Opération Wuambushu à Mayotte : Gérald Darmanin s’enfonce encore un peu plus dans l’inhumanité et l’indignité

Communiqué du groupe LFI-NUPES

Aux alentours du 22 avril prochain, et jusqu’au 17 juin, Gérald Darmanin lancera l’opération Wuambushu : des centaines de policiers, de gendarmes, mais aussi la compagnie CRS 8, spécialisée en violences urbaines, seront chargés d’expulser les étrangers de l’île de Mayotte et de détruire des milliers d’habitats précaires.

Alors qu’Emmanuel Macron et Gerald Darmanin ont annoncé que la Loi Immigration serait ajournée et présentée par petits textes, cette chasse aux migrants annoncée confirme la stratégie du gouvernement de coller aux thèmes de la droite et de l’extrême-droite, notamment sur les questions d’immigration.

Le groupe LFI-NUPES n’aura de cesse de répéter qu’il faut agir sur les causes de l’immigration. S’attaquer aux migrants, aux précaires et aux vulnérables comme le fait le gouvernement est inhumain, cruel et le signe d’une grande faiblesse politique.

La situation à Mayotte est critique, elle est le résultat de décennies de mauvaise gestion et de communications outrancières. Département le plus pauvre et le plus jeune de France, Mayotte doit faire face à un sous-investissement dans les services publics, un manque de moyens pour l’éducation et la protection de la jeunesse, l’existence massive de bidonvilles, la délinquance notamment d’enfants et adolescents, la surpopulation carcérale, l’immigration illégale importante dans le contexte de développement inégal avec les Comores suite à la séparation de 1976 et la départementalisation depuis 2011.

L’émigration est une souffrance pour toutes et tous, elle est l’échec des politiques libérales productivistes qui creusent les inégalités entre pays et accélèrent le changement climatique, causant une grande partie des migrations. La crise de l’accès à l’eau a déjà commencé à Mayotte, et nombre de spécialistes disent qu’elle va être l’une des plus graves crises humanitaires. Ce gouvernement serait donc plus avisé de s’occuper de la question sécuritaire sous l’angle de la crise de l’eau et des conflits qu’elle va engendrer.

pARTAGEZ

Facebook
Twitter
WhatsApp
Telegram
LinkedIn

Dernières actualités