François Ruffin propose d’ouvrir le RSA aux moins de 25 ans

Puisque le nombre de jeunes dans les queues pour la soupe populaire augmente à la même vitesse que la fortune de nos milliardaires, je propose l’ouverture du RSA aux moins de 25 ans. Suivez les débats en direct à l’Assemblée nationale.

Retrouvez la proposition de loi en intégralité, en ligne, ici.

#BDR94​ : Les assistés de la Macronie !

Un RSA pour les jeunes en galère, on le devine, ce sera non. En revanche, pour secourir Brune Poirson et ses collègues de la Macronie, le président offre sur mesure de petites missions… Et sinon, +55% en un an pour les Francais milliardaires, et la queue devant les soupes populaires… Mais heureusement, à l’Ouest, il y a enfin du nouveau !

« Où veut-on aller ensemble ? »

Je n’invite pas, surtout, à « freiner la science », mais à définir par la règle commune, démocratiquement ce qu’on fait de la technologie, quelles sont ses fins. On ne peut plus simplement continuer « d’accélérer », « aller plus vite », « aller de l’avant » sans se demander : où veut-on aller ensemble ?

#BDR93 : Leur progrès, et le nôtre

Depuis un an j’entends les ministres nous dire : « Il faut accélérer ! Il faut avancer ! » Et moi la seule question que je pose c’est : vers où ? Vers le bonheur commun ? Ou vers leur néant technologique, vers la dissolution dans leur start-up démocratie ? 

« Leur quoi ? Leur stratéquoi ? »

- Que pensez-vous de la stratégie du gouvernement ?
- La quoi ?
- La stratégie du gouvernement face à la pan…
- Vous avez dit la quoi ?
- Vous avez très bien compris…
- Excusez-moi mais « stratégie » et « gouvernement », c’est un oxymore parfait !

A l’Assemblée : cachez ces masques qu’on ne saurait voir…

https://​www​.youtube​.com/​w​a​t​c​h​?​v​=​u​V​0​E​x​V​s​F​-​M​w​&​f​e​a​t​u​r​e​=​y​o​u​t​u​.be

A l’Assemblée, les masques (gratuits) sont distribués dans des enveloppes blanches ? Pour mieux cacher que c’est du « Made in China ». Et que la « relocalisation » vantée par le gouvernement n’est pas arrivée jusqu’ici…

Ce printemps, on sort !

C’est leur obsession, dissoudre le corps social, atomiser les individus, qu’on reste chez nous. Eh bien ce printemps, on sort ! On sort derrière les fanfares, on sort projeter des films, on sort danser la valse pour un printemps populaire, un printemps festif, un printemps joyeux, un printemps où on reprend du pouvoir sur nos vies, contre la peur qu’ils veulent nous instiller !

« Je n’obéirai plus »

Nous n’allons plus attendre. Nous n’allons plus attendre votre permission. Nous n’allons plus attendre pour vivre et pour rire, pour danser et pour chanter, même masqués. Depuis lundi, vous proclamez : « Dedans avec les miens, dehors en citoyens ! » Comptez sur nous ! On vous le promet ! Ce printemps, nous serons dehors en citoyens !

Il « parie » sur nos vies : Macron le boursicoteur !

« De quel côté la pièce va tomber ? » C’est un conseiller de l’Elysée qui se confie ainsi. Et la pièce, c’est nous, ce sont nos vies : va-t-on à nouveau s’enfermer ? Nos gosses reprendront-ils le sport ? Les cinés rouvriront-ils ? Ca dépend, « à la dernière minute, à la dernière seconde », du « pari du président ». Maintenant, c’est non non et non à cette gestion