Retraites : « Serez-vous les paillassons de Macron ? »

Puisque, comme d’habitude, vous applaudissez, puisque vous faites la claque en cadence, je voudrais m’adresser à vous, chers collègues, chers collègues de la majorité : Quand retrouverez-vous un peu de dignité ? Ou resterez-vous les paillassons de Macron ?