Terrorisme islamiste : ceux qui ont gouverné ces dernières années nous attaquent pour mieux masquer leurs responsabilités – Interview dans L’Express d’Adrien Quatennens

Cette interview a été publiée dans L’Express le mardi 20 octobre 2020 – Propos recueillis par Erwan Bruckert

Qu’avez-vous à répondre à Manuel Valls qui, rejoint par beaucoup de dirigeants à droite comme à gauche, a déclaré sur BFMTV : « Jean-Luc Mélenchon a une très grande complicité, une très grande responsabilité dans cette lâcheté d’une part de la gauche [dans le combat contre l’islamisme radical] » ?

Face au terrorisme islamiste, il faut être unis et fermes. Un franchissement de seuil a eu lieu ce week-end. Contrairement aux attentats précédents perpétrés sur le sol français, nous n’avons pas eu droit à l’unité nationale pourtant due à la victime, ses proches et l’ensemble des enseignants après cet horrible assassinat commis par un terroriste islamiste. Cette unité est pourtant une nécessité face à l’adversaire.

Les terroristes islamistes ont depuis longtemps théorisé que l’un de leurs objectifs politiques est d’obtenir, en réaction aux attentats, un clivage au sein de la nation entre les musulmans et le reste de la population. Se diviser dans un moment qui exige l’unité, c’est offrir un point supplémentaire aux terroristes. C’est ce qu’a fait l’extrême droite dans les minutes qui ont suivi l’annonce de l’attentat, renforcée avant même les rassemblements de dimanche après-midi par les sorties médiatiques toutes plus indignes les unes que les autres de Manuel Valls, Xavier Bertrand et Bernard Cazeneuve, visiblement plus occupés à lutter contre Jean-Luc Mélenchon que contre les terroristes islamistes. Les trois, et ils ne sont pas seuls, nous collent injustement sur le front l’étiquette « islamo-gauchiste » comme on coud un badge à la mode sur un sac à dos sans que jamais le journaliste qui les interroge ne leur demande d’argumenter pour étayer leur propos ou justifier ce qui nous ferait mériter ce qualificatif. Une diversion trop facile pour mieux masquer leurs propres responsabilités. Car jusqu’à preuve du contraire, Jean-Luc Mélenchon n’a pas gouverné le pays ces deux dernières décennies, mais eux oui !

Par conséquent, les responsables de l’état de la menace terroriste dans notre pays sont davantage du côté des Valls, Cazeneuve, Bertrand et Macron que chez Jean-Luc Mélenchon ! Ce n’est pas Jean-Luc Mélenchon mais Manuel Valls qui a signé des accords à coups de milliards avec l’Arabie Saoudite. Ce n’est pas La France insoumise mais l’extrême droite qui a armé le terroriste qui a frappé l’Hyper Cacher. On continue la liste ou ça suffit ? Parmi ceux qui nous qualifient d’islamo-gauchistes, certains se sont vautrés allègrement dans le clientélisme pour leurs petites places alors que nous autres, les Insoumis, refusons par exemple qu’un parlementaire en fonction participe à une cérémonie religieuse. Qu’ils balayent donc tous devant leur porte car, si besoin est, nous pourrons leur rafraîchir la mémoire !

Manuel Valls mesure-t-il la portée de ses propos lorsqu’il laisse entendre en répondant à un média, depuis la place de la République où nous sommes rassemblés, que Jean-Luc Mélenchon aurait une « responsabilité » dans la situation ? Un professeur s’est fait décapiter, bon sang ! Ces gens sont irresponsables et dangereux de régler leurs comptes politiciens en attisant les tensions sur le dos des morts.

Lire la suite sur mon blog