il se trouve, aux gens ou entreprises qui ne paient pas d’impôts..
    — le travail et le chômage .. le travail a changé, les solutions doivent changer. les solutions apportées par le capitalisme qui sont que les travailleurs sont corvéables à merci sans compensation alors qu’ils sont la seule source de richesse. Que propose-t-on ? Que peut apporter le XXI ème siècle ?
    — quid du revenu universel ? du travail horaire ? des 35 ou moins d’heures/ semaine

    ETRE CONCRETS AU PLUS PRES DES GENS… SANS FAIRE PEUR . Assez de l’agressivité dans les media, et de l’agressivité primaire contre les Le Pennistes… les gens votent LePen à nous de les convaincre, pas de les agresser.

  74. L’europe Du temps de vivre ,rejoindre les revendications syndicales
    Mise en place de la semaine de 4 jours avec 32h sans baisse de salaire avec une conventiontripartite(entreprise,etat,sécu.soc)avec obligation d’embaucher10%
    De personnel en plus.baisse des cotisations sociales compensé par le nombre de cotisants en plus et la baisse des prestations chômage et maladie.
    L’outil de travail peux être utilisé 6 jours sur 7.le personnel sera plus performant.
    L’harmonie societale va s’ameliorer,le coût des transports travail domicile va baisser de 20% la pollution d’autant.
    Un projet Européen qui doit redonner à 90% de la population l’augmentation delà productivité et non à la finance.permettre à chacun d’avoir le temps de vivre.

  75. Comme de nombreux contributeurs je serais assez intéressée par une campagne de lutte contre les pesticides et pour une meilleure alimentation.

  76. Une campagne sur le protectionnisme solidaire est nécessaire afin de défendre l’emploi. L’introduction de droit de douanes pour toutes les marchandises rentrant en France est indispensable pour mettre fin à la concurrence fiscale et sociale.
    Une grande manifestation pour le « produire en France » devrait être organisée au cours de 2019.

  77. à lire toutes les propositions déposées , je suis étonné de l’absence, dans la grande majorité , de la defense et de la promotion de la Démocratie … notre pays souffre de la mainmise des lobbies, des groupes de pression, et des « maffias » locales sur le fonctionnement des institutions républicaines , et cela à tous les niveaux, de la plus petite commune, où tel « groupe » s’empare de la mairie , ou d’une commission , pour mener à bien ses « petites affaires », jusqu’à la présidence où nous avons tous pu voir l’effet de nuisance des lobbies et de l’oligarchie milliardaire …au point que , utilisé d’une manière si abusive, le plus souvent à contresens, ou à dessein pour abuser la confiance de ceux , trop crédules ,qui s’arrêtent au mot sans voir l’embrouille sous-jacente, le mot « Démocratie » a perdu toute sa signification …
    Même chez les Insoumis, il semble , du moins c’est ainsi que je le perçois, le mode de fonctionnement du mouvement devrait être soumis à la Démocratie directe , comme le magnifique exemple de la commune de Saillans : un citoyen, une voix , rien d’autre … nomination des représentants par tirage au sort parmi ceux qui se portent volontaires , révocables à tout moment, car un mandat ne doit plus , jamais , être vu comme un « chèque en blanc » …lors des prochaines électios européennes , nous verrons si ce principe fondateur est respecté …La France Insoumise doit être LE mouvement de la Démocratie , et rien que par son fonctionnement , doit se démarquer de tous les partis pour lesquels l’élection est le principal mode de nomination « des copains et des coquins « … nous gagnerions en crédibilité en étant de véritables Démocrates ; l’idée n’est pas neuve, mais toujours d’actualité , car toujours bafouée …
    L’urgence écologique, pour bien des Insoumis , est le principal sujet de propositions dans bien de commentaires et c’est tant mieux , car il faut faire vite , et tout de suite; mais pour autant la lutte doit aussi passer par l’éradication du capitalisme, et ce n’est pas demain, mais maintenant, que cette destruction doit être engagée …rude tâche, mais les capitalistes , eux-mêmes , nous fournissent arguments, et armes pour les combattre ; à nous de les utiliser de façon massive comme c’est déjà , en partie le cas …

  78. Bonjour,

    Il faut déjà faire le bilan collectif. La campagne sur le nucléaire a bien marché en 2018, moins les autres, qui n’avaient pas de tracts percutants ni d’initiatives de masse.

    3 campagnes par an semble trop. 2 grandes campagnes de 6 mois semble plus raisonnable, d’autant que les européennes vont bien nous occuper.

    Quelle que soient les 3 ou 2 campagnes 2019, elles doivent s’articuler étroitement avec la date du 21 février, prochaine niche parlementaire de La France insoumise à l’AN. Les propositions de loi ou de résolution de nos députés doivent être des « débouchés » ou des « points forts » de nos campagnes, illustrant le lien organique entre mouvement et groupe. Je déplore la déconnexion totale, en 2018, des sujets de la niche (Burn-Out, le CETA, le droit à l’Eau, le contrôle au Faciès et le Droit à mourir dans la dignité) de nos 3 grandes campagnes nationales.

    Une campagne sur LES RETRAITES s’impose.

    Merci
    Sentiments insoumis.

  79. Il me semblerait indispensable d’agir pour les jeunes en formation professionnelle ou/et en apprentissage .Cette année,de nombreux CAP de l’EN ont été supprimés EX:CAP Plomberie à Château-Chinon lycée Pro François Miterrand ;les profs et élèves se sont battus seuls ,malgré mes mails à FI nationale,personne ne les a soutenus dans leur grève et action,l’Inspecteur d’Académie a fait savoir que d’autres CAP seraient supprimés …De plus,dans sa réforme formation professionnelle ,Macron met l’avenir de nos jeunes dans les mains du MEDEF et ne leur permet plus d’obtenir un vrai savoir-faire dans leur métier..Bien de se battre contre Parcours Sup pour les étudiants ,mais la formation professionnelle pour nos jeunes n’a pas été mise en avant (sauf aux AMFIS par JLM et c’est bien peu au regard de tous ceux que cela concerne)..De plus dans plusieurs lycées agricoles, les jeunes ont un discours de discrimination FN et ne semblent jamais avoir été approchés par les FI..Formation professionnelle ,Ruralité voilà les territoires,entre autre à ne pas laisser de côté et à approcher!!!

  80. Il faut développer une campagne sur des problèmes qui touchent directement la vie, la santé des gens, de leurs enfants, et de toutes les classes sociales : PROBLEME ECOLOGIQUE ET DE CLIMAT (faire prendre conscience à tous de l’urgence de l’enjeu) et problème d’ALIMENTATION ET DE SANTE
    Montrer que dans ces domainess, on peut agir – et on doit! – à deux niveaux devenus nécessaires simultanément :
    – au niveau politique par des mesures d’intérêt général humain : transition écologique (énergie, air, eau,sols) réduction des inégalités
    – au niveau individuel, par des choix et des pratiques d’alimentation naturelle, donc de santé naturelle avec la prévention (moins besoin de médecins et de médicaments!…) de développement durable, d’économie d’énergie…

    Pour que les gens se sentent responsables de la planète qu’ils vont laisser à leurs enfants, montrer que ces pratiques préservent la biodiversité, limitent le réchauffement climatique, donc la vie sur Terre.

    Et en conséquence, on montrera que c’est le système capitaliste mondial qui détruit nos vies et qu’on ne doit plus lui obéir en se soumettant à une EU mortifère.

  81. La lutte contre l’évasion fiscale reste pouf moi le sujet central. Imaginez les politiques en matière de santé, de logement, d’écologie, d’éducation que nous pourrions mettre en place avec 80 milliards d’euros par an en plus dans les caisses de l’état !

