Caravane insoumise à La Rochelle : Stop à l’évasion fiscale

dans Actualités du mouvement

Dans le cadre de la campagne nationale du mouvement de lutte contre l’évasion fiscale lancée en avril dernier, les groupes d’actions sont amenés à se mobiliser sur cette thématique. La sensibilisation des citoyen·ne·s à ce sujet se fait, notamment, grâce aux insoumis·es impliqué·e·s sur le terrain, au matériel national créé pour l’occasion et à des actions militantes innovantes. Voici le récit de l’une d’entre elles, organisée par le groupe d’action « centre ville La Rochelle » :

« Ce samedi 12 mai, nous tenions dans le centre-ville de La Rochelle notre caravane insoumise à côté du vieux port. Journée de pluie, mais rien ne pourra nous arrêter. Pas question d’annuler ou de reporter.

Il est 14h, le barnum est installé, les fanions suspendus, les affiches et tout autre élément de décoration solidement scotchés pour que notre présence soit visible de partout ! Le son est aussi installé et la table se remplit de tracts, de livres, de gâteaux et boissons. Une corde est étendue avec un panneau invitant les gens à venir accrocher un papier avec ce qui les met en colère ou leurs revendications. Également, un quiz sur l’évasion fiscale et son impact avait été disposé non loin de la table. Tout est donc en place.

Le thème du jour : mobiliser les passant·e·s sur le thème de la fraude et de l’évasion fiscale grâce au dernier tract « 1600€ ». En effet, les fraudeur·se·s du fisc coûtent à chaque français·e 1600€ par an. Cela représente une somme colossale : entre 60 et 80 milliards chaque année ! Autant d’argent qui n’est pas utilisé par l’État dans les services publics comme les hôpitaux, les écoles ou encore pour amorcer la nécessaire transition énergétique. Avec le gouvernement actuel, nous perdons simplement un temps précieux.

Malgré la pluie, c’est une quinzaine d’insoumises et d’insoumis qui se retrouvent autour de cette caravane. La distribution de tracts peut commencer et les gens nous accueillent avec bienveillance et sourires tout en comprenant bien que l’impunité laissée aux fraudeur·se·s du fisc est un réel problème. Plus de 1.000 tracts ont été distribués de cette façon, souvent en mettant pas mal d’humour qui découle de la forme du tract : un faux billet de 1.600€. Le soleil revient et les gens se font de plus en plus nombreux, venant nous voir, partager, manger un bout de gâteaux ou boire un jus de fruits. 

En fin de journée, le froid et la fatigue commencent à se faire sentir et le vieux port se vide progressivement de ses promeneur·se·s. Le bilan de cette journée est extrêmement positif car la majorité des gens qui passaient étaient contents de nous voir là avec notre détermination et notre bonne humeur. A la Rochelle, le programme L’Avenir en Commun a réuni plus de 24 % des voix. Les idées continuent de circuler, de s’enraciner et on le sait, tôt où tard, elles seront majoritaires. Alors, continuons en gardant en tête que nous sommes ce matin tout neuf qui se lève et que ce dont il est question, c’est de retrouver les jours heureux et de retrouver le goût du bonheur. »