Victoire : le tribunal retient l’inaction climatique de Macron !

Communiqué de presse du groupe parlementaire La France insoumise.

C’est la première fois que la question de la responsabilité de l’État dans la lutte contre le changement climatique est posée à un tribunal. Et celui-ci retient formellement l’existence d’un préjudice écologique. L’urgence écologique est une réalité reconnue !

Pointant la part de responsabilité de l’État, le tribunal acte que la France ne respecte pas les objectifs qu’elle s’est elle-même fixés ! Cela confirme le fossé entre les ambitions affichées et les actes concrets du gouvernement.

Par contre, la demande de réparation du préjudice écologique par l’État est rejetée. Il devra seulement verser 1 euro symbolique aux associations en reconnaissance de leur effort de défense de l’intérêt général.

Dès lors, le plus important reste à venir. L’Affaire n’est pas terminée. Dans un délai de 2 mois, le tribunal pourrait sommer L’État de revoir sa copie face à l’urgence climatique. Si tel est le cas, la planification écologique que défend la France insoumise deviendrait une ardente obligation !

Bravo aux 2,3 millions de citoyens et aux associations qui ont porté ce combat, la mobilisation citoyenne ne doit pas s’arrêter là face aux défis climatiques que nous devons affronter.