  82. Il n’est pas un jour où les médias, pourtant aux mains des libéraux, ne dénoncent la contamination de nos aliments par les pesticides et autres produits chimiques et pourtant nous continuons à consommer en connaissance de cause. Sur les paquets de cigarettes est inscrit : fumer tue ! et pourtant cela n’empêche pas les fumeurs de continuer a fumer. Nous vivons dans un monde dangereux pour notre santé, se promener au printemps près d’un champ de colza est peut-être risqué. Je demande que les agriculteurs et tous ceux qui contaminent notre alimentation, qui détruisent les sols, qui polluent l’air en répandant leurs produits en aérosols etc .. soit déclarés coupables d’atteinte à la santé du plus grand nombre et rendent des comptes.

  83. Bonjour,
    Au vu des propositions formulées dans cette boite à idées, je rappelle dans un premier temps que l’année 2019 sera marquée par les élections européennes. Toute la première partie de l’année sera consacrée à ce thème afin de mobiliser autour du vote « France Insoumise »… Les campagnes nationales, pour être visibles, devront se faire en dehors de ces élections (donc, peu de temps).
    Dans un second temps, il me semble que pour être efficace, une campagne doit être concrète et doit parler au gens. Les campagnes sur « le capitalisme » ou « la décentralisation » voire même certaines campagnes très ciblées sur l’écologie (chlordecone aux antilles ou pesticides) restent floues voire lointaines pour beaucoup.
    Il est donc nécessaire, selon moi, de cibler les préoccupations du plus grand nombre à travers des campagnes concrètes. A ce sujet, je propose :
    – la santé : le plan « santé » sorti par Macron avec ses 3,4 milliards en 4 ans et surtout ses manques de moyens pour couvrir les territoires fragilisés me semble un premier axe d’attaque. Des actions concrètes comme par exemple la présentation – à la sortie d’un hôpital ou d’une maison de santé – de ce que serait la mise en oeuvre du projet « l’avenir en commun » seraient très positives
    – le logement : ce thème parle aussi au plus grand nombre, notamment dans les quartiers populaires
    – la jeunesse : les jeunes représentent l’avenir… Il est indispensable de les mobiliser pour qu’ils nous rejoignent et qu’ils prennent leur avenir en main…

  84. Bonjour,

    je pense qu’un premier thème serait »résistance au capitalisme et à ses effets destructeurs » qui passerait par des actions telles:distribution de nourriture dans les quartiers, production de légumes bio à un niveau municipal, circuits courts, ; logement: beaucoup perdent leur logement après un licenciement, les foyers sont insuffisants, tout e monde n’a pas le RSA, il y a les SDF;Aussi ne serait il pas possible de construire des habitats provisoires tels des cabanes de chantiers, containers et autres pour que les sans logis se réfugient en attendant de trouver un foyer? J’ai vu une pub vantant l’esprit créatif d’une femme qui a construit sa maison avec des containers maritimes très grands, solides, et pas chers.
    2° résistance aux capitalistes: remettre les sols en état, rétablir la biodiversité, évidemment cela passe par les mairies. Concernant le nucléaire, on ne peut pas fermer soi même les centrales. Des actions symboliques dans les champs contre les pesticides ou la mise en oeuvre de jardins bio dans les villes et chez les particuliers en général.
    3° justice pour les animaux: je suis d’accord avec ceux qui évoquent la chasse, et si on est un peuple évolué on doit maintenant promouvoir un droit des animaux en demandant la reconnaissance de la personnalité juridique des animaux qui commence par leur droit à la vie Dès lors qu’on a la personnalité juridique on est sujet de droits ce qui n’est pas le cas maintenant. On ne peut pas interdire la viande du jour au lendemain mais peut on cloner la viande au lieu de tuer les animaux? Il y a sûrement des moyens de passer de la consommation de viande à sa cessation en douceur.Préconisation des techniques douces contre les insectes, la liberté pour les animaux sauvages..des peines pour les tortionnaires d’animaux, arrêt d ela chasse, de la corrida, des élevages en cage,d es élevages intensifs, de la fourrure,d es cirques avec animaux…
    La Belgique a adopté un code de l’animal plus en avance que nos mesures.
    Cette lutte pour le respect de l’animal, est contraire aux intérêts capitalistes également, notamment la consommation de viande de masse, les fermes d’élevages intensifs.. Il faut aider les éleveurs et toute la filière viande à se reconvertir.
    Enfin pour échapper au capitalisme on peut préconiser une monnaie nationale servant à financer les projets d’intérêt général et non convertible en euros, créée par une banque nationale (voir Philippe DERUDDER)

  85. Insertion et minoration du coût de travail… utopie..? … uchronie… et si… RMAI (Revenu Minimum Actif d’Insertion)… sous les galets… les outils… !
    Le contexte :
    Il est dans l’air du temps, dans la période parait-il troublée que nous vivons actuellement, de nous bassiner avec une notion toute relative de compétitivité… plus exactement de « gain de compétitivité »… c’est, aujourd’hui, semble-t-il, ce qui fait défaut à la France… nos coûts de production et/ou de services sont trop élevés… la mauvaise conscience se doit d’être toujours du même coté… ça, c’est mon premier élément… !
    Cet état de fait, le marasme qualifié de général, les besoins en gains toujours plus importants de quelques happy few, l’opportunité grâce à cette ambiance délétère de faire ce qu’on ne pouvait pas faire légalement il y a encore moins de 10 ans… dégraisser, délocaliser, abaisser certains salaires, etc… tout cela conjugué fait que nous avons de plus en plus de chômeurs, avec de moins en moins de perspective de travail et une réduction à venir de leur rémunération… ça, c’est mon deuxième élément… !
    Autre horizon bouché, la retraite, la notre probablement mais aussi et surtout celle de nos enfants … même approche délicate de nos décideurs… jetons tout ça en pâture aux assureurs et aux banques… car bientôt faute de payeurs frais, la balance sera rapidement déficitaire… plus personne pour payer nos retraites au train où vont les choses d’ici moins de 20 ans… même souci pour la Sécu… ça, c’est mon troisième élément… !
    Et je garderai dans le flou, faute de savoir le quantifier… les bienfaits du travail, d’une activité parmi les autres, ça, c’est mon quatrième élément… !
    L’idée :
    Rendre le travail moins cher
    Remettre TOUT le monde au travail…déclaré..!
    CQFD… réapprovisionner l’ensemble des caisses sociales avec des travailleurs cotisants et actifs… donc, moins sujet à approvisionner l’économie grise… et le reste
    Le projet… ou tout au moins son enveloppe :
    « dans le cadre de l’insertion ou de la réinsertion des personnes au chômage (de toutes les personnes au chômage… supprimant ainsi (.. ?) la notion de chômiste longue durée)… l’idée serait de mettre à disposition d’activités privées (j’occulte clairement et irrémédiablement l’utilisation du RMAI dans un cadre PUBLIC… et je précise que, ce « faisan », j’apporte du crédit à mon idée… !) je reprends donc… de mettre à disposition d’employeurs privés, industriels ou sociétés de service, des personnes au chômage… tout en leur conservant ou octroyant les mêmes rétributions que celles qu’elles auraient perçues en tant que chômeur… le RMAI n’étant pas « borné » dans le temps (sauf un minimum à définir… 2 ans peut-être)… nous nous éloignons de la notion de « longue durée… fin de droit… de chômeur… junior… sénior… etc… L’insertion finale (via un CDI ou la continuation du RMAI… à voir) pourrait être rétribuée (un exemple au-delà de 2 années, si l’employeur embauche le ou la Rmaiste… il pourrait se voir attribuer une prime… légère et reconductible tout au long du CDI issue du RMAI… ouf.. !).
    L’idée est simple… plutôt que d’avoir des chômeurs inactifs ou en perpétuelle formation pour ne pas perdre leurs droits… nous aurions des personnes intégrées dans le tissus professionnel… avec une vie redevenue normale, qui se lèveraient le matin pour aller « vraiment travailler », qui paieraient des charges sociales et des impôts… qui permettraient d’abaisser le coût du travail en France… je ne sais pas quel pourrait être le ratio dans une entreprise… mais, si nous avions un RMaiste pour 10 salariés (ce qui fait un pour 5 ou pour 3 dans les petites structures et un pour 30 ou 50 dans les grandes) nous aurions un abaissement sensible du coût du travail (sans toucher à l’existant), de l’ordre de 4 à 5 points de revient… nous aurions aussi, ainsi (éventuellement sur la base d’une retenue à la source)… une manne nouvelle pour les caisses sociales sécu et retraites… nous aurions par ailleurs une population « au travail »… donc, mieux intégrée (ou moins rejetée), consommatrice, structurée et stabilisée… je passe sous silence la notion d’exemple pour leurs enfants… que le simple fait d’avoir retrouvé un travail apporte… et, le fait de prendre ses congés… annuels.. !
    En fait, ce que je souhaitais, ce que j’espérais quand j’ai présenté le RMAI (le Revenu Minimum Actif d’Insertion), ce n’était pas une réflexion finalisée pour mettre en place une action (Ankhor queue.. !)… mais, plutôt, une aide à la structuration de cette idée… simple dans sa prime approche… mais éminemment compliquée dans son élaboration sur le papier… tant sont difficiles et compliqués les approches multi directions que nécessitent la réflexion sereine et l’analyse de ce projet …
    – L’accès aux chiffres permettant de vérifier l’intérêt (ou la simple faisabilité) financier d’une telle opération… en fait l’élément primordial serait de connaitre le coût d’un chômeur… dans sa rémunération, sa gestion (Pôle emploi, les formations…), les aides pour son retour à l’emploi… le % de vrai retour à l’emploi… (liste largement non exhaustive)…
    – La quantification de l’impact (des impacts et inter-réactions) de la mise à disposition « gracieuse » de personnel… sur le coût effectif des produits manufacturés en France… sur les services…
    – L’idée d’envisager la réaction des uns et des autres… politiques, syndicalistes, patrons… chômeurs… Europe… « Mondial world »… religion… groupes de «low being… Behing… be In… » et la façon dont les uns et/ou les autres… pourraient « bloquer ou contrer »… le projet… à droite comme à gauche….
    – Le fait d’imaginer que cette idée pourrait être fédératrice et que nos édiles (pour une fois) mettent leurs mouchoirs sur leurs « parties » et votent dans le sens de l’intérêt général… et de la France… viv’ lafransseu… viv’ 2 gaules… !
    – La façon dont il faut imaginer la mise à disposition de ces personnes… et l’adéquation avec le besoin, sa formulation, sa quantification, son analyse et la vérification… de son bien fondé et de sa définition…
    – Comment empêcher les abus… des 2 cotés…
    – Comment établir une grille, un filtre, une filière… clean
    – Exemple : je suis patron d’une PME… au prorata de mon personnel, j’ai « droit » à une personne que je suis « libre de demander ou pas »… comment se définit le profil (à minima) de la personne qui va m’être affectée… doit-on définir des seuils de niveau de compétence(s)… ou (comme on le vit actuellement) IMPOSER des 2 cotés (patron et chomiste) l’emploi… toujours sur la base, d’éléments (de compétences, de lieu, et d’autres critères à fouiller…)définis à minima…
    – Je suis l’état français, le deal avec le chômeur, le deal avec le patron… ça marche… ai-je fourni du travail à un chômeur… ou ai-je supprimé une embauche en fournissant un travailleur gratos… comment imposer de passer de l’un à l’autre… comment faire qu’au final le «A» d’Actif ait enfin redorer le blason du «I» d’Insertion…

