Sommet du G5 Sahel : Macron se satisfait de l’enlisement

Communiqué de presse du groupe parlementaire La France insoumise.

Emmanuel Macron avait annoncé des « décisions structurantes » en amont du G5 Sahel. Il s’est contenté de mots creux. La seule nouveauté de ce sommet hébergé par le Tchad, l’envoi de 1 200 soldats tchadiens supplémentaires, revient à donner un rôle encore plus décisif à Idriss Déby, dictateur qui a réprimé son opposition pacifique juste avant le sommet.

Le chef des armées continue d’ignorer que tuer quelques chefs jihadistes ne tarira pas le recrutement des groupes armés tant que le contexte politique, économique, social, et écologique, favorisera la violence.

Il y a en 2021 plus de jihadistes au Sahel que lors de l’entrée en guerre de la France en 2013. 2 millions de civils sont déplacés. Emmanuel Macron ne tient aucun compte des avertissements des parlementaires, des divers spécialistes de la région et des conflits, sur un scenario de l’enlisement qui est d’ores et déjà réalité. La solution n’est pas d’abord militaire, comme l’a montrée l’expérience afghane qui voit, au bout de 20 ans, l’armée étasunienne réduite à négocier son retrait avec les talibans.

Il faut mettre fin à cette gestion erratique et sans objectifs d’une guerre dans laquelle 55 soldats français ont déjà péri, et pour laquelle la France a dépensé plus de 5 milliards d’euros. Nous réitérons notre demande au gouvernement de produire une stratégie et un calendrier indicatif afin d’acter que la France a bien pour objectif de ramener ses soldats à la maison.