« Nous voulons vivre de notre travail » : les agriculteur·rices ont raison !

pARTAGEZ

Le monde agricole en France et en Europe est en crise. Depuis plusieurs mois, les producteurs et productrices expriment l’exigence de pouvoir vivre dignement de leur travail sans aucune réponse des pouvoirs publics. 

Un·e agriculteur·rice se sucide tous les deux jours. Des centaines de familles sont détruites chaque année à cause de l’incertitude et de la précarité des marchés. Les actions des agriculteurs et agricultrices qui se multiplient depuis plusieurs plusieurs jours démontrent un ras-le-bol généralisé.

Pour répondre à la colère des agriculteur·rices, nous proposons :

🏷️ Encadrer les marges des industriels qui se gavent et instaurer des prix planchers 

La hausse des prix de l’alimentation en deux ans est de 21%. Pendant ce temps, les prix payés aux agriculteur·rices ont baissé de 10% ! Les responsables ? Les industriels de l’agroalimentaire, qui ont augmenté de 71% leurs marges. Les lois EGAlim, sur l’Agriculture et l’Alimentation, mises en place ces dernières années sont un échec.

Le 30 novembre 2023, Manuel Bompard, député insoumis, a défendu une loi visant à instaurer un prix plancher des matières premières agricoles aux producteur·rices et à encadrer les marges de l’agro-industrie. À seulement 6 voix près, Emmanuel Macron a réussi à faire rejeter cette proposition de loi par l’Assemblée nationale.

👔 Macron et le Rassemblement national agissent main dans la main contre les agriculteur·rices

Le gouvernement Macron et la Commission européenne continuent de négocier des traités de libre-échange, qui permettent l’importation de produits alimentaires à la qualité bien inférieure aux nôtres. Ils mettent en danger les agriculteur·rices et les consommateur·rices.   

Les député·es du Rassemblement national font semblant d’être les défenseurs des ruraux, alors qu’ils soutiennent l’agriculture productiviste, qui étouffe les agriculteurs et agricultrices. Main dans la main avec les macronistes, ils votent les politiques agricoles destructrices au niveau européen.

🤝🏻 La France insoumise et ses député·es au côté des agriculteur·rices partout en France 

Les député·es insoumis·es ont entamé un travail de fond en allant à la rencontre des agriculteur·rices partout en France, à travers l’Agri-Tour. Ils ont également formulé plusieurs propositions comme l’encadrement des marges de la grande distribution avec la garantie d’un prix plancher pour les agriculteur·rices, et fait voter à la majorité des député·es plus de 600 millions d’euros supplémentaires pour des aides agroenvironnementales et au bio en 2024, malheureusement repoussés par le gouvernement par un 49.3.

La France insoumise a un véritable programme pour sortir de la crise et permettre aux agriculteurs et agricultrices de vivre dignement de leur travail.

En arrivant au pouvoir, nous nous engageons à :

🧑‍🌾 Instaurer des prix planchers des produits agricoles pour assurer une juste rémunération des producteur·rices 

🌍 Mettre fin aux accords de libre-échange signés au niveau européen et qui créent une concurrence déloyale à nos produits

⛔ Bloquer les marges des distributeurs pour que chacun puisse se nourrir convenablement

🫰 Mettre en place des aides de trésoreries d’urgence pour mettre fin au surendettement des paysans 

🆘 Renforcer les aides à l’installation des jeunes et des nouveaux agriculteurs et nouvelles agricultrices pour atteindre notre souveraineté alimentaire 

😮‍💨 Annuler la dette agricole des producteur·rices qui se convertissent en agriculture biologique

🛡️ Appliquer la clause de sauvegarde pour ne plus importer en France des produits ne respectant pas nos règles sanitaires ou environnementales

Consultez notre livret thématique

Découvrez notre projet : une production alimentaire locale, respectueuse du bien-être des animaux, rémunératrice et accessible.

La lettre de Mathilde Panot à Gabriel Attal

« Au nom du groupe parlementaire @FiAssemblee, je demande au Premier Ministre un débat suivi d’un vote, au titre de l’article 50-1 de la Constitution, sur les réponses à la colère légitime des agriculteurs partout dans le pays. »

« Vous asphyxiez les agriculteurs et les consommateurs ! » - Mathilde Hignet

« Depuis des mois nous vous alertons sur le mal-être des #AgriculteursEnColere ! Les industriels se gavent, et tout ça avec la complicité du gouvernement ! Alors réveillez vous, Marc Fesneau ! Les paysans veulent vivre de leur travail ! » - Mathilde Hignet

Encadrement des marges des entreprises de l’agroalimentaire, du raffinage et de la grande distribution

Le 30 novembre 2023, à l’occasion de notre niche parlementaire, les députés macronistes ont rejeté notre proposition à 6 voix près, actant le mépris qu’ils éprouvent pour les agriculteurs en difficulté.
 

Dernières actualités

Rechercher