    Dans le droit fil des éléments ci-dessus quelques réflexions ou questionnement qui, par les réponses apportées et les chiffres fournis permettraient de mieux cerner cette utopique idée de « faire ensemble » et de partager ce qui est aujourd’hui un luxe… travailler… !
    – … du travail pour qui… pour quoi… ?
    – … le Travail un du et un devoir… pour l’état… pour le contribuable… pour le patron… pour le politique… et pour tous les analystes « foireux » de la télé…
    – … le juste prix du Travail….
    – … qui saura nous donner les vrais éléments du travail « Honoir »… les vrais chiffres du chômage… les vraies analyses et les vrais résultats de la formation … filière normale… continue… en alternance…
    – … le travail… dans les recettes de l’état….?
    – … sans Travail… qui-suis-je… que suis-je…?
    – … je n’ai pas de travail… comment me voient mes enfants… mes voisins… mon banquier…
    – … l’impact du chômage dans les dérives religieuses, dans l’insécurité…
    – … chômeur… un métier… de fonctionnaire…. une rente…? pour certains..?
    – … l’école, l’éducation et l’accès au travail… pourquoi ça coince aujourd’hui..?
    – … la valorisation du Travail dans l’école, l’éducation … la formation…
    – Le Travail, le chômage… et l’exemple dans haut…
    – … je suis un bon citoyen, j’ai toujours payé mes impôts, je n’abuse pas de la Sécu et je vote… je perds mon boulot… à quel moment ai-je fauté. ? En quoi suis-je responsable..?
    – … Je suis un « bon patron »… J’ai toujours tout payé… formé mon personnel… pas fionner et soudoyé personne… ma boite n’a plus de boulot… j’aurais peut-être du…
    – … Travail – chômage pourquoi certains choisissent… pourquoi puis-je choisir… ?
    – … pourquoi devais-je payer par mon chômage la consommation qui donne du travail à d’autres, ailleurs…
    – … indexation du « salaire(s) » de nos édiles sur le taux de chômage… et d’autres critères du bien vivre de leurs électeurs
    – … le partage du travail…un du… !
    – … Insertion Noble… par le Travail… et non par l’assistanat
    – … l’Europe, le monde… et le Travail…
    – … existe-t’il en France, une vraie volonté de donner du travail à Tous…?
    – … à qui profite le crime..? au plan local, régional, national, européen, mondial… autre ( ?).
    – … le RMAI… (Revenu Minimum Actif d’Insertion)… son coût par rapport au coût du chômage, son poids humain, son poids, ou sa poussée, dans la « réémergence » de l’industrie française…
    Voila, le forme n’est pas aboutie… les possibilités d’égarement grandes… mais l’Idée, elle, est saine, jolie… et, presque « gratuite »..!

  86. …le R.M.A.I. sous la plage… les outils.
    R.M.A.I. Revenu Minimum Actif d’Insertion
    Idée émise en 2010… sans succès..!
    L’idée est simple… plutôt que d’avoir des chômeurs inactifs ou en perpétuelle formation pour ne pas perdre leurs droits… nous aurions des personnes intégrées dans le tissus professionnel… avec une vie redevenue normale, qui se lèveraient le matin pour aller « vraiment travailler », qui paieraient des charges sociales et des impôts… qui permettraient d’abaisser le coût du travail en France… je ne sais pas quel pourrait être le ratio dans une entreprise… mais, si nous avions un RMaiste pour 10 salariés (ce qui fait un pour 5 ou pour 3 dans les petites structures et un pour 30 ou 50 dans les grandes) nous aurions un abaissement sensible du coût du travail (sans toucher à l’existant), de l’ordre de 4 à 5 points de revient… nous aurions aussi, ainsi (éventuellement sur la base d’une retenue à la source)… une manne nouvelle pour les caisses sociales sécu et retraites… nous aurions par ailleurs une population « au travail »… donc, mieux intégrée (ou moins rejetée), consommatrice, structurée et stabilisée… je passe sous silence la notion d’exemple pour leurs enfants… que le simple fait d’avoir retrouvé un travail apporte… et, le fait de prendre ses congés… annuels.. !

