CARAVANES DE L’UNION POPULAIRE – Jour 6 – Étape de Vigneux-sur-Seine

Jeudi 23 décembre, la Caravane de l’Union Populaire s’est installée dans le quartier de la Croix Blanche à Vigneux-sur-Seine. Elle a été accueillie par les militant·es des groupes d’actions de l’Essonne, venu·es en nombre pour la dernière étape de la caravane avant les fêtes de fin d’année. Nous remercions Philippe Juraver, conseiller régional d’Île-de-France, Antoine Léaument, responsable de la communication numérique de Jean-Luc Mélenchon et Annette Virly-Richard, syndicaliste membre du parlement de l’Union Populaire, pour leur présence.

Dès l’installation du stand de la caravane, quelques habitant·es, attiré·es par les affiches de Jean-Luc Mélenchon, viennent échanger avec nous et nous encouragent car ici aussi le rejet de Macron est très fort et chacun·e aspire à une vie plus douce. Josie laisse exprimer sa colère : « Tous les mois c’est un peu plus difficile, tout augmente, sauf nos petits salaires ! On est nombreux ici à vivre de moins en moins bien et on entend que les grandes entreprises ont fait plein de bénéfices pendant la crise sanitaire. Il faut partager maintenant mais Macron, il continue à faire des cadeaux aux plus riches ! Stop ! ». Pour lutter contre ces inégalités et partager les richesses nous proposons notamment de taxer les profiteurs de crise et de rétablir l’Impôt de Solidarité sur la Fortune.

Avant de partir en porte-à-porte en petits groupes dans les immeubles autour de la place du 14 juillet, les caravanier·es donnent quelques conseils aux militant·es qui participent à la caravane pour la première fois. On présente notamment les nouvelles fonctionnalités de notre réseau social Action Populaire qui permet d’ajouter les contacts des nouveaux soutiens de Jean-Luc Mélenchon pour qu’elles et ils soient informé·es de l’actualité de la campagne.

Nous rencontrons Awa, 25 ans, vendeuse dans une boutique du quartier. Elle est déçue de la politique actuelle et du fonctionnement de nos institutions : « On vote et après les élus font ce qu’ils veulent, ils peuvent ne pas tenir leurs promesses et on ne peut rien faire. Ça ne me donne plus envie de participer aux élections. » Nous lui parlons de la 6e République, de réécrire ensemble la Constitution, de mettre en place des mécanismes permettant aux citoyen·nes de contrôler les processus de décision politique avec, par exemple, le RIC et le droit de révocation des élu·es. Elle trouve tout cela très intéressant et pense que ça permettra de restaurer la confiance entre le peuple et ses institutions représentatives. 

Un peu plus tard, nous discutons avec Nejib, franco-tunisien, il s’inquiète des discours de l’extrême droite : « Je ne pense pas que les gens soient plus racistes maintenant, mais les discours haineux et xénophobes sont de plus en plus présents dans les médias. On ne devrait pas les laisser faire, cela peut entrainer des actes violents et c’est inquiétant. Il faut les combattre systématiquement. C’est pour ça que j’aime beaucoup Jean-Luc Mélenchon, c’est le seul qui a eu le courage d’affronter Zemmour, en démontrant que ses arguments sont faux, et en rétablissant la vérité sur l’immigration. C’est vrai que personne ne quitte son pays par plaisir ! C’est un Président comme lui qu’il nous faut ! » Nejib votera pour Jean-Luc Mélenchon et il est bien décidé à convaincre le plus de monde possible autour de lui.

Enfin, nous sonnons chez Laura, à 18 ans, l’écologie lui tient particulièrement à coeur : « J’ai écouté plusieurs discours de Jean-Luc Mélenchon, quand il parle de l’harmonie des êtres humains entre eux et avec la nature, ça me touche beaucoup. La planification écologique, c’est aussi une très bonne idée, il faut agir vite sinon il sera trop tard. » Elle votera pour la première fois lors de l’élection présidentielle et choisira le bulletin de Jean-Luc Mélenchon pour la bifurcation écologique et la règle verte.

Beaucoup sont convaincu·es que seul Jean-Luc Mélenchon porte un programme qui améliorera le quotidien de la majorité des Français·es. C’est le seul candidat en capacité de gagner l’élection présidentielle qui répondra aux urgences sociales, écologiques et démocratiques en 2022 !

Toute l’équipe des Caravanes de l’Union Populaire vous souhaite de belles fêtes de fin d’année. On se retrouve très bientôt pour de nouvelles étapes.