dav

AUBERVILLIERS – Collecte solidaire au profit des associations

dans Actualités du mouvement

Les militant·e·s insoumis·es d’Aubervilliers étaient le dimanche 17 juin sur la place de la mairie pour une collecte solidaire. Celle-ci s’inscrit dans le cadre de la campagne contre la pauvreté qui permet de dénoncer la politique inégalitaire menée par le gouvernement qui multiplie les cadeaux aux plus riches tout en s’attaquant aux plus fragiles. Les différentes réformes concernant la santé, le logement ou encore la casse du Code du travail engagées par Macron vont dans ce sens en accentuant la paupérisation des ménages. Le flagrant échec de la fameuse « théorie du ruissellement » si chère au président des riches ne fait que confirmer la nécessité d’un changement rapide pour plus de justice sociale et une meilleure répartition des richesses.

C’est pourquoi l’objectif des actions solidaires est également de mettre en avant les mesures proposées par l’Avenir en commun afin de lutter contre la pauvreté telles que la création d’une « garantie dignité » ou la gratuité de l’accès à des quantités d’eau, d’électricité et de gaz nécessaires à une vie digne.

Cette campagne prend une couleur toute particulière à Aubervilliers dont un rapport de l’observatoire des inégalités a indiqué en avril dernier qu’elle était la ville avec le taux de pauvreté le plus important de France. En présence du député Bastien Lachaud, les insoumis·es albertivillarien·ne·s ont ainsi proposé de se rendre utile en fonction des moyens de chacun·e à travers une collecte solidaire. Ils ont pu récolter de nombreux sacs de vêtements et de chaussures ainsi que quelques denrées alimentaires. Tout cela grâce à la générosité des albertivillarien·ne·s.

Le succès des collectes solidaires organisées par les insoumis·es (voir également l’exemple de Marseille) encourage régulièrement les groupes d’action à agir conjointement avec les associations déjà mobilisées dans la lutte contre la pauvreté. Dans cet esprit, le prochain weekend du 23 et 24 juin sera consacré à ce type d’action après un premier moment dédié à l’éducation populaire qui a eu lieu les 2 et 3 juin dernier.