  87. Il faut axer nos campagnes sur les thèmes locaux afin de préparer les élections municipales.
    Urgences sociales:
    -100% de cantines bio
    – mixité sociale dans le logement,
    – transports-la gratuité est elle possible?
    – Emploi: vers des zones zéro chomage?
    Urgences démocratique
    – Comment rendre le pouvoir au Peuple dans une ville?
    – Des maires adjoints de binôme comme à Salers.
    – mise en place de budgets participatifs.
    – comment faire face à la baisse des dotations de l’état?
    – Comment agir face à la loi NOTRE?
    Urgences écologiques
    – Comment aller à 100% de cantines bio?
    – Comment lutter contre l’artificialisation des sols
    – Utiliser le cheval en ville
    – Constructions en terre
    – une autre gestion des déchets.

  88. Précision à ma proposition
    Cela doit ce faire dans un mouvement où on oppose la richesse du groupe et du patrons (de la filiale France ou de la multinationale) aux mauvaise conditions de travail et de vie des salariés

  89. Il faut suivre la dynamique qui émerge aux Etats-Unis avec Bernie Sanders et au Royaume-Unis avec le Labour et la généralisée mais vraiment avec force avec nos amis de « maintenant le peuple » c’est de la lutte politico-syndicale pour des salaire digne cibler sur des grands groupes.

    Exemples Mcdo et son directeurs en France (voir le patrons tout au sommets) il faut articuler avec les syndicats quand ils y sont et avec les employés eux même si ce n’est pas le cas des grèves, des manifestations, des actions symboliques dans les locaux,devant les directions. Combinés à des amendements, commissions des propositions de loi et des déplacements de députés insoumis (et communiste si ils le veulent) tous cela tourné exclusivement sur Mcdo avec un mot d’ordre « UNE PAYE DESCENTE POUR VOS TRAVAILLEURS » et cela polarisera l’attention sur le groupe qui devra céder des concessions aux employés puis on peu s’attaquer de la même manière à chaque multinationales et entreprise du CAC 40 sur le thèmes des salaires.

    L’importance dans la lutte pour qu’elle fonctionneest de pouvoir personnifié le groupe Mcdo en une personne.

    Bernie Sanders a fait cela face à amazon et en personnifiant le groupe en visant le patrons Jeff Besoss et il à fini par lâcher et donner 15 dollars de l’heure à tous les employés d’Amazon. Sanders semble visé maintenant Mcdo
    .
    C’est une nouvelle dimension de lutte qui marche et quand on sait le caractère ultra libéral et peu favorable à des formes d’action autre que « raciale » aux Etats-Unis » c’est quelque chose de faisable

  90. 1) Interdiction de la chasse à cours et interdiction de la chasse tout court Les fusils doivent être rendus AUX FORCES DE L4ORDRESeuls les forces de police assermentées doivent posséder une arme de service
    La tauromachie interdite Partout sur le territoire patriotique
    2) Supprimer les contrats d’état avec les écoles privées confessionnelles La liberté de choix, certes , mais sans que les contribuables n’en soient les financiers L’argent ainsi économisé au budget de l’état servant à l’école public GRATUITE TOTALEMENT
    3) dans la même veine pour les municipales aucune raison pour que les contribuables municipaux financent des réfections d’église ou autre lieu de culte, qui restent bien entendu, libre de manière privée, d’exister
    4) la CSG doit être supprimée des pensions de retraites
    5) le CICE ou tous autres mécanismes de suppression de charges patronales doivent être bannis
    6) le Medef ne peut plus être un partenaire social unique
    7) rétablir les élections directes des représentants syndicaux aux caisses de sécurité sociales
    8) les fraudeurs fiscaux ayant voler la nation seront traduit en justice pour complot contre les intérêts vitaux de la nation, comme le prévoit le code pénal
    Aucune remise gracieuse ne sera faite aux fraudeurs professionnels
    Le verrou de bercy supprimé et une procédure pénale automatiquement lancée
    9) Les classes préparatoires en médecine seront supprimées
    les médecins sortant de leur formation devront à la patrie 3 ans de service avant que de pouvoir s’installer le but étant de rétablir la médecine en zone rurale
    10) les suppressions de lit et la fusion des établissement interdites
    11) les dépassement d’honoraires ne seront plus remboursées
    12) l’utilisation des plateaux techniques par la médecine privée sera interdite
    aucune raison de soins ne justifient que le privée vienne se servir des espaces public pour sa clientèle
    Bon je cesse là, les débats sont vastes et les axes de travail nombreux

  91. Je suis allée parler à un groupe de gens (entre 17 et 40ans) dans un quartier à côté du mien. J’y est découvert un fondamentalisme religieux très inquiétant et très partagé (malheureusement). Quelques énoncés qui révèlent la montée de l’obscurantisme :
    -« Si à l’école on nous apprend Darwin, c’est pour nous égarer. »
    – « Je ne serre pas la main aux femmes, c’est pas un manque de respect, c’est parce que c’est écrit. »
    – « Les francs-maçons et les juifs dirigent le monde. »
    – « Le mensonge est partout.  »
    – « La France est raciste.  »
    – « Vous nous demandez de nous intégrer mais c’est impossible, ça ne se fera jamais sinon c’est la fin de notre religion, c’est à vous de vous intégrer à nous.  »
    J’aimerai que la question du fondamentalisme religieux musulman soit traitée et que nous essayons de trouver des solutions.

  92. Bonjour,

    Je souscris aux nombreuses contributions « éco-socialistes ».
    Il faut réfléchir à la façon de prendre en compte le décalage fondamental entre le temps politique et le temps écologique. Défendre des mesures indispensables mais impopulaires qui feront effet à échéance de 20-30 ans alors que les politiques menées sont « évaluées » par les électeurs tous les 5-6 ans est pratiquement impossible. L’exercice de se battre au quotidien pour un futur lointain n’est pas dans les capacités cérébrales humaines, le cerveau ne se représente pas de façon concrète le temps long. Cette contradiction est une des armes puissantes des lobby anti-environnementaux.
    Je crois donc que le peuple doit accepter de renoncer à une partie de ses droits démocratiques au nom de l’intérêt supérieur de la survie de la planète et de l’espèce humaine.
    Nous pourrions créer un conseil environnemental qui comme le conseil constitutionnel serait au dessus du législateur pour censurer toute mesure éloignant des objectifs de production de gaz à effet de serre et de maintien de la biodiversité. Il faut bien sur penser à la façon de choisir les membres de ce comité et aux méthodes de contrôle de son activité.

  93. Dénoncer recenser l’implication des directives de Bruxelles dans l’organisation des collectivités territoriales et de leurs services publics.
    promouvoir l’idée que plus les citoyens sont proches des centres de pouvoir plus leur possibilités d’action de résistance et de contestation physique est grande

    mettre en valeur combien l’échelon local est le meilleur pour entretenir le territoire, promouvoir les agricultures alternatives et de subsistance nécessaires pour préparer l’avenir et l’épuisement des ressources énergétiques. C’est aussi celui où une reconquête par petits territoires est plus facile : ex : une commune un département modèle. Mettre en valeur tout ce qui fait obstacle à la réalisation de territoires modèles en raison des normes eurocratiques.

    Faire monter la haine de l’UE et de tout projet impérialiste européen.

  94. Bonjour,

    En complément aux contributions très intéressantes vues ici, mais que l’un des commentaires qualifie de « préoccupations des riches » (alimentaires) quand moi je dirais « contributions de gens des villes » parfois assez conceptuelles, je pense que deux dimensions n’ont, au moins ici, pas été abordées : la contribution des gens des champs et les communautés de conscience ou de sensibilité.

    Ne nous méprenons pas, la contribution des gens des champs n’est pas celle des cultivateurs. C’est même tout le contraire ou presque.

    Avec les réseaux sociaux, ce n’est pas compliqué de savoir ce qui inquiète les gens. Je vais donc vous citer un sujet difficile, tant il est soumis au lobbying, et dans les petits papiers de notre président, mais un sujet qui est une bombe à retardement à plus d’un titre : LA CHASSE.

    Pour vous convaincre de la nécessité de faire de son abolition un cheval de bataille, je vous renvoie sur le site du RAC (rassemblement anti chasse), qui participe à l’appel à manifester à Paris le 13 octobre 2018.

