Communiqué de presse du Comité électoral concernant les élections municipales à Marseille

dans Actualités, Comité électoral, Communiqués de presse

Communiqué de presse du Comité électoral de la France Insoumise.

Depuis de nombreux mois, le comité électoral de la France Insoumise n’a eu de cesse d’appeler les participants du Pacte Démocratique, du Printemps Marseillais et d’EELV à converger pour proposer une alternative à la droite et à l’extrême droite au terme de l’ère Gaudin.

A cette étape le constat est que les divergences sur la méthode et les habitudes partidaires ont rendu cette convergence impossible. Le comité électoral de La France insoumise regrette profondément cette division à Marseille. Il déplore que le mouvement syndical d’abord impliqué ait dû se retirer pour éviter d’être compromis par cette division. Il regrette que la division de la FI marseillaise n’ait pas permis de peser sur la constitution des listes.

Dans le contexte, le comité électoral reste motivé par la volonté de se rendre utile à la victoire contre la droite et l’extrême droite locale.

Seul cas d’union large sur la ville, la liste « Unir » ayant pour tête de liste Mohamed Bensaada face au RN, bénéficie du soutien du Pacte démocratique et de EELV. La France insoumise y ajoute le sien et appelle le Printemps marseillais à rejoindre ce rassemblement large pour battre le maire RN sortant Stéphane Ravier.

Dans les autres secteurs de Marseille, les conditions d’un rassemblement général ne sont à cette heure réunies nulle part. De plus les Insoumis.e.s marseillais se sont individuellement engagé.e.s dans diverses listes. Dès lors, le comité électoral n’est pas actuellement en mesure de donner son soutien et l’usage de son logo à une liste sur toute la ville.

Une fois la composition des listes par secteurs connue, il pourra, si l’évolution de la situation lui semble le permettre, décider de s’exprimer de nouveau.

De ce fait, et dans l’attente, à Marseille, aucune liste, aucune candidature ne peut à ce jour se prévaloir d’un soutien de La France insoumise en dehors du 7ème secteur.