Vœu visant au remboursement des abonnements de transports souscrits par des étudiant·es

Proposition de vœu du réseau des élu·es insoumis·es et citoyen·nes.


Conseil municipal de la ville de x
En date du x/x/x

Lorsque nous avons été confinés au printemps 2020, il semblait logique pour l’entreprise des transports en commun de la Métropole européenne de Lille, Ilevia (filiale de Keolis), de suspendre le prélèvement des abonnements permanents. Cette même logique ne semble pas avoir traversé l’esprit de la direction d’Ilevia lorsque l’ensemble des étudiants de l’Université de Lille sont passés en cours à distance.

En effet, les mesures sanitaires prises par le gouvernement obligent les étudiants inscrits à l’université à suivre les cours depuis leur domicile. Dès lors, ces derniers ne se déplaçant désormais que très rarement, voire plus du tout, il semblait tout à fait logique que les étudiants se voient rembourser le montant de l’abonnement auxquels ils avaient souscrit. Cependant, à notre grand étonnement, la société Ilevia a expliqué dans la Voix du Nord du 17 décembre 2020 que, comme l’offre de transport est maintenue, la suspension de l’abonnement n’est pas justifiée.

Cette décision nous paraît purement scandaleuse pour plusieurs raisons.

Premièrement, la direction d’Ilevia serait-elle à ce point étrangère de son propre réseau de transport pour ne pas constater l’absence des étudiants sur celui-ci ? En effet, la plupart des étudiants utilisent leurs abonnements pour se rendre sur leur lieu d’étude ou pour sortir dans le cadre de leurs loisirs. Ni l’un ni l’autre ne leur sont permis actuellement. De plus, certains étudiants, avec la fermeture des universités, sont rentrés au domicile familial, bien souvent situé hors de la MEL.

Mais surtout, et c’est sûrement là le plus choquant : La société Ilevia serait-elle à ce point déconnectée de la réalité pour ignorer les problématiques auxquelles sont confrontés les étudiants à l’heure du COVID ?

Faut-il rappeler que cette crise sanitaire et économique accentue la précarité étudiante qui est une norme depuis plusieurs années ? Selon l’Inspection générale des affaires sociales, 20 % des étudiants sont sous le seuil de pauvreté. 13,5% ont déjà renoncé à des soins faute d’argent. Il faut aussi rappeler qu’un étudiant sur deux travaille pour étudier, et qu’à cause de la vague de licenciement massif qui frappe notre région, davantage d’étudiants ont rencontré des difficultés financières suite à la perte de leur emploi. Plus généralement, 38,2% des étudiants ont rencontré des difficultés financières pendant le confinement ou ont eu des difficultés à payer leur loyer.

Faut-il rappeler également que de nombreuses associations d’aides alimentaires ont constaté une hausse des jeunes parmi leurs bénéficiaires ? 55,8% des étudiants ayant rencontré des difficultés financières pendant le confinement ont eu des difficultés à payer leurs dépenses alimentaires. N’oublions pas non plus que 64,2% des étudiants à l’Université n’ont perçu aucune aide financière.

Faut-il rappeler enfin que le budget des étudiants se compte au centime près ? Le budget mensuel moyen d’un étudiant étant seulement de 590€, les abonnements Ilévia dont le montant peut s’élever jusqu’à 56 euros, désormais inutiles, représentent de ce fait une somme conséquente qui ampute le budget alimentaire des étudiants et qui contribue à renforcer l’anxiété et le stress qu’ils connaissent (64% des 18-24 ans sont en détresse psychologique).

Fort de nos nombreux lieux de l’enseignement supérieur, nous avons une forte population étudiante qui, en temps normal, participe activement à la vie sociale, culturelle et économique de notre métropole. Des jeunes de toute la France et de différentes régions du monde viennent étudier chez nous. N’est ce pas le moment opportun pour montrer notre considération et appuyer notre soutien à cette population ?

Nous, élus dans les conseils municipaux des communes de la MEL, sommes indignés qu’Ilevia affiche le même mépris que le gouvernement envers les étudiants. Il est hors de question que ce soit à la jeunesse de payer les conséquences de cette crise, causée en grande partie par l’incompétence d’un gouvernement à la dérive.

POUR TOUTES CES RAISONS, LE CONSEIL MUNICIPAL D’X FORMULE LE VOEU :

-> Qu’Ilevia effectue un remboursement rétroactif à partir du mois de novembre 2020 aux étudiants ayant souscrit un abonnement, et ce jusqu’à la réouverture complète des facultés. -> Que les conseillers municipaux de X apportent leur soutien à la pétition demandant à Ilevia de rembourser les abonnements souscrits par les étudiants.
-> Que la commune de X s’engage à soutenir toutes les initiatives présentes et futures allant dans ce sens.

Le lien vers la pétition est à retrouver ici.

Action Populaire

Le réseau social d'action de la France insoumise

Impliquez-vous dans les actions près de chez vous et faites gagner Jean-Luc Mélenchon en 2022 !

En savoir plus sur Action Populaire