    Les arguments sont clairs et indéniables : pollution du sol, empoisonnement de la faune sauvage au plomb, disparition de la faune sauvage, massacre des oiseaux, accidents fréquents (une balle perdue a déjà atterri dans une gendarmerie), animaux domestiques abattus… et privation des zones sauvages et boisées pour les ramasseurs de champignons et les simples promeneurs.

    Et cela, dont personne ne parle : désobéissance à la Loi dans le cadre de cette activité, mauvaise vue (tout le monde connait le niveau de prise en charge des lunettes chez les commerçants artisans et à la Mutualité sociale agricole), règlements de compte parfois déguisés en accidents, armement d’une population qui, dans sa majorité, aime « boire » et vote front national… et qui n’en a rien à faire de la biodiversité. Où allons nous ?

    Quel intérêt donc de courtiser une population évaluée à 1 700 000 individus quand bien plus sont excédés par la chasse, et de nos jours, ne savent plus pour qui voter ?

    Cela m’amène au second point : les communautés de conscience ou sensibilités partagées.

    Ce n’est pas faire de l’opportunisme que d’annoncer que certains combats sont pris en compte et seront accompagnés. Hollande avait parlé de la finance, mais le poisson était gros et Hollande « s’est noyé » comme dirait dit Greame Allwright.

    Les combats, nécessairement politiques, sont celui de la santé avec le scandale du Lévothyrox, de l’agence de Santé et des représentants des lobbies à l’Elysée.

    C’est celui des artisans pêcheurs, obligés de défendre eux mêmes le renouvellement des coquilles st Jacques, alors qu’ils ne sont pas réputés pour être des militants écologistes… que fait l’Europe ?

    C’est celui des producteurs bio que l’Europe met sur la paille en ne les payant pas…

    Ce sont bien sûr les ressources des « pauvres » qu’on ponctionne, au motif qu’ils sont nombreux, qu’on veut remettre au travail du jour au lendemain, alors qu’on sait que le travail est long et difficile pour sortir de cette condition, à leur prochain fichage…

    Je peux continuer la liste. Mais l’intérêt, c’est qu’ils sentent que quelqu’un se chargera d’un problème qui les dépasse, une fois élu.

    Pour bon nombre de citoyens, la sixième république ne représente rien. Leur assiette, leur santé, leur environnement seuls ont du sens. Sachons le saisir !

    Personnellement, et je ne suis pas la seule, je voterai pour le candidat anti-chasse qui ne filera pas d’accolades, comme Macron, à ce bandit de Coste !

    J’aimerais un retour sur ces réflexions. Merci

  95. Notre mouvement en 2019 devrait mener campagne sur la planification écologique en faisant aussi souvent que possible sur le lien avec les différents domaines (démocratie, santé, droits du travail, mode de production, lutte contre l’évasion fiscale, alimentation, etc.) pour démontrer que l’écosocialisme est une vision globale de société.

  96. L’ASPA (allocation de solidarité aux personnes âgées) n’est actuellement accordée aux plus précaires qu’à partir de l’âge de 65 ans. Il me semble essentiel qu’elle puisse leur être versée dès qu’ils ont atteint l’âge legal du départ en retraite, quelle que soit leur durée de cotisation.

  97. LFI est de plus en plus reconnu comme un mouvement credible pour lutter contre la pollution, qu’elle soit de l’air, de l’eau, des sols. Il est une pollution qui pourrit la vie de millions de Français et dont on parle beaucoup moins: les nuisances sonores. Qu’il s’agissent des nuisances de voisinages, des vrombissements de moteurs (motos, scooters) ou des incivilités dans les transports publics, la pollution sonore est un fleau. Mais il n’est pas pris au serieux. La police, aujourd’hui seule habilitée a intervenir, le plus souvent n’intervient pas. Ou, lorsqu’elle intervient, ne sanctionne pas. Les victimes de nuisances sonores sont donc laissées a elle-meme, condamnées a souffrir, souvent quotidiennement, ce qui peut avoir des consequences improtantes sur leur santé. Une proposition de loi sur les nuisances sonores est donc nécessaire. Non seulement repomndrait-elle à un imperatif de santé publique, mais elle rencontrerait probablement une large adhesion dans la population, independemment des preferences politiques. Pour devenir majoriatire, LFI doit rassembler plus large que les electeurs ‘traditionnellement’ de gauche, et ce type de proposition, non partisan, pourrait y contribuer. Parmi les mesures à prendre, la possibilité de porter plainte en ligne, sans avoir à appeler la police, et obtenir aussi une trace ecrite du probleme et de la suite qui y a été donnée. Des sanctions veritablement dissuasives pour les coupables, renforcées en cas de récidive. Un registre public des coupables, de façon par exemple à ce que les propriétaires de logements puissent eviter les locataires susceptibles de devenir un fléau pour le voisinage. En cas de multiple récidive, la possibilité pour les riverains d’engager une procédure d’expulsion accelérée. Peut-etre aussi reserver une petite partie des effectifs des polices municipales à une patrouille spécialisée sur ce problème.

  98. – promouvoir et aider à développer les réseaux de consommations locales
    – dénoncer les difficultés d’accès à la santé qui j’ajoute aux difficultés de travailler correctement pour le personnel hospitalier. Qui trouvent évidemment cause commune au travers des politiques d’austérité et de réduction budgétaire.
    – organiser un audit post première cession parcoursup en allant à la rencontre des étudiants de première année de licence mais aussi des bacheliers n’ayant eu aucune affection avec parcoursup

  99. bien que je defende l ecologie je crois qu il ne faut pas perdre de vue que l ecologie est une preoccupation de riches ! quand on a rien a bouffer on s en fout de savoir si les poulets sont eleves en batterie ou a l air libre et si les animaux souffrent ou pas . commencons par donner un toit et a manger a tous et ensuite on essayera de faire  » bien manger » les gens.je suis donc Pour une campagne axee sur la souverainete populaire, la lutte contre la souvenrainete financiere et une sixieme republique .
    second axe majeure apres le droit au logement et a la nourriture , besoins essentiels , il en va de la sante .si on ne fait rien tres vite , nos vieux mourront a tour de bras seuls chez eux , nos handicapes ne pourront plus se socialiser , nos enfnats seront atteints de pathologies graves et incurables ..on mourra d otites ou d angines mal soignes ou pas soignes car pas de docteurs .il n y aura bientot plus de medecins pour tout le monde , seuls les riches pourront se faire soigner ….je le vois tous les jours et …..ca urge !

  100. De belles idées! Nous savons pourtant que, comme cela a toujours été le cas, à l’approche des échéances critiques, miraculeusement, des événements tragiques se produiront, et mettront du vent en poupe de l’extrême droite. Avec les approches fondamentalement malthusienne, comptable, colonialiste polie, ou opportuniste déguisée en réalisme utilisées par toute la gauche, y compris par La France Insoumise, nous finirons par nous faire concurrence pour mieux insulter l’extrême droite sans convaincre ses victimes. Et en définitive, une fois de plus, nous serons utilisés pour contenir, et perpétuer… le status quo. Pendant ce temps-la, le maintien des immigrés dans l’exclusion, dans la misère, et dans la criminalité, commence efficacement à l’école publique, et continue dans la société civile, commerciale, internationale, politique, et dans nos institutions. Ceux qui veulent le beurre et l’argent du beurre risqueront, une fois de plus, de se retrouver sur les carreaux.

  101. Ce serait bien que l’on puisse approuver une idée ( par ex énergies/droits de la nature/ alimentation) sans avoir à la répéter . C’était comme ça sur le site de la 6° république.

  102. Campagne d’information sur le pouvoir d’agir par le choix de sa consommation.
    Développer des circuits courts en labellisant des commerçants ou artisans sélectionnés pour leurs pratiques éthiques, sociales, environnementales.
    Le meilleur moyen de contrer les excès du capitalisme financier est d’arrêter d’acheter leurs produits.

