CSA : Comment rééquilibrer les temps de parole des invités politiques à la télévision ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur email

Question du député Michel LARIVE à Roch-Olivier MAISTRE, Président du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel.

« Je souhaite vous interpeller sur l’équilibrage des temps de parole des invités politiques à la télévision. Certaines chaînes d’informations en continue ont des méthodes bien à elles pour respecter les règles du CSA. Elles passent en boucle les interviews de dirigeants politiques… la nuit.

On peut donc voir sur LCI une interview d’Alexis Corbière, député France insoumise, diffusée neuf fois entre 1h et 4h du matin. Contacté par des journalistes, un salarié de la chaîne justifie les raisons de cette diffusion nocturne et répétée en disant, je le cite : « On a du temps à rattraper pour les quotas du CSA ». 

Les différentes enquêtes journalistiques montrent que cette tendance à diffuser à outrance une interview la nuit concerne très majoritairement les partis situés à gauche de l’échiquier politique. Au regard des disparités d’audience entre les émissions du jour et de la nuit, il y a donc une sous-exposition de ces responsables politiques qui semble menacer l’équilibre et l’exigence de pluralisme politique dans les médias. Cela s’explique, notamment par le règlement du CSA qui ne prône qu’une « approche quantitative » de l’équilibrage, sans précisions sur les horaires de diffusion.

La pluralité est également menacée sur les comptes Twitter de certaines chaînes d’infos. Samedi, Libération publiait un article démontrant qu’Eric Zemmour y a été cité 432 fois entre le 7 septembre et le 7 octobre, quand, au hasard, Jean-Luc Mélenchon n’a été cité que 141 fois, soit 2,5 fois moins. Certains candidats, pourtant déclarés officiellement, ne sont même pas cités du tout.

Des solutions existent. On pourrait, par exemple, poser l’obligation, pour les médias audiovisuels, de traiter équitablement tous les candidats à la fois pour les temps de parole à l’antenne, mais aussi sur la quantité de publications et mentions sur les réseaux sociaux. Concernant les horaires de diffusion, une approche qualitative, veillant à ne pas concentrer les temps d’antenne d’une force politique la nuit, me semble opportune. Qu’en pensez-vous et quelles autres préconisations avez-vous à proposer ? »

Action Populaire

Le réseau social d'action de la France insoumise

Impliquez-vous dans les actions près de chez vous et faites gagner Jean-Luc Mélenchon en 2022 !

En savoir plus sur Action Populaire