Faire face au Covid-19 – Une pandémie à l’ère du peuple : le nouveau livre de Bastien Lachaud et Lucie Kirchner

dans Actualités, Bastien Lachaud, Coronavirus

Bastien Lachaud, député insoumis de Seine-Saint-Denis et Lucie Kirchner, agrégée de philosophie et cheffe de cabinet de Bastien Lachaud, publient un livre intitulé Faire face au Covid-19 – Une pandémie à l’ère du peuple. Vous pouvez vous le procurer sur le site des Editions 2031. Retrouvez ci-dessous un résumé de l’ouvrage.

Ce livre cherche à expliquer pourquoi la pandémie de Covid-19 a déstabilisé aussi rapidement le monde entier. Il cherche à déterminer les causes de cette situation, pour proposer une orientation politique pour les résoudre. C’est un cheminement politique et philosophique qui analyse la situation inédite que nous sommes en train de traverser.

Il part du constat que la théorie de l’ère du peuple explique parfaitement ce qui s’est passé pendant la pandémie de Covid-19. Cette théorie explique que l’ère du peuple se caractérise par un accroissement très rapide de la population au XXe siècle. L’organisation des sociétés à l’ère du peuple s’adapte à ce grand nombre par la création de réseaux d’interdépendance, et le regroupement des hommes dans et autour des villes. Mais cette organisation est également déterminée par le capitalisme financier, qui accroît l’interdépendance des sociétés à des fins de profitabilité.

En conséquence, la première partie du livre explique pourquoi cette organisation de la société conduit à une augmentation des épidémies, et une augmentation de la vitesse de diffusion des épidémies. Celle du Covid a été fulgurante et paralysé le monde en quelques mois. Les causes de l’augmentation des épidémies résident dans la prédation sur les espaces naturels, la négligence de la condition animale, et l’installation de grandes densités humaines juste à côté de zones de biodiversité en danger.

Le livre démontre ensuite que l’interdépendance des sociétés entre elles aggrave les conséquences de l’épidémie. Comme personne n’a de stock, et que tout circule à flux tendu, en cas de problème, tout s’écroule. Cela vaut pour la production de nourriture, de masques, mais aussi pour l’hôpital public. Tout est mondialisé ou presque, alors que le monde est touché, tout est difficile à obtenir. La pénurie s’installe à cause de l’organisation de l’interdépendance, les délocalisations et le grand déménagement du monde.
Il montre ensuite les conséquences concrètes sur la France : un système de santé délabré par l’austérité, un appareil productif résiduel, un gouvernement qui organise l’impuissance, et profite de l’occasion pour avancer ses réformes anti-sociales, et aller contre les droits et libertés publiques. L’autoritarisme s’installe de plus en plus profondément, pour masquer l’incapacité fondamentale à gérer la crise sanitaire. Plutôt que régler le problème, on empêche les gens de protester. Le livre développe point par point les manquements du gouvernement.

Le livre tire enfin les conclusions de cette situation : cette organisation capitaliste du monde à l’ère du peuple organise la destruction rapide du seul écosystème compatible avec la vie humaine. Il y a un intérêt général humain à engager la bifurcation écologique. Il montre que le problème est politique, et que seule l’action politique collective va permettre d’endiguer les causes du dérèglement climatique autant qu’il est encore possible. Il propose 4 chantiers, en traitant les causes des problèmes dénoncés : répondre à l’urgence climatique, répondre à l’urgence sociale, répondre à l’urgence démocratique, et répondre à l’urgence pour la paix.

Découvrez également Faut-il faire la guerre à la Russie ?, le précédent livre de Bastien Lachaud.