Question écrite | La réintroduction des castors en Ariège

M.Larive attire l’attention de Mme la ministre de la transition écologique et solidaire sur la réintroduction des castors en Ariège. 

Diverses associations de défense de la biodiversité militent pour la réintroduction de l’animal dans le département. Des conférences de sensibilisation ont déjà cours au sein d’évènements tels que “Ariège en Bio”. Les castors y sont présentés comme un maillon fort de la biodiversité de par leurs actions sur l’environnement, notamment les cours d’eau pollués en favorisant les zones humides, et limitant l’effet des crues. Le comité écologique ariégeois et les associations ont déjà identifié quatre cours d’eau susceptibles d’accueillir des familles de castors. Cependant, ce projet de réintroduction inquiète les propriétaires forestiers privés. Ils anticipent des conséquences néfastes comme des pertes financières dues à la consommation et aux constructions des castors, ainsi que des problèmes de sécurité dû à la présence de l’animal et notamment la chute des arbres fragilisés. Ces propriétaires estiment donc qu’il ne saurait être tenu responsable des dommages causés par la réintroduction, et que leur présence peut engager des compensations financières. 

Le député Michel Larive lui demande si le ministère étudie ce projet de réintroduction des castors, et si, le cas échéant, des dispositions ont été établies pour compenser les éventuels dommages que cela pourrait entraîner ?