Stop au tripatouillage électoral : la NUPES doit être reconnue

Communiqué de la Nouvelle Union Populaire Écologique et Sociale

En plein remaniement, le ministère de l’intérieur a procédé en toute opacité à une refonte des nuances politiques permettant de comptabiliser le résultat des élections législatives.

Cette opération vise à affaiblir artificiellement les adversaires de La République en marche, en difficulté politique dans la campagne des élections législatives.

Le camp macroniste a en effet décidé de comptabiliser séparément les suffrages rassemblés par des candidatures issues de LFI, d’EELV, du PS ou du PCF. Toutes partagent pourtant le même programme et se présentent aux électeurs sous la même bannière.

Tout est parfaitement clair. Sauf pour le ministère de l’intérieur. Ce dernier veut tout embrouiller avec un objectif : démobiliser les électeurs de la NUPES dans l’entre deux tours des prochaines élections législatives pour sauver une macronie aux abois.

La droite est la cible de la même manipulation. Malgré l’accord politique passé entre LR et l’UDI, les résultats de candidatures issues de ses deux partis seront comptabilisés dans deux nuances séparées.

Signe de cette décision parfaitement arbitraire, les soutiens hétéroclites du Président de la République sont quant à eux identifiés sous une nuance unique. Ils appartiennent pourtant à des partis politiques distincts.

A l’aube du second quinquennat d’Emmanuel Macron cette situation est une alerte. Elle signe une tentative de privatisation de l’Etat à des fins politiciennes.

Notre démocratie ne peut être l’objet des manœuvres d’Emmanuel Macron. Nous appelons solennellement le ministère de l’intérieur à renoncer à son opération de tripatouillage électoral. Nous demandons la création d’une nuance NUPES afin de pouvoir comptabiliser les résultats de toutes les candidatures NUPES dans une même nuance. C’est la condition de la transmission d’une information démocratiquement fiable aux électrices et électeurs au soir du premier tour de l’élection législative.