Valeurs actuelles renvoyé devant le Tribunal correctionnel pour injure raciste à l’endroit de Danièle Obono

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur email

Communiqué de Danièle Obono et de La France insoumise.

L’hebdomadaire VALEURS ACTUELLES renvoyé devant le Tribunal correctionnel le 23 juin 2021 pour injure raciste à l’endroit de Danièle Obono, députée de Paris, membre du groupe La France insoumise.

C’est avec satisfaction que la députée de Paris Danièle Obono et son mouvement La France insoumise (LFI) ont appris hier, lundi 12 avril, que le Parquet de Paris a décidé, après plusieurs mois d’enquête menée au sujet de l’article publié le 27 août 2020 et intitulé « Obono l’Africaine », de poursuivre l’hebdomadaire Valeurs actuelles du chef d’injure à raison de l’origine ou de l’appartenance ou de la non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée.

Cette publication, particulièrement outrageante, avait légitimement soulevé une indignation quasi unanime en France et à l’étranger.

La citation, délivrée par le Procureur de la République et datée de lundi 12 avril, convoque le 23 juin 2021 le directeur de publication, l’auteur et le directeur de la rédaction devant la 17e chambre correctionnelle du Tribunal judiciaire de Paris.

La députée Danièle Obono entend désormais se constituer partie civile dans cette affaire.
Lors de cette audience, l’enjeu sera pour elle ainsi que pour toutes les associations antiracistes qui souhaitent se joindre à sa voix, de dénoncer la banalisation du discours sexiste, raciste et xénophobe dans notre pays, banalisation qui a mené un journal d’extrême droite à soumettre, symboliquement, une femme politique noire au crime contre l’humanité que fut l’esclavage en Afrique.

Action Populaire

Le réseau social d'action de la France insoumise

Impliquez-vous dans les actions près de chez vous et faites gagner Jean-Luc Mélenchon en 2022 !

En savoir plus sur Action Populaire