Question écrite - Donner les moyens suffisants aux nouvelles lignes de trains de nuit

Mme Bénédicte Taurine interroge M. le ministre délégué auprès de la ministre de la transition écologique, chargé des transports, sur la réelle volonté du Gouvernement à relancer un service de trains de nuit viable et attractif pour les usagers, tant en confort qu’au niveau de sa régularité et de sa tarification.

En mai 2021, le Gouvernement remettait au parlement le rapport portant sur l’étude du développement de nouvelles lignes de trains d’équilibre du territoire (TET).

Mme la députée fait remarquer que depuis, de nombreuses associations et collectifs d’usagers déplorent le niveau réel d’investissement dans l’achat de matériel neuf qui doit permettre de remplir les objectifs prévus pour 2030 et consistant en une dizaine de lignes en fonctionnement. À ce rythme, ils seront inatteignables et l’annonce de M. le ministre en décembre 2021 d’investir dans l’achat de seulement la moitié du matériel roulant préconisé par le rapport questionne sur la stratégie adoptée. 

En effet, le nombre de matériel roulant nécessaire tel que détaillé dans le rapport TET orienterait plutôt vers une commande intégrale afin de faire baisser le prix à l’unité lors des négociations commerciales et ceci en pleine période d’inflation du coût des matières premières. 

D’autre part, des usagers ont récemment signalé des dysfonctionnements sur la ligne de nuit Paris-Lourdes qui a été relancée en décembre 2021 : celle-ci aurait connu des arrêts imprévus en gare non desservie et des fins de parcours en bus de remplacement. 

Ceci amène Mme la députée à demander à M. le ministre si le Gouvernement a prévu l’embauche de personnel supplémentaire et nécessaire pour assurer la circulation effective des nouvelles lignes de trains de nuit. 

La modernisation et la relance de ces trains sont une bonne nouvelle pour nombre d’usagers dont Mme la députée fait partie ; cependant, elle doit s’accompagner d’un ensemble de mesures permettant sa concrétisation en tant que service fiable et de qualité, capable de répondre aux besoins des habitants de collectivités éloignées des grandes métropoles et jouer son rôle pour lutter contre l’émission de carbone due aux autres modes de transport. Elle souhaite connaître sa position sur le sujet.