Législatives 2022 : investiture de la Nouvelle Union populaire écologique et sociale dans la 2e circonscription de l’Hérault

Communiqué du Comité électoral

Le Comité électoral de La France insoumise, constatant que des informations erronées circulent à propos de son choix d’investiture dans la deuxième circonscription de l’Hérault, réaffirme que Nathalie Oziol et René Revol sont les candidat·es de la Nouvelle Union populaire écologique et sociale, soutenu·es par La France insoumise, Europe Écologie-Les Verts, le Parti socialiste, le Parti communiste français et Génération·s.

Comme prévu par nos procédures collectives, une assemblée de circonscription s’est déroulée au mois de décembre où les soutiens de Jean-Luc Mélenchon de la circonscription étaient invité·es à discuter de la candidature proposée par l’Union populaire aux élections législatives. Cette assemblée n’est pas parvenue à s’accorder sur une candidature, la potentielle candidature de Muriel Ressiguier n’ayant pas fait consensus. Le Comité électoral a par ailleurs été informé que cette dernière ne participait plus aux réunions du groupe parlementaire de LFi depuis plusieurs années.

Un appel à candidatures a donc été lancé en avril auprès de tou·tes les insoumis·es de la circonscription. Plus de 20 personnes y ont répondu et le Comité électoral a organisé des auditions individuelles afin de désigner nos candidat·es. Muriel Ressiguier, en revanche, a fait le choix de ne pas répondre à cet appel à candidatures et d’inscrire sa démarche en dehors de l’Union populaire.

Nous découvrons aujourd’hui qu’elle a définitivement fait le choix d’une candidature personnelle. C’est une décision que nous regrettons. Elle contribue à une division qui n’est pas à la hauteur du moment politique. En tout état de cause, Muriel Ressiguier ne peut se revendiquer dans cette campagne ni d’une appartenance à La France insoumise, ni du soutien de la NUPES, ni d’aucune des organisations qui la composent.

Nous appelons toutes les électrices et tous les électeurs de la circonscription à soutenir la démarche de la Nouvelle Union populaire écologique et sociale et la candidature de Nathalie Oziol et René Revol qui sauront, dans un travail collectif à l’Assemblée nationale comme à Montpellier, œuvrer au rassemblement pour mettre en œuvre notre programme.