Soyons à la hauteur de la mobilisation des travailleurs de l’art

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur email

Communiqué du groupe thématique Culture de la France insoumise

Depuis plus d’un mois, des théâtres et lieux culturels sont occupés partout en France pour exiger l’abrogation de la réforme de l’assurance-chômage, la reprise d’activité accompagnée d’un plan d’investissements massifs, la continuité de l’année blanche pour tous les intermittent·es de l’emploi tant que cela sera nécessaire, ainsi qu’un plan d’entrée dans l’emploi pour les jeunes travailleur·ses de l’art. Bien d’autres combats émergent en parallèle, comme celui pour une couverture sociale décente des artistes-auteur·ices. La France insoumise s’est jointe à toutes ces luttes, écoute celles et ceux qui les portent et appelle à satisfaire leurs revendications nécessaires et urgentes.

Le mercredi 7 avril dernier, Europe Écologie - Les Verts, Génération.s, le Parti Communiste Français, le Parti Radical de Gauche, le Parti socialiste et Place publique ont publié une déclaration dite « commune des forces de gauche et écologistes » en soutien au secteur culturel. Cet appel prend la forme d’une lettre adressée au Président de la République et au Premier ministre pour demander l’application des revendications des travailleur·es de l’art. La France insoumise n’a pas été contactée ni sollicitée en amont, mais l’a découvert dans la presse.

Contrairement aux rumeurs malintentionnées, la France insoumise n’a donc pas « refusé de signer » cette déclaration, dont elle partage les constats et les demandes. En effet, les militant·es et élu·es de la France insoumise ainsi que son groupe Culture se sont rendu•es dans de nombreux théâtres et lieux occupés, pour marquer leur soutien et dialoguer avec les travailleur·es de l’art mobilisé·es.

Une première « Déclaration commune des forces de gauche et écologistes en soutien au secteur culturel » a été rédigée en décembre dans la lignée des mobilisations qui animaient alors les secteurs culturels contre leur abandon par le gouvernement. Contactée pour y prendre part, la France insoumise a demandé que ce texte soit élargi de manière effective à l’ensemble des forces de gauche, notamment le NPA, GRS, Ensemble, GDS, Les Radicaux de Gauche et le Parti de Gauche. Cette proposition a été refusée arbitrairement, sans justification. Depuis, LFI n’a plus reçu aucune information ou consultation de ce petit groupe producteur de « Déclarations communes des forces de gauche et écologistes en soutien au secteur culturel ».

Alors que des mobilisations cruciales se déroulent actuellement dans les secteurs artistiques et culturels, dont la lutte contre la réforme de l’assurance chômage qui appauvrit des millions d’ayant-droits, nous déplorons ce temps et cette énergie gaspillés dans d’énièmes tambouilles politiciennes. Nous nous devons d’être à la hauteur des enjeux qui traversent les arts et la culture, ravagés par des années de politiques néolibérales. La France insoumise est résolument ouverte à la discussion et au débat pour proposer la bifurcation écologique et sociale, d’autant plus sur les politiques culturelles qui sont absentes depuis bien trop longtemps du débat politique. Une discussion publique sur la question pourrait même être envisagée dans un lieu culturel occupé ou tout autre structure qui accepterait de nous recevoir pour imaginer la politique culturelle et reconstruire notre pays ravagé par le néolibéralisme et la crise sanitaire.

Action Populaire

Le réseau social d'action de la France insoumise

Impliquez-vous dans les actions près de chez vous et faites gagner Jean-Luc Mélenchon en 2022 !

En savoir plus sur Action Populaire