  103. Bonjour,
    Est-ce que l’idée de remettre la retraite à 60 ans avec 40 ans de cotisation est abandonnée? je n’entends plus parler. Pourtant c’était une très belle idée de gauche 🙂

  104. J’aimerais que dans tous les quartiers une campagne de créations de jardins partagés nourriciers se fasse avec une méthode réfléchie « clef en main » pour que ces doux rêves de terre nourricière soient accessible en bas des immeubles sur les places et parcs des villes , nous feront alors une campagne mangeable … et bio.

  105. Je n’ai qu’un seul souhait, mais il me semble assez impératif. Au moins une campagne nationale doit être sur le thème du réchauffement climatique. Après sur l’habillage de cette campagne il y a plusieurs options (soit de la pédagogie par l’exemple sur les efforts à faire pour les citoyens, soit une campagne plus dénonciatrice, sur le thème du marché des émissions carbone etc…, ou encore la promotion de solutions, énergies vertes, ou l’organisation de conférences scientifiques.).

    Mais quel que soit ce choix je pense que ce serait une grave erreur de ne pas en faire un sujet central. D’une part parce que la perspective du réchauffement ne peut qu’être la source de prises de conscience sur les méfaits du libéralisme, c’est un peu l’argument massue pour faire constater que ce système nous mène à notre perte. D’autre part car, pour ce que j’ai pu voir comme réactions l’an passé, la campagne nationale sur le nucléaire a été plutôt mal reçue, beaucoup de gens se souciant du réchauffement mais n’arrivant pas à se détacher de l’idée dominante en France qu’il est un mal nécessaire dans ce contexte. Si elle était sans doute nécessaire à en faire évoluer certains il me semble essentiel d’équilibrer les choses en soulignant que la limitation des émissions de GES fait tout autant partie de nos priorités. Et enfin parce que ça coïncide très bien avec la campagne européenne de s’attaquer au sujet qui dépasse le plus le cadre national (tout en étant aussi compatible avec le thème « referendum anti-Macron » si on insiste sur le fait que son gouvernement ne respecte même pas ses propres objectifs sur le sujet).

    A part ça, si je puis me permettre de faire une suggestion à ceux qui organiseront la consultation, il serait bon de trouver un moyen pour qu’il n’y ait pas trop d’options de campagnes en concurrence sur le même thème, ou que les voix de ceux souhaitant une campagne sur un sujet puissent se cumuler. L’embêtant avec le réchauffement (ou d’autres thématiques importantes, la pauvreté, etc) c’est que c’est un sujet si large qu’on peut se retrouver avec 6 ou 7 propositions de campagnes en rapport, les voix de ceux souhaitant une campagne sur le thème se divisant entre eux, conduisant des sujets moins populaires mais sur lesquels il n’y a qu’une option être retenus.

  106. Bonsoir,
    Une campagne nationale sur un double thème : Souveraineté populaire et Ecosocialisme
    qui pourrait se décliner
    au niveau européen : reprise en mains de notre destin soit:
    quitter l’union européenne
    sortie de l’euro monnaie unique
    remplacé , si entente avec d’autres pays européens, par un euro monnaie commune
    sinon retour au franc
    mise en place d’une règle verte pour les relations internationales

    au niveau national: instauration d’une 6ème république
    régime parlementaire
    mandat limité pour les élus et possibilité de révocation des élus
    application de la règle verte

    au niveau local: suppression des grandes métropoles- reéquilibrage des communes rurales
    contrôle et possibilité de révocation des élus
    application de la règle verte

  107. 1) Il faudrait se tourner plus vers l’école, de la maternelle au lycée, parce qu’elle concerne tout le monde à un moment de sa vie (voire deux ou plus si on est parent) et que beaucoup de thèmes du programme l’Avenir en commun y ont leur place (évidemment il y a l’éducation, mais aussi l’écologie (le nombre de ressources qu’on gâche dans les écoles…), la répartition des richesses (comme dit dans d’autres commentaires, le fait d’être issu d’une famille pauvre ou d’une famille riche se fait beaucoup sentir, à la fois dans le manque de fournitures scolaires, si on peut manger à la cantine le midi, etc), la démocratie (qui n’est pas très développée à l’école alors qu’elle pourrait l’être), le vivre-ensemble et la solidarité (notamment en soutenant les victimes de harcèlement, de discrimination etc qui sont nombreuses à l’école), …).

    2) La lutte contre l’idéologie d’extrême droite et ses mensonges est très importante : il faut souligner les contresens que fait l’extrême droite (comme le fait de mettre tous les blâmes sur les migrants par exemple), les promesses non tenues de l’extrême droite (qui parfois tente de se faire passer pour un mouvement antilibéral / écologiste / etc. pour finalement voter en faveur de mesures libérales / antiécologiques / …), et la violence de l’extrême droite (contre les migrants, les jeunes de gauche, les français d’origine étrangère…).

    3) Ça serait bien de développer les relations entre la France insoumise et des mouvements d’autres pays, non seulement européens mais pas que ! Et voir si on peut organiser des campagnes à l’international avec des mouvements alliés.

  108. Il faudra à mon avis commencer à intégrer des campagnes liées aux gouvernances locales (municipalités, département…) :
    -gestion de l’eau
    -aller vers la gratuité des transports en commun
    -…
    Sans bien sûr négliger les attaques de notre gouvernement :
    -retraites
    -fonction publique

  109. La réforme des institutions anti-démocratiques européennes
    La lutte contre les traités de libre échange contre lesquels l’Europe n’est pas du tout protégée
    Une coopération écologique (arrêt du nucléaire, interdiction des emballages plastiques dans la grande distribution, les aides aux exploitations agricoles vertueuses…)
    Une harmonisation sociale (services publiques, smic, minima sociaux, salaires…)
    L’aide aux pays en voie de développement

  110. – le 100% bio dans les cantines
    – achat groupé de kit pour analyse des résidus de pesticides dans les cheveux. Le temps d’un we : stands dans les rues « et vous, aimeriez vous connaître la dose de glyphosate dans vos cheveux ». ne proposer que sur les enfants ? Récolte de données : lieu habitation, lieu école ou travail, %de bio dans alimentation… pour analyse macro. Aucune idée du résultat je précise…. plus fort qu’ un reportage s’il on voit que l’on est contaminé…
    – disparition de la biodiversité : insectes, oiseaux….
    – nucleaire: 11 milliards d’euros pour l’epr de Flamanville : combien les français ont-ils payé? Faire une facture acquitée virtuelle a distribuer massivement dans les boîtes aux lettres le temps d’un we. Distinguer par tranche d’impôt ? Sait-on le calculer ?

  111. En mai dernier, le « réseau éducation de la France insoumise », lors d’une journée de travail rassemblant une soixantaine d’insoumis venus de toutes les régions, a identifié un thème prioritaire : celui de la gratuité à l’Ecole.
    La gratuité à l’Ecole telle qu’elle est inscrite dans la Constitution n’est que partielle. Le coût des fournitures scolaires, des manuels, de la cantine, des équipements dans la filière professionnelle, du transport, des activités périscolaires, etc. n’est qu’en partie pris en charge par la collectivité, avec de fortes inégalités territoriales. Le reste à payer peut être très lourd pour le budget des familles, en particulier les plus pauvres d’entre elles.
    La gratuité permettrait une plus grande égalité entre les enfants, quels que soient leur origine sociale et leur lieu de résidence. C’est donc une mesure de progrès social qui mérite d’être mise en avant dans le cadre d’une campagne nationale.

  112. ce matin ma femme ma dit connaitre une dame, qui vie chez sa fille: mère célibataire de 4 ou 6 enfants ; je ne sais plus…cette dame pesai 30 kg mais elle est petite me dit elle.
    cette dame a la retraite avais pour plus grand désir d’aller en maison de retraite car là au mois elle serai NOURRIE!!!!
    La France est un pays exportateur de nourriture
    La république fraternel nourrie ces pauvres grasse au système « Coluche »!!!!
    il existe la CMU ; mais a quoi est elle utile contre la FAIM ?

