Vaincre l’isolement : les associations répondent en temps de coronavirus

Ces articles s’inscrivent dans l’opération « Insoumis·es solidaires ». Retrouvez toutes les infos à ce sujet ici.

Maintenir le lien social est un des défis de la période. Le confinement ne fait pas qu’accentuer les inégalités économiques : il engendre aussi un plus grand isolement dans la société. Les premiers touchés sont les personnes âgées dont la vie sociale est malheureusement souvent déjà très réduite en dehors de la période de confinement.

Des chiffres accablants

En France, une étude des Petits Frères des Pauvres de 2017 montre que plus de 10 % de la population n’a personne à qui se confier. Près de 7 % des Français·es n’auraient aucun entourage susceptible de les aider. Dans notre pays, on estime à près d’un million le nombre de personnes âgées de plus de 60 ans en situation d’isolement. Un tiers d’entre elles connaîtrait l’isolement extrême, appelé « mort sociale », qui signifie qu’ils ne rencontreraient quasiment jamais ou très rarement d’autres personnes.

Les personnes âgées, premières victimes de l’isolement et du confinement

En cette période de confinement, de nombreux militant·es d’associations se mobilisent contre l’isolement. Parmi eux, Pierre, 28 ans, habitant à Nantes (Loire-Atlantique), explique : « on fait face à une détresse sociale monstre ». 10 % des plus de 60 ans ne sortirait pas plus d’une fois par semaine de chez eux. Ce sont souvent les plus de 85 ans. « Le confinement coupe totalement ces personnes du monde extérieur : d’une sortie par semaine, on passe à zéro sur une période très longue, à la durée incertaine. Souvent, c’était leur seul moyen de parler à des gens. Le confinement est très angoissant pour ces personnes ». Les chiffres sont terribles : 28 % des plus de 60 ans ont perdu tout contact avec leurs amis. Ils sont 22 % à avoir perdu tout contact avec leur famille. « Certains pensent qu’internet re-créerait du lien social. C’est en grande partie faux. » Si certaines personnes âgées utilisent internet et les réseaux sociaux, 31 % des plus de 60 ans n’utilisent jamais internet. Ce chiffre montre à plus de 68 % chez les plus de 80 ans.

Des associations mobilisées

Comme Pierre, des milliers de militant·es associatifs organisent la solidarité à distance grâce à des permanences téléphoniques. Par exemple, la Croix Rouge répond tous les jours, de 8h à 20h, aux personnes isolées au 09 70 28 30 00. D’autres associations et militant·es se mobilisent comme SOS Amitiés. Elles croulent malheureusement sous les appels. Si vous avez une expérience d’écoutant·e, vous pouvez prêter main forte à ces associations.

Action Populaire

Le réseau social d'action de la France insoumise

Impliquez-vous dans les actions près de chez vous et faites gagner Jean-Luc Mélenchon en 2022 !

En savoir plus sur Action Populaire