Journée du souvenir trans

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur email

Le 20 novembre est la Journée du souvenir trans (de l’anglais, Transgender Day of Remembrance ou TDor). Cette journée rend hommage à toutes les personnes qui ont perdu la vie parce que trans, à commencer par Rita Hester, dont le 20 novembre marque la triste date anniversaire de son assassinat à Boston en 1998. Le TDor nous rappelle que les personnes trans sont victimes de très nombreuses violences.

Elles subissent une inégalité des droits et de traitement que nous n’acceptons pas. Cette inégalité participe de l’exclusion et de l’isolement des personnes trans. Lors des débats sur le projet de Loi Bioéthique de cette année, le gouvernement, sa majorité et les député·es de droite ont refusé de nombreux amendements en faveur de l’égalité des droits pour les personnes trans, que le groupe de La France Insoumise avait notamment porté.

Plus que jamais, le changement de genre à l’état civil libre, gratuit, déjudiciarisé et dépsychiatrisé est une priorité. La formation des agents publics et des personnels de santé doit être accrue. Le parcours de transition doit être remboursé par la Sécurité social. La PMA ne doit pas exclure les personnes trans.

En ce jour de mémoire aux personnes trans, l’équipe thématique du livret “Droits nouveaux & LGBTI” tient à exprimer ses pensées les plus vives pour toutes les personnes qui ont perdu la vie parce que trans.