    La liberté le ventre vide ?

    Je voudrai que notre pays soit le pays oû le peuple n’a plus jamais FAIM

    Je voudrai une couverture alimentaire saine (genre bio :ecoloresponsable ;en tous cas pas:boite de conserve et sucette a cancer) pour tous les citoyens de France et pourquoi pas d’Europe .

    Salutation insipide

  113. Bonjour,
    Je propose pour 2019 trois axes prioritaires :
    – les droits de la nature, car on sait bien que l’homme vit dans un microcosme dépendant des autres êtres vivants, et c’est sur cela qu’est basé tout le programme de la France Insoumise.
    https://droitsdelanature.com/
    – les énergies : parler de l’autonomie énergétique de la France (nous sommes dépendant du pétrole, des mines d’uranium, et du gaz), des possibilités de faire la transition énergétique avec les énergies renouvelables pour gagner en autonomie, respecter l’environnement, agir sur la santé des citoyens (pollution de l’atmosphère, de l’eau et des terres avec les énergies carbonées et nucléaires), de créer un boom d’emplois liés à la transition…
    – le lien entre agriculture/alimentation/santé : une agriculture propre, biologique, qui préserve l’état des sols, respecte les animaux, soutien l’économie, crée de l’emploi, préserve la santé…
    Il faut expliquer les liens entre nos idées politiques et les changements profonds qui amélioreront le quotidien des citoyens. A ceux qui voient tout par le prisme du big data et de la transition numérique, je privilégierai la transition écologique et citoyenne qui prend en compte les besoins de l’humain tout en le recentrant dans son environnement interdépendant.

  114. Il ne reste plus que quelques année avant que les clathrates de méthane dégaze et que ce palier catastrophique soit franchis à jamais.
    Restons donc axé sur l’écologie en permanence comme un décor de fond. Et abordons tous les autres thèmes au maximum sous ce spectre. Cela commence enfin à bouger un peu, il ne faut surtout pas lâcher l’os, il faut continuer de faire monter la pression, pour faire réaliser au gens ce qu’il se passe au niveau de la biodiversité et du changement climatique. Faire comprendre que rien d’autre n’a d’importance si on ne fait pas l’effort suffisant dans les peu d’année à venir qui nous reste. Et leur rabâcher, en permanence les solutions qui existe d’ores et déjà pour résoudre ces problèmes. Il suffit de les mettre en place à grande échelle en légiférant, et de faire quelques petits changement d’habitude de mode de vie C’est quand même pas si dur. La france doit faire sa part du Colibri. Après si les USA ou la chine suivent pas.. tans pis; au moins on aura essayer et je ne regretterai pas d’avoir fait des enfants malgré ma connaissance de la situation depuis 2002.

  115. 1 – Réduire l’utilisation des énergies carbonées pour limiter l’effet de serre.
    2 – Promouvoir une agriculture qui pérennise la qualité des sols
    3 – légiférer contre l’obsolescence des produits de consommation
    (par exemple en obligeant les constructeur à une garantie de 10 ans ou plus sur leurs produits)

    La réparation de notre écosystème profiterai de telles mesures.
    La lutte contre la dégradation de notre écosystème
    devrait faire l’objet d’un plan équivalent à un « effort de guerre »

    Nous n’en avons qu’un c’est notre survie qui est en jeu.

    [message en doublon,
    dans le premier (5 octobre 2018 à 20 h 52 min )
    j’ai fait une faute de frappe sur mon adresse de courriel]

  116. 1 – Réduire l’utilisation des énergies carbonées pour limiter l’effet de serre.
    2 – Promouvoir une agriculture qui pérennise la qualité des sols
    3 – légiférer contre l’obsolescence des produits de consommation
    (par exemple en obligeant les constructeur à une garantie de 10 ans ou plus sur leurs produits)

    La réparation de notre écosystème profiterai de telles mesures.
    La lutte contre la dégradation de notre écosystème
    devrait faire l’objet d’un plan équivalent à un « effort de guerre »

    Nous n’en avons qu’un c’est notre survie qui est en jeu.

  117. Ne pourrions-nous pas créer, en parallèle à l’Euro, une monnaie française, par
    exemple la Marianne, utilisable uniquement sur le sol français, dans un rapport
    de proximité ? Sur la base 1 Marianne = 1 Euro.
    Sortir de l’euro pour avoir une marge de manoeuvre plus large, afin d’appliquer
    une autre politique économique que celle imposée par l’Europe, ou y rester
    pour continuer à bénéficier d’une monnaie unique par rapport au reste de la
    planète, nous confronte à un impasse politique.
    Utiliser une monnaie locale, une monnaie nationale et une monnaie
    internationale me semble correspondre à une solution économique qui permet
    d’évoluer socialement vers plus de solidarité.
    Elle aurait l’avantage de ne pas effrayer les instances européennes, de
    satisfaire les appétits d’indépendance néo-nationalistes et d’ouvrir des
    perspectives, comme par exemple attribuer le revenu universel en monnaie
    nationale. Bien sûr, cela suppose d’autres moyens qu’une monnaie locale :
    pour nantir celle-ci, nous devons déposer son équivalent en euros dans une
    banque de dépôt (par exemple le Crédit Municipal à Toulouse).
    Pour cette monnaie nationale, il faudrait redonner à la Banque de France le
    pouvoir de créer la monnaie sans passer par les banques privées, qu’elle soit
    matérielle ou scripturale. D’autre part cette monnaie ne pourrait pas servir à
    spéculer (rien à voir avec le Bitcoin), elle serait réservée aux échanges de
    proximité au sens large : production et consommation de produits sur le
    territoire français. Il reste à affiner cette notion de « territoire français » !
    Pour l’usager, il faudrait la déposer dans des banques non spéculatives, soit en
    créant de nouvelles banques, soit en séparant l’activité de dépôt et de
    spéculation dans les banques existantes (ou les deux).
    La Marianne ne serait pas une monnaie convertible en euros (ni en dollars !),
    ce qui limiterait le report de ce pouvoir d’achat complémentaire sur les
    importations venant de Chine et d’ailleurs. Les fournisseurs qui produisent
    localement sont avantagés par rapport à ceux qui importent, ce qui constitue
    aussi un atout important pour la transition écologique. Bio et local, c’est l’idéal.

  118. Pour moi les 3 thèmes devront être :
    La 6e république
    La philosophie de la gratuité
    Les énergies alternatives respectueuses de l’environnement.

  119. Pour moi, 3 thèmes doivent être l’objet de nos campagnes :
    L’Ecole, de la maternelle à l’Université
    La VI ème République
    L’écosocialisme

    Professeur Insoumis

  120. – Une campagne « L’Europe #MaintenantLePeuple » mais son perdre de vue les indispensables explications/précisions « Plan A / plan B » et le besoin de supports comme le livret https://avenirencommun.fr/livret-plan-b/ qui nous fait défaut (et en abordant aussi le manque de démocratie des institutions européennes : commission);
    – Une campagne qui permettrait de lier urgence sociale et urgence écologique (thématiques de l’eau et/ou de l’agriculture par exemple).

  121. Les campagnes nationales devront s’inscrire et aider la campagne des municipales.
    Au GA de Nîmes nous avons longuement réfléchi à la manière dont nos amis espagnols ont gagné la mairie de Barcelonne. ( En résumé par la création de comités thématiques dans les quartiers associant tous les habitants et élaborant ainsi le programme et ses priorités, et faisant par la même émergé de nouvelles têtes). Bien entendu c’est à mettre en oeuvre bien longtemps avant.
    Il faut nous en inspirer et créer un groupe de réflexion national qui alimentera les GA.
    A mon sens la 1 ère convention nationale sur les municipales doit se réunir très rapidement.

  122. Pour l’accueil inconditionnel des naufragés, le subventionnement et l’autorisation d’acoster pour les bateaux des ONGs : Couper court les insinuations qui agissent contre notre mouvement.

  123. – Lancer une campagne sur le thème de la solidarité quotidienne et des gestes qui sauvent de la solitude, de la misère, de la violence, etc, que tout un chacun pourrait apprendre et utilisés à son modeste niveau
    – Lancer un mois de convergence des luttes autour du programme de l’AEC et inviter les citoyens à débattre de ce qu’ils comprennent du programme, ce qu’ils y ajouteraient ou modifieraient. Puis une journée de restitution au niveau national en expliquant ce qui est possible et ce qui ne l’est pas, avec vote de la nouvelle mouture du programme par des militants tirés au sort.
    – Lancer un observatoire des migrations ciblés sur les pays d’où viennent les migrants arrivant en France, en expliquant les raisons de leurs départs, leurs attentes, et le moyen de les aider quand ils arrivent.
    – Lancer une action pour soutenir et protéger les lanceurs d’alerte avec une cagnotte nationale destinée à payer l’expertise juridique et venir en aide à ceux qui perdent leur travail, en sollicitant aussi des entreprises capables de recruter ceux qui se font licencier

  124. Bonjour,
    je propose une méthode d’action face aux problèmes écologiques.
    D’abord un état des lieux rapide dans 3 domaines :
    1- réchauffement climatique : 700 scientifiques ont signé un appel début septembre, très bien. Ce n’est pas le premier. Combien d’articles, combien de pétitions ?
    2 – glyphosate : là aussi émissions, articles, vidéos, pétitions… résultat l’Europe reconduit l’autorisation pour 5 ans (et non pas interdira dans 5 ans !)
    3 – plastique : vous avez vu Cash Investigation sur le plastique qui envahit et empoisonne les océans ? Bravo, mais cette émission a-t-elle ralenti ne serait-ce que de quelques secondes les chaînes de production de plastiques ?
    Entendons nous bien, il faut rendre hommage aux indispensables (et courageux) lanceurs d’alerte. Mais à qui s’adressent leurs avertissements ? Aux industriels, liés par les lois du profit et de la concurrence ? Aux gouvernants si empressés à céder aux lobbys ? Ou bien aux consommateurs ?
    Je crois que ces derniers sont encore ceux qui ont le meilleur moyens d’agir, par le boycott. Je propose donc de lancer des campagnes sur les thèmes suivants :
    – N’achetons plus de produits emballés dans du plastique
    – N’achetons plus de fruits/légumes traités aux pesticides
    – Privilégions le train, ou la marche et le vélo en ville
    Bien sûr rien de tout ça n’est facile, et il n’est pas question de culpabiliser la ménagère pressée ou fauchée qui fait comme elle peut ! mais pour ceux qui peuvent et quand ils le peuvent : boycottez ! Et à chacun de s’organiser autrement et de faire école.
    L’objectif serait qu’il devienne plus rentable pour les industriels de faire du bio ou d’emballer bio dégradable que de continuer à polluer. Une baisse des ventes significative pourrait les convaincre mieux que de beaux discours.
    Sinon bien sur on peut aussi attendre l’avènement de gouvernements authentiquement écologistes, on peut attendre…

  125. – L’Europe #MaintenantLePeuple
    – La 6e République – La Constituante
    – La transition écologique – La règle verte

  126. Je partirais sur un triptyque « Non à la malbouffe, Oui à l’agriculture écologique et paysanne », « Handicap : Le SMIC pour l’AAH ! » et promotion du référendum révocatoire à mi-mandat.

  127. Bonjour,

    Malgré le rejet typiquement français des politiques et des institutions, je suis persuadé paradoxalement qu’il y a une majorité énorme de citoyens sensible à la grandeur de la France. A travers la relance économique ayant pour règles d’or la transition écologique, à travers l’absurdité des inégalité de richesses dans, à travers tout ces défis de grandeur humaine, on devrait montrer plus la notion de précurseur, de phare du genre humain que pourrait être la France comme elle l’a été par le passé.

    C’est de la forme mais de nos jours et comme toujours l’image vaut des textes entier.
    Courage à vous, mes enfants compte sur nôtre génération.

  128. BOnjour,
    A l’heure où éclate enfin le scandale du chlordecone aux antilles, il serait intéressant de mener une campagne sur les dangers de l’emploi des pesticides.
    Nous pourrions ainsi continuer à sensibiliser la population aux dangers du glyphosate en s’ appuyant sur notre triste expérience en Guadeloupe De l’utilisation pendant des décennies du chlordecone qui laisse une population empoisonnée à PLus De 90%, des sols contaminés pour des centaines d’années…
    Nous pourrions nous appuyer sur les rapports scientifiques traitant des réels danger du chlordecone Et les mettres en parallèle avec l’utilisation d’ autres pesticides tout aussi dangereux pour éviter que De tels scandales environnementaux et sanitaires se reproduisent
    Insoumissement votre
    Celine

  129. Bonjour,

    À l’heure où le pouvoir exécutif renforce ses pouvoirs au détriment du Parlement, il me paraît important de repenser la décentralisation. Il ne faut pas craindre les mouvements autonomistes en France métropolitaine (Corse, Bretagne, Alsace…) et au contraire, leur accorder notre soutien. LFI pourrait être le premier et le seul porte-voix national de ces mouvements autonomistes, de la même manière que Podemos est favorable au droit à l’autodétermination pour certaines communautés espagnoles. En France, toutes les autres formations politiques d’envergure nationale leur refusent ce droit, LFI pourrait s’en démarquer, ce qui serait en outre cohérent avec la volonté de rompre avec une Ve République monarchiste, centralisée et sans doute aussi parisienne.

    À ce propos, j’ai entendu de la part d’élus FI des déclarations assez malheureuses et décevantes sur l’enseignement bilingue, qui m’apparaît au contraire être une richesse. Il ne faut pas y voir une atteinte à l’unité française. Cette unité n’existe au contraire que si on prend les spécificités des régions. Des initiatives régionales, comme les monnaies locales complémentaires, respectueuses des cycles courts de l’économie, me paraissent notamment intéressantes à promouvoir.

    Les autonomistes sont pour l’heure orphelins d’une formation nationale qui les représentent. LFI pourrait être celle-ci, notamment en vue des élections locales de 2020.

    Cordialement,

  130. Bonsoir,

    Je pense qu’au vu de la vague fasciste qui se propage dans le monde et particulièrement en Europe, il est d’une importance fondamentale d’alerter et de communiquer sur l’idéologie de l’extrême droite. Dans un premier temps, comme l’électorat de LFI et de celui du FN, est relativement le même, et que les gens qui votent Le Pen sont une majorité à ne pas être initialement d’extrême droite, il est important pour LFI de récupérer une partie de l’électorat du FN. Cela en abordant le problème comme le fait François Ruffin : substituer le rôle de coupable que le FN assigne aux migrants, en le déléguant à ceux qui le sont vraiment ; l’oligarchie, les actionnaires, les libéraux, etc…

    Enfin, il faut dénoncer avec force le prétendu duel entre les macronistes, les technocrates, contre les fascistes du FN. Cela, en démontrant qu’il s’agit en vérité d’un duo : ils ont besoin l’un de l’autre pour subsister ; Macron se fait élire en arborant comme un épouvantail la menace fasciste, et Le Pen, sachant très bien qu’un jour, ça ne marchera plus, s’alimente pour l’instant de l’état de misère que provoque la politique néo-libéral macroniste, stimulant et exacerbant les délires identitaires.

    Voilà, l’extrême droite arrivant ou montant progressivement au pouvoir dans toute l’UE, je pense qu’il faudrait engager une dynamique en opposition à leur vision du monde : cela en se présentant comme une troisième voie, à l’Etat esclave devant l’argent, et à l’Etat privilégiant la sélection ethnique au bien commun.

    Bon courage pour lire toutes les propositions,
    Cordialement. 😉

Commentaires fermés.