Fin de l’opération Barkhane : l’échec d’une guerre sans stratégie

Communiqué du groupe parlementaire La France insoumise-NUPES

Le président de la République a annoncé la fin officielle de l’opération Barkhane. Cette décision sanctionne l’échec de la doctrine de « la guerre au terrorisme ». Après 8 ans d’opération, le nombre des violences, des victimes et des groupes armés terroristes a augmenté. Leur aire d’influence aussi. Partout la démocratie a reculé.

Pourtant, les armées françaises resteront présentes dans la région sous une forme plus « discrète ».
Cela soulève de nombreuses questions.
Quels sont les objectifs précis de cette présence ?
L’Elysée souhaite-t-il seulement restaurer le dispositif Épervier qui existait au Tchad avant Barkhane ?
Croit-il réellement que cette posture coopérative avec un régime dictatorial comme celui de Mahamat Déby permettra d’en finir avec la défiance de nombreux Africains à l’égard de la France ?
Pourquoi le Parlement n’a-t-il pas été consulté ?
Quel sera le statut précis et le régime indemnitaire des soldats français dans la région ?

Le groupe parlementaire de la France insoumise demande au ministre des Armées d’apporter au plus vite des réponses à ces questions.