Le spectre du fascisme hante de nouveau l’Italie : la NUPES est plus que jamais un rempart et un espoir, en France et pour toute l’Europe


Communiqué du groupe parlementaire La France insoumise-NUPES

Hier soir, la coalition de droite et d’extrême-droite est sortie vainqueur des élections législatives en Italie. Le parti  » post-fasciste » de Giorgia Meloni arrive en tête du scrutin avec 26% des voix. C’est la première fois depuis 1945.

Un siècle après Mussolini, le spectre du fascisme hante de nouveau l’Italie. Cette nouvelle percée doit être une alerte pour l’Europe entière.

Meloni a notamment affirmé sans complexe son admiration pour Mussolini, a le soutien explicite du monde des affaires, a qualifié l’arrivée de migrants « d’invasion », condamne fermement ce qu’elle appelle le « lobby LGBT » et est plus qu’ambigüe sur le droit à l’avortement.

Mais démasquer leur vrai visage ne suffit pas. Tirons les leçons de l’élection chez notre nation-soeur. D’abord, l’extrême-droite italienne et européenne fait son lit dans le chaos provoqué par le néolibéralisme. Ensuite, la crise démocratique provient du piétinement de la démocratie elle-même. Enfin, la stratégie de l’Union populaire s’impose comme la seule voie du succès.

Nous ne sommes pas à l’abri d’un tel scénario en France où les politiques anti-sociales, l’application à la lettre des directives de la Commission européenne, la dérive autoritaire du régime macroniste et ses petits arrangements au Parlement n’en finissent plus de banaliser l’extrême droite.

La NUPES représente la seule alternative crédible au monde de malheur de Macron et à la poussée réactionnaire et fasciste.

Le groupe La France insoumise - NUPES mesure la responsabilité particulière qui est la sienne. Nous combattrons sans relâche la maltraitance sociale macroniste et son assurance-vie d’extrême-droite. Contre la dislocation de l’Etat et des services publics, la chasse aux chômeurs, et l’infâme réforme des retraites, notre opposition sera totale.

Nous sommes plus que jamais un rempart et un espoir, en France et pour toute l’Europe. Un autre